RETEPLASE

Introduction dans BIAM : 20/11/1997
Dernière mise à jour : 21/4/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    133-L-sérine-174-L-tyrosine-175-L-glutamine-173-527-activateur du plasminogène (type tissuaire humain)

    Ensemble des dénominations


    CAS : 133652-38-7 DCIR : RETEPLASE
    USAN : RETEPLASE
    bordereau : 3081
    dci : rétéplase
    rINN : RETEPLASE
    sel ou dérivé : ALTEPLASE
    sel ou dérivé : ANISTREPLASE
    sel ou dérivé : STREPTOKINASE
    sel ou dérivé : UROKINASE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 28/10/97

    Proprietés Pharmacologiques

    1. FIBRINOLYTIQUE (principale certaine)

    2. ACTIVATEUR DU PLASMINOGENE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Protéine recombinante, variante par délétion de l'activateur du plasminogène tissulaire natif.
      Conserve l'activité plasminogénolytique mais aurait une clairance hépatique moindre, autorisant son utilisation sous forme de bolus intraveineux.
      Comme le t-PA, présente une spécificité vis-à-vis du plasminogène adsorbé sur la fibrine à l'origine d'une grande affinité pour les caillots de fibrine constitués.

    Effets Recherchés

    1. FIBRINOLYTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INFARCTUS DU MYOCARDE(PHASE AIGUE) (principale)
      Le reteplase serait aussi efficace que l'alteplase, et plus facile à administrer (bolus vs perfusion); essai randomisé :
      - N Engl J Med 1997;16:1118-1123.
      Aussi efficace que l'alteplase, sans supériorité évidente malgré un maniement plus simple:
      - Ann Pharmacother 1999;33:318-324.

    Effets secondaires

    1. HEMORRAGIE (CERTAIN FREQUENT)
      Principalement au site d'injection.

    2. ARYTHMIE (CERTAIN RARE)

    3. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)

    4. REACTION ALLERGIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    5. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    2. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Risque d'hémorragie placentaire chez le lapin.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPERTENSION ARTERIELLE

    2. ATTEINTE CEREBROVASCULAIRE

    3. HEMORRAGIE DIGESTIVE
      Hémorragie digestive récente (dans les 10 derniers jours).

    4. HEMORRAGIE UROGENITALE
      Hémorragie récente (dans les 10 derniers jours).

    5. FIBRILLATION AURICULAIRE
      Risque de thrombose de l'oreillette gauche.

    6. THROMBOPHLEBITE
      Thrombophlébite septique ou cathéter artério-veineux obstrué dans un site sérieusement infecté.

    7. SUJET DE PLUS DE 75 ANS

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante chez l'homme.
      Risque d'avortement prématuré chez l'animal.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    4. ENFANT
      Information manquante.

    5. TROUBLES DE LA COAGULATION

    6. TUMEUR CEREBRALE

    7. MALFORMATION VASCULAIRE CEREBRALE

    8. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL(ANTECEDENT)

    9. MASSAGE CARDIAQUE EXTERNE
      Récent (<10 jours).

    10. HYPERTENSION ARTERIELLE SEVERE
      Et non contrôlée.

    11. ULCERE GASTRODUODENAL

    12. VARICES OESOPHAGIENNES

    13. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    14. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    15. PANCREATITE AIGUE

    16. PERICARDITE
      Péricardite aiguë.

    17. ENDOCARDITE BACTERIENNE

    18. RETINOPATHIE DIABETIQUE
      En cas d'hémorragie rétinienne.

    19. HEMORRAGIE RECENTE
      Hémorragie grave dans les 3 derniers mois.

    20. TRAUMATISME SEVERE
      Dans les 3 derniers mois.

    21. BIOPSIE RECENTE
      Dans les 3 derniers mois.

    22. INTERVENTION CHIRURGICALE RECENTE
      Intervention chirurgicale lourde dans les 3 derniers mois.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie veineuse lente sur 2 minutes : dix unités suivies de la même dose 30 minutes après le début de la première injection.
    Ce traitement doit être associé à l'héparine et à l'acide acétylsalicylique afin de réduire le risque de rethrombose.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 5 heure(s)

    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination est d'environ 5 heures.
    La demi-vie d'activité fibrinolytique est voisine de 1,6 heures.

    Bibliographie

    - Drugs 1996;52:589-605.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil