THIAMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 7/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [(AMINO-4 METHYL-2 PYRIMIDINYL-5)METHYL]-3(HYDROXY-2 ETHYL)-5 METHYL-4 THIAZOLIUM CHLORURE

    Ensemble des dénominations


    CAS : 59-43-8 DCF : THIAMINE
    DCIR : THIAMINE
    autre dénomination : ANEURINE
    autre dénomination : VITAMINE B1
    bordereau : 893
    rINN : THIAMINE
    sel ou dérivé : ACETIAMINE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : BENFOTIAMINE
    sel ou dérivé : BENTIAMINE LAURILSULFATE
    sel ou dérivé : SULBUTIAMINE
    sel ou dérivé : THIAMINE DICAMSILATE
    sel ou dérivé : THIAMINE NITRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : THIAMINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VITAMINE (principale certaine)

    2. ACTIVITE VITAMINIQUE B1 (principale certaine)

    3. CURARISANT (secondaire certaine)

    4. CURARISANT NON DEPOLARISANT (secondaire certaine)

    5. ANALGESIQUE (à confirmer)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Sous forme d'ester pyrophosphorique, coenzyme des décarboxylases des acides alpha cétoniques (cocarboxylase) et coenzyme des transcétolases.
      Permet la transformation de l'acide pyruvique en acétylcoenzyme A.

    2. secondaire
      Antidote des curarimimétiques.

    Effets Recherchés

    1. VITAMINIQUE B1 (principal)

    2. ANALGESIQUE (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. AVITAMINOSE B1 (principale)

    2. BERI-BERI (principale)

    3. POLYNEVRITE (principale)

    4. ENCEPHALOPATHIE DE GAYET-WERNICKE (principale)
      N Engl J Med 1985.;312:1035-1039

    5. DOULEUR (principale)

    6. MALNUTRITION (secondaire)

    7. ALCOOLISME (secondaire)
      Traitement de l'encéphalopathie de Gayet-Wernicke et du syndrome de Korsakoff..

    Effets secondaires

    1. MORT SUBITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    2. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE PARENTERALE

      Principalement voie veineuse
      - N Engl J Med 1985;313:638.

    3. OESOPHAGITE (A CONFIRMER )
      Un cas rapporté lors d'une association thiamine - cystéine - calcium :
      - Gastroenterol Clin Biol 1983;7:868-876.

    Posologie et mode d'administration

    Besoins journaliers:
    - chez l'adulte: Un à deux milligrammes par jour.
    - chez l'enfant: Un demi milligramme par jour.

    Dose thérapeutique usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    Traitement des avitaminoses: cinquante à cent milligrammes par jour.
    Traitement des syndromes douloureux: Cent milligrammes à un gramme par jour.
    Repellant: Soixante quinze à cent milligrammes par jour.

    - chez l'enfant:
    Douze à cinquante milligrammes par jour.

    Dose usuelle par voie intramusculaire ou sous-cutanée:
    - chez l'adulte: Cent milligrammes par jour ou tous les 2 jours, série de 15 à 20 injections.
    Eviter la voie intraveineuse, source de chocs anaphylactiques.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Absorption rapide par le tube digestif, limitée à 15 mg/jour.
    Absorption rapide et complète par voie parentérale.
    Répartition
    Tous tissus; tropisme pour le foie, les poumons, les reins, le coeur.
    Elimination
    Voie rénale:
    Sous forme de thiamine, ou de métabolites.
    Voie fécale.

    Bibliographie

    - Actual Pharmacol 1960;13:161.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil