MIVACURIUM CHLORURE

Introduction dans BIAM : 3/11/1994
Dernière mise à jour : 14/5/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    mélange de 3 stéréoisomères : (R)-1,2,3,4-tétrahydro-2-(3-hydroxypropyl)-6,7-diméthoxy-2-méthyl-1-(3,4,5-triméthoxybenzyl)isoquinolinium chlorure

    Ensemble des dénominations

    BAN : MIVACURIUM CHLORIDE
    CAS : 106861-44-3
    DCIR : CHLORURE DE MIVACURIUM
    USAN : MIVACURIUM CHLORIDE
    autre dénomination : CHLORURE DE MIVACURIUM
    bordereau : 2970
    code expérimentation : BW-B1090U
    dci : chlorure de mivacurium
    rINN : MIVACURIUM CHLORIDE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : J.O. - 07/12/1994.

    Proprietés Pharmacologiques

    1. CURARISANT (principale certaine)

    2. CURARISANT NON DEPOLARISANT (principale certaine)

    3. CURARISANT AMONIUM IV (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Composé voisin de l'atracurium mais s'en distingue par une durée d'action réduite de moitié.
      Provoque un bloc neuromusculaire par compétition avec l'acétylcholine au niveau des récepteurs cholinergiques de la plaque motrice. L'activité peut être antagonisée par des inhibiteurs d'acétylcholinestérase. Possède une activité histamino-libératrice modérée et dépendante de la dose et de la vitesse d'injection.

    Effets Recherchés

    1. CURARISANT (principal)

    2. CURARISANT NON DEPOLARISANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANESTHESIE GENERALE (principale)

    2. VENTILATION ASSISTEE(ADJUVANT) (principale)

    Effets secondaires

    1. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)
      Un cas de rash cutané chez un enfant immédiatement après l'injection accompagné d'asystole . Rapidement réversible par l'atropine :
      - Anaesthesia 1994;49:926.

    2. URTICAIRE (CERTAIN RARE)

    3. FLUSH (CERTAIN RARE)

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)

    5. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)

    6. BRONCHOSPASME (CERTAIN TRES RARE)

    7. ARRET CARDIAQUE (CERTAIN )
      Un cas chez un enfant immédiatement après l'injection accompagné d'un rash cutané . Rapidement réversible par l'atropine :
      - Anaesthesia 1994;49:926.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez la souris, le rat.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. MYASTHENIE

    2. ASTHME

    3. HYPOKALIEMIE

    4. HYPOCALCEMIE

    5. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE GRAVE
      Réduire la posologie.

    6. CIRRHOSE
      Augmentation de la sensibilité au mivacurium :
      - Br J Anaesth 1993;71:227-231.

    7. DEFICIT EN CHOLINESTERASE HEPATIQUE
      Réduire la posologie.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles par voie veineuse :
    ADULTES : soixante-dix à cent cinquante microgrammes par kilogramme de poids corporel (0,07 mg à 0,15 mg/kg) en bolus de 5 à 15 secondes. Pour des doses supérieures (0,20 mg/kg à 0,25 mg/kg), l'injection sera effectuée en 30 à 60 secondes afin de réduire l'hypotension liée à la libération d'histamine. Après administration du bolus initial, dès les premiers signes de décurarisation, une perfusion peut être débutée avec un débit de huit à dix microgrammes par kilogramme et par minute sous monitorage du bloc.
    Réduire les posologies en cas d'anesthésie à l'isoflurane et à l'enflurane.
    ENFANTS DE 2 A 12 ANS : la dose initiale recommandée est de cent à deux cents microgrammes par kilogramme (0,1 à 0,2 mg/kg) lorsqu'elle est administrée au cours d'une anesthésie stabilisée aux morphiniques. La dose recommandée pour intuber est de 200 microgrammes par kilogramme (0,2 mg/kg).

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1.70 à 2.60 minute(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - ELIMINATION voie biliaire

    Absorption
    Le délai d'installation de la curarisation est de 2 à 4 minutes après administration par voie veineuse.
    Répartition
    Durée d'action clinique du bloc (TH 25) : 15 à 20 minutes.
    La récupération totale (TH 95) est obtenue en 25 à 35 minutes après l'injection.
    Ces durées sont allongées en cas d'activité cholinestérasique plasmatique réduite.
    La liaison aux protéines plasmatiques ne peut pas être mesurée car le mivacurium est très vite hydrolysé par les pseudocholinestérases.
    Demi-Vie
    La demi-vie moyenne d'élimination plasmatique des isomères actifs varie entre 1,7 et 2,6 minutes.
    La clairance plasmatique est réduite en cas d'insuffisance hépatique sévère mais non modifiée en cas d'insuffisance rénale sévère.
    Métabolisme
    Hydrolysé très rapidement par les cholinestérases plasmatiques en métabolites inactifs : un métabolite monoester et un métabolite alcool quaternaire.
    Elimination
    *Voie rénale : chez les adultes jeunes, 4 à 15 % de la dose administrée sont retrouvés inchangés dans les urines, 32 à 82 % sous forme de métabolite monoester et 16 à 53 % sous forme d'alcool quaternaire.
    *Voie biliare.

    Bibliographie

    - Drugs 1993;45:1066-1089.
    - Anaesthesist 1997;46:385-388. (Pharmacocinétique)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil