SERTACONAZOLE NITRATE

Introduction dans BIAM : 29/12/1998
Dernière mise à jour : 30/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    nitrate de 1-[2-[(7-chlorobenzo[b]thien-3-yl)méthoxy]-2-(2,4-dichlorophényl)éthyl]-1H-imidazole-(RS)

    Ensemble des dénominations


    CAS : 99592-39-9 DCIMr : NITRATE DE SERTACONAZOLE
    autre dénomination : NITRATE DE SERTACONAZOLE
    bordereau : 3154
    rINNM : SERTACONAZOLE NITRATE
    sel ou dérivé : CLOTRIMAZOLE
    sel ou dérivé : ECONAZOLE
    sel ou dérivé : FLUCONAZOLE
    sel ou dérivé : ISOCONAZOLE
    sel ou dérivé : KETOCONAZOLE
    sel ou dérivé : MICONAZOLE
    sel ou dérivé : TIOCONAZOLE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : SERTACONAZOLE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIFONGIQUE (principale certaine)
      Acivité gongistatique et fongicide sur :
      - Candida albicans
      - Candida glabrata
      - Candida krusei
      - Candida parapsilosis
      - Candida pseudotropicalis
      - Candida tropicalis.

    2. ANTIBACTERIEN (secondaire certaine)
      Activité antibactérienne sur :
      - Staphylococcus aureus
      - Staphylococcus epidermidis
      - Streptococcus pyogenes
      - Streptococcus agalactiae
      - et certains entérocoques gram -.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      En inhibant la synthèse de l'ergostérol, constituant la membrane cellulaire des levures, entraîne une augmentation de la perméabilité membranaire ainsi qu'une inhibition de leur croissance. Exerce une activité fongicide rapide par un effet toxique direct sur la membrane cellulaire de Candida albicans à l'origine d'une fuite de l'ATP intracellulaire. Exerce une activité antibactérienne sur différents Gram + fréquemment responsable de surinfections au cours de vaginites à Candida.

    Effets Recherchés

    1. ANTIFONGIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANDIDOSE VULVOVAGINALE (principale)
      Traitement local des infections à Candida de la muqueuse vaginale.

    2. DERMATOPHYTIE CUTANEE (principale)

    3. PITYRIASIS VERSICOLOR (principale)

    Effets secondaires

    1. SENSATION DE BRULURE (CERTAIN RARE)
      Au point d'application.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE AUX IMIDAZOLES

    Voies d'administration

    - 1 - VAGINALE

    Posologie et mode d'administration


    Dose usuelle :
    Un ovule à 300 mg le soir au coucher.
    En cas de besoin un deuxième ovule sera appliqué à 7 jours.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Non résorbé après une introduction intravaginale.

    Bibliographie

    - Prescrire 1999;19:578-579.
    - Brochure produit MONAZOL 1999, laboratoire THERAMEX (CREATION).

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil