TINZAPARINE SODIQUE

Introduction dans BIAM : 12/7/1995
Dernière mise à jour : 27/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    sel sodique d'une héparine de basse masse moléculaire obtenue par dépolymérisation enzymatiquecontrôlée,au moyen de l'héparinase de Flavobacterium heparinum,d'héparine de muqueuse intestinale de porc;la masse moleculaire relative moyenne est de 5500à 7500

    Ensemble des dénominations

    BAN : TINZAPARIN SODIUM
    DCF : TINZAPARINE SODIQUE
    DCIR : TINZAPARINE SODIQUE
    USAN : TINZAPARIN SODIUM
    bordereau : 3032
    dci : tinzaparine sodique
    rINN : TINZAPARIN SODIUM
    sel ou dérivé : DALTEPARINE SODIQUE
    sel ou dérivé : ENOXAPARINE SODIQUE
    sel ou dérivé : NADROPARINE CALCIQUE
    sel ou dérivé : REVIPARINE SODIQUE

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTITHROMBOTIQUE (principale certaine)

    2. ANTICOAGULANT (secondaire certaine)
      A forte dose.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Fraction d'héparine de poids moléculaire moyen voisin de 4500 daltons possédant une activité antifacteur Xa élevée (75 UI/mg) et une faible activité antithrombinique (50 UI/mg). Cette dissociation d'effet lui permet d'exercer une activité antithrombotique à des doses ne possédant qu'une faible activité anticoagulante, réduisant ainsi le risque hémorragique.

    Effets Recherchés

    1. ANTITHROMBOTIQUE (principal)

    2. ANTICOAGULANT (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE(TRAITEMENT) (principale)
      Méta-analyse :
      - Drugs 1996;52:30-37.

    2. MALADIE THROMBOEMBOLIQUE(PREVENTION) (principale)
      Essai randomisé chez 200 sujets ayant eu une embolie pulmonaire. Prévention efficace de la rechute de la maladie thrombo-embolique :
      - Arch Intern Med 2000;60:229-236.

    3. HEMODIALYSE(ADJUVANT) (principale)

    Effets secondaires

    1. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Entre le cinquième et le vingt-et-unième jour de traitement principalement.
      Nécessite l'interruption immédiate du traitement.
      Références :
      - N Engl J Med 1995;332:1330-1335.
      - N Engl J Med 1995;332:1374-1376.

    2. HEMATOME AU POINT D'INJECTION (CERTAIN RARE)

    3. NECROSE CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Au point d'injection.

    4. HEMORRAGIE (CERTAIN TRES RARE)

    5. KALIEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN )
      Nécessiterait de surveiller la kaliémie, en particulier lors de traitement de plus de 7 jours:
      - Current Prob in Pharmacovigilance 1999;25:6.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. TROUBLE DE L'HEMOSTASE

    2. ULCERE GASTRODUODENAL(ANTECEDENT)

    3. HYPERTENSION ARTERIELLE NON CONTROLEE

    4. PERICARDITE

    5. THROMBOPENIE
      Antécédent de thrombopénie sous héparine.

    6. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    4. ULCERE GASTRODUODENAL

    5. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL HEMORRAGIQUE

    Voies d'administration

    - 1 - SOUS-CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie sous-cutanée chez l'adulte :
    - Traitement curatif des thromboses veineuses profondes : 175 UI/kilo en une injection par jour.
    Adapter la posologie chez le sujet âgé et chez l'insuffisant rénal selon l'activité anti-Xa circulante.
    Le traitement ne doit pas dépasser 10 jours.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION 50 % lien protéines plasmatiques
    - 2 - DEMI VIE 90 minute(s)
    - 3 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Biodisponibilité voisine de 90% après injection sous-cutanée.
    L'activité maximale est observée entre 4 et 6 heures.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques voisine de 50%.
    Demi-Vie
    La demi-vie est en moyenne de 90 minutes.
    Elimination
    *Voie rénale.

    Bibliographie

    - N Engl J Med 1992;326:975-982.
    - Drugs 1994;48:638-660.
    - Drugs 1997;53:736-751.
    - N Engl J Med 1997;337:688-698
    - Pharmacotherapy 1999;9:1395-1605.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil