DACLIZUMAB

Introduction dans BIAM : 24/11/1999
Dernière mise à jour : 26/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    immunoglobuline G1(chaîne gamma de l'anticorps monoclonal du clone homme-souris 1H4 dirigé contre le récepteur de l'interleukine 2 humain), dimère du disulfure avec la chaîne légère de l'anticorps monoclonal du clone homme-souris 1H4

    Ensemble des dénominations


    CAS : 152923-56-3 DCIp : DACLIZUMAB
    autre dénomination : ANTICORPS MONOCLONAL ANTI-CD25 HUMANISE
    bordereau : 3162
    dci : daclizumab
    pINN : DACLIZUMAB

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 21/12/2000

    Proprietés Pharmacologiques

    1. IMMUNOSUPPRESSEUR (principale certaine)

    2. ANTAGONISTE DE L'INTERLEUKINE 2 (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'activité immunosuppressive est due à la suppression de l'effet de l'IL2. En bloquant la sous-unité alfa (CD25) du récepteur à l'IL2, le daclizumab prévient la fixation de l'IL2 sur les lymphocytes T et inhibe la réponse proliférative. En association avec la ciclosporine et la prednisolone, réduit l'incidence et la sévérité des épisodes de réjection aiguë. La fréquence des infections et des cancers ne serait pas augmentée.

    Effets Recherchés

    1. IMMUNOSUPPRESSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. GREFFE DE REIN (principale)
      Prévention du rejet aigu, en association avec le traitement immunosuppresseur habituel.

    2. REJET DE GREFFE DE REIN(PREVENTION) (principale)
      Prévention du rejet aigu.
      En assocation avec d'autres immunosuppresseurs, améliorerait les résultats à un an :
      - Drugs 1999;58:1029-1042.
      Associé au mycophénolate-mofétil, diminue la fréquence des rejets et retarde leur apparition:
      - Clin Transplant 2000;14:509-513

    3. REJET DE GREFFE DE FOIE(PREVENTION) (à confirmer)
      Essia randomisé de 91 malades suivis pendant 18 mois. Diminution importante de la fréquence des rejets aigus, sans modificaion de la survie du greffon :
      - Transplantation 2000:69:1867-1872.

    4. GREFFE DE COEUR (à confirmer)
      Etude randomisée de 55 patients. En association à l'immunosuppression classique, le daclizumab réduit la fréquence et la sévérité des épisodes de rejet :
      - N Engl J Med 2000:342:613-619.

    5. REACTION DU GREFFON CONTRE L'HOTE (à confirmer)
      Après echec de la corticothérapie, efficace chez près de la moitié des patients :
      - Blood 2000;95:83-89.

    Effets secondaires

    1. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN TRES RARE)

    2. ANTICORPS(PRODUCTION) (CERTAIN )
      Anticorps dirigés contre cette substance.
      Pas de conséquence clinique décelable.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Ne doit être prescrit que par des médecins spécialistes de l'utilisation des immunosuppresseurs après greffe d'organes.
    Utilisation par voie veineuse :
    - Adulte : un milligramme/kg de poids corporel en solution dans 50 ml de soluté physiologique à 0,9%, injectée en 15 minutes dans les 24 heures qui précèdent la transplantation. Les doses ultérieures doivent être injectées à raison d'une dose tous les 14 jours avec un total de 5 doses. Les modalités d'administration chez l'enfant sont en cours d'établissement.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Administré par voie IV à la dose de 1 mg/kg, les pics sériques sont voisins de 20 à 30 mcg/ml.
    Répartition
    Les concentration sériques inhibant l'activité biologique de l'IL2 sont de 5 à 10 mcg/ml.
    Demi-Vie
    La demi-vie est en moyenne de 480 heures.

    Bibliographie

    - Blood 1994;84:1320-1327.
    - N Engl J Med 1998;338:1700.
    - Drugs 1999;58:1029-1042.
    - Transplantation 1999;67:110-115.
    - Transplant Proc 1998;30:1331-1332.
    - Transplant Proc 1999;31:1182-1183.
    - Transplant Proc 1998;30:2155-2158.
    - Transplant Proc 1999;31:267-268.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil