CLOFIBRATE DE PYRIDOXINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    BIS-(HYDROXYMETHYL)-4,5 METHYL-2 PYRIDINOL-3(CHLORO-4 PHENOXY)- 2 METHYL-2 PROPIONATE

    Ensemble des dénominations


    CAS : 29952-87-2 autre dénomination : PYRIDOXINE CLOFIBRATE
    bordereau : 1700
    sel ou dérivé : BEZAFIBRATE
    sel ou dérivé : CLOFIBRATE
    sel ou dérivé : CLOFIBRATE CALCIQUE
    sel ou dérivé : CLOFIBRATE D'ALUMINIUM
    sel ou dérivé : CLOFIBRIDE
    sel ou dérivé : PYRIDOXINE ASPARTATE
    sel ou dérivé : PYRIDOXINE CAMSILATE
    sel ou dérivé : PYRIDOXINE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : PYRIDOXINE CITRATE
    sel ou dérivé : PYRIDOXINE PHOSPHATE
    sel ou dérivé : PYRIDOXINE BASE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : CLOFIBRATE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. HYPOCHOLESTEROLEMIANT (principale certaine)

    2. HYPOLIPIDEMIANT (principale certaine)

    3. ANTIATHEROMATEUX (à confirmer)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Probablement identique au clofibrate:
      Diminution de la synthèse hépatique et augmentation du catabolisme des triglycérides expliquant la diminution des taux plasmatiques des chylomicrons et des pré-bêta-lipoprotéines (VLDL).
      Effet antilipolytique au niveau du tissu adipeux.
      Diminution de la synthèse hépatique du cholesterol et augmentation de la secrétion bilaire du cholesterol.
      Inhibition de la secrétion pancrétique d'insuline et de glucagon induite par l'arginine.
      La pyridoxine augmenterait l'activité hypotriglycéridémiante de l'acide.

    Effets Recherchés

    1. ANTIATHEROMATEUX (principal)

    2. HYPOCHOLESTEROLEMIANT (principal)

    3. HYPOLIPEMIANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPERLIPIDEMIE (principale)
      Traitement symptomatique, en association au régime alimentaire, des hypertriglycéridémies et des hypercholestérolémies endogènes de l'adulte, isolées ou associées.
      - Lorsqu'un régime adapté et assidu s'est avéré insuffisant.
      - Lorsque la cholestérolémie après régime reste élevée et/ou qu'il existe des facteurs de risque associés.

    2. HYPERTRIGLYCERIDEMIE (principale)
      Traitement symptomatique, en association au régime alimentaire, des hypertriglycéridémies endogènes de l'adulte.

    3. HYPERCHOLESTEROLEMIE (principale)
      Traitement symptomatique, en association au régime alimentaire, des s hypercholestérolémies endogènes de l'adulte.

    4. HYPERLIPIDEMIE MIXTE (principale)
      Traitement symptomatique de l'hyperlipidémie mixte, en association au régime.

    Effets secondaires

    1. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE
      SYNDROME NEPHROTIQUE

    2. CPK(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    3. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)

    4. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    5. HYPOCOAGULABILITE (CERTAIN RARE)

    6. TAUX DE PROTHROMBINE(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)

    7. ALOPECIE (CERTAIN TRES RARE)

    8. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    9. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    10. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    11. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    12. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    13. PRURIT (CERTAIN TRES RARE)

    14. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    15. STOMATITE (CERTAIN TRES RARE)

    16. CRAMPE (CERTAIN )

    17. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN )

    18. VERTIGE (CERTAIN )

    19. ASTHENIE (CERTAIN )

    20. SECHERESSE DE LA PEAU (CERTAIN )

    21. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    22. HEMATURIE (CERTAIN )

    23. PROTEINURIE (CERTAIN )

    24. SYNDROME DE STEVENS-JOHNSON (A CONFIRMER )
      Un cas, après dix jours de traitement (sel de clofibrate non précisé) :
      - Acta Derm Venereol 1994;74:475.

    Précautions d'emploi

    1. TRAITEMENT PAR ANTIVITAMINE K

    2. INSUFFISANCE RENALE

    3. SYNDROME NEPHROTIQUE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    3. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Un à deux grammes et demi par jour en 3 prises, de préférence après les repas.
    Surveillance clinique, et biologique (constituants lipidiques du plasma).
    En cas de traitement par les antivitamines K, adapter la posologie sous surveillance de la coagulation.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil