TIROFIBAN CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 16/5/2000
Dernière mise à jour : 11/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de l'acide (2S)-2-[(butylsulfonyl)amino]-3-[4-[4-(pipéridin-4-yl)butoxy]phénylpropanoïque

    Ensemble des dénominations

    BANM : TIROFIBAN HYDROCHLORIDE
    CAS : 142373-60-2 (chlorhydrate de tirofiban anhydre)
    CAS : 150915-40-5 (chlorhydrate de tirofiban monohydrate)
    DCIMr : CHLORHYDRATE DE TIROFIBAN
    USAN : TIROFIBAN HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE TIROFIBAN
    bordereau : 3173
    code expérimentation : L-700462
    code expérimentation : MK-0383
    code expérimentation : MK-383
    rINNM : TIROFIBAN HYDROCHLORIDE

    Molécule(s) de base : TIROFIBAN
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 24/12/2000

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTITHROMBOTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIAGREGANT PLAQUETTAIRE (principale certaine)

    3. ANTAGONISTE DES RECEPTEURS GPIIb/IIIa (principale certaine)
      - Br J Clin Pract 1997;51:131-132.
      - Drugs of Today 1999;35:59-73.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      S'oppose à l'agrégation plaquettaire en se fixant sur le récepteur IIb/IIIa présent à la surface des plaquettes activées et constituant le site au niveau duquel la fixation du fibrinogène permet l'établissement de ponts entre les plaquettes.

    Effets Recherchés

    1. ANTIAGREGANT PLAQUETTAIRE (principal)

    2. ANTITHROMBOTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANGOR INSTABLE (principale)
      En association avec l'aspirine et l'héparine non fractionnée.

    2. INFARCTUS DU MYOCARDE (principale)
      Forme récente sans onde Q.

    Effets secondaires

    1. HEMORRAGIE (CERTAIN FREQUENT)

    2. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    3. FIEVRE (CERTAIN RARE)

    4. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    5. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    2. INFORMATION MANQUANTE CHEZ L'ANIMAL

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    4. INSUFFISANCE RENALE SEVERE
      Réduction de la posologie de 50%.

    5. THROMBOPENIE
      Notamment lors d'un traitement par antagoniste des récepteurs GP IIb/IIIa.

    6. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL RECENT

    7. TUMEUR INTRACRANIENNE

    8. HEMORRAGIE RECENTE

    9. HYPERTENSION ARTERIELLE NON CONTROLEE

    10. INTERVENTION CHIRURGICALE RECENTE

    11. TROUBLE DE L'HEMOSTASE

    12. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)

    Posologie et mode d'administration

    Le médicament est réservé aux médecins hospitaliers ayant une expérience de la prise en charge des syndromes coronariens aigus.
    Dose usuelle par voie veineuse :
    - Adulte : 0,4 microg/kg de poids corporel et par minute pendant 30 minutes suivie de 0,1microg/kg de poids corporel et par minute. Le traitement doit être poursuivi au moins 48 heures et ne pas dépasser 4 jours et demi.
    Le traitement doit être associé à :
    - de l'héparine non fractionnée de manière à maintenir le TCA à 2 fois la valeur témoin,
    - et de l'aspirine par voie orale, en absence de contre-indication.
    La posologie doit être réduite de moitié en cas d'insuffisance rénale sévère.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION 65 % lien protéines plasmatiques
    - 2 - DEMI VIE 1.50 heure(s)
    - 3 - ELIMINATION 66 % voie rénale
    - 4 - ELIMINATION 23 % voie fécale

    Absorption
    Administration en perfusion veineuse.
    Répartition
    Durée d'action voisine de 2 heures.
    Liaison aux protéines plasmatiques : 65%.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination est en moyenne de 1,5 heures. Elle est allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Métabolisme
    Non métabolisé.
    Elimination
    *Voie rénale : 66% de la dose sont éliminés dans l'urine.
    *Voie fécale : 23% de la dose sont éliminés dans les fèces.

    Bibliographie

    - Drugs 1998;56:1067-1080.
    - N Engl J Med 1998;338:1488-1497.
    - N Engl J Med 1998;338:1498-1505.
    - N Engl J Med 1998;3338:1539-1541.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil