FOSPHENYTOINE SODIQUE

Introduction dans BIAM : 2/7/1999
Dernière mise à jour : 26/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    5,5-diphényl-3-[[(dihydroxyphosphoryl)oxy]méthyl]-2,4-imidazolininedione

    Ensemble des dénominations

    BANM : FOSPHENYTOIN SODIUM
    CAS : 92134-98-0
    DCIMr : FOSPHENYTOINE SODIQUE
    USAN : FOSPHENYTOIN SODIUM
    bordereau : 3148
    code expérimentation : ACC-9653
    code expérimentation : ACC-9653-010
    code expérimentation : CI-982
    code expérimentation : PD-135711-15B
    dcim : fosphénytoïne sodique
    rINNM : FOSPHENYTOIN SODIUM
    sel ou dérivé : PHENYTOINE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : FOSPHENYTOINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTICONVULSIVANT (principale certaine)

    2. INDUCTEUR ENZYMATIQUE (principale certaine)

    3. ANTIARYTHMIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Prodrogue libérant rapidement de la phénytoïne.
      Se caractérise par une meilleure tolérance que la phénytoïne au site d'injection et la possibilité d'une administration 3 fois plus rapide par voie veineuse.
      1 mg de phénytoïne = 1,5 mg de fosphénytoïne

    Effets Recherchés

    1. ANTICONVULSIVANT (principal)

    2. ANTICOMITIAL (principal)

    3. ANTIEPILEPTIQUE (principal)

    4. ANTIARYTHMISANT (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. EPILEPSIE (principale)
      Etat de mal épileptique (en association aux benzodiazépines).
      Traitement et prévention des crises d'épilepsie.

    Effets secondaires

    1. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN RARE)
      Fièvre, éruption cutanée, adénopathies pendant les 2 premiers mois du traitement.

    2. HEPATITE CYTOLYTIQUE (CERTAIN RARE)

    3. LEUCOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    4. EOSINOPHILIE (CERTAIN TRES RARE)

    5. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    6. ADENOPATHIE (CERTAIN TRES RARE)

    7. NYSTAGMUS (CERTAIN RARE)

    8. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    9. ATAXIE (CERTAIN RARE)

    10. TREMBLEMENT (CERTAIN RARE)

    11. PARESTHESIE (CERTAIN RARE)

    12. CONFUSION MENTALE (CERTAIN RARE)

    13. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    14. INSOMNIE (CERTAIN RARE)

    15. DYSKINESIE (CERTAIN TRES RARE)

    16. DYSTONIE (CERTAIN TRES RARE)

    17. ASTERIXIS (CERTAIN TRES RARE)

    18. POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)

    19. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)

    20. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    21. TROUBLE DE LA CONDUCTION CARDIAQUE (CERTAIN TRES RARE)

    22. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    23. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    24. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    25. DYSGUEUSIE (CERTAIN TRES RARE)

    26. NEPHROPATHIE INTERSTITIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    27. HYPERPLASIE GINGIVALE (CERTAIN TRES RARE)

    28. FRISSON (CERTAIN TRES RARE)

    29. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    30. HIRSUTISME (CERTAIN TRES RARE)

    31. HYPERTRICHOSE (CERTAIN TRES RARE)

    32. SYNDROME LUPIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    33. PERIARTERITE NOUEUSE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. FOETOTOXICITE CHEZ L'ANIMAL

    3. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      Réduire la posologie de 10 à 25%.

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      Réduire la posologie de 10 à 25%.

    3. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE
      Et à la phénytoïne.

    2. GROSSESSE
      Tératogène chez l'animal.

    3. ALLAITEMENT
      Excrétion dans le lait.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par jour chez l'adulte et l'enfant en perfusion veineuse :
    - Dose de charge : dix à quinze milligrammes d'équivalent phénytoïne par kilogramme de poids corporel.
    - Dose d'entretien en perfusion veineuse ou en intramusculaire : quatre à cinq milligrammes d'équivalent phénytoïne par kilogramme.
    Même en situation d'urgence, ne jamais dépasser un débit de perfusion de cent cinquante milligrammes par minute chez l'adulte.
    Une surveillance cardiovasculaire continue doit être assurée durant la perfusion et les 20 minutes qui suivent.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Prodrogue convertie complètement et rapidement en phénytoïne.
    La demi-vie de conversion est d'environ 15 minutes.
    Pic plasmatique de phénytoïne 3 à 4 heures après une injection IM.

    Bibliographie

    - Drugs 1994;48:153-171.
    - Neurology 1996;46,Suppl1.
    - Pharmacotherapy 1996;16:638-645.
    - Arch Neurol 1996;53:764-768.
    - Ann Pharmacother 1997;31:553-559.
    - Clin Neuropharmacol 1997;20:1-12.
    - J Child Neurol 1998;13,Suppl1:S19-S22.
    - J Child Neurol 1998;13,Suppl1:S11-S14.
    - Neurology 2000;55,suppl 3:S5-S10. (Revue générale des antiépileptiques)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil