BETAMETHASONE DIPROPIONATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 26/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    9 alpha-fluoro-11 bêta,17 alpha,21-trihydroxy-16 bêta-méthylprégna-1,4-diène-3,20-dione 17 alpha,21-dipropionate

    Ensemble des dénominations

    BANM : BETAMETHASONE DIPROPIONATE
    CAS : 5593-20-4
    DCIM : DIPROPIONATE DE BETAMETHASONE
    USAN : BETAMETHASONE DIPROPIONATE
    autre dénomination : DIPROPIONATE DE BETAMETHASONE
    bordereau : 2176
    code expérimentation : Sch-11460
    rINNM : BETAMETHASONE DIPROPIONATE
    sel ou dérivé : BETAMETHASONE
    sel ou dérivé : BETAMETHASONE ACETATE
    sel ou dérivé : BETAMETHASONE PHOSPHATE SODIQUE
    sel ou dérivé : BETAMETHASONE VALERATE
    sel ou dérivé : CLOBETASOL PROPIONATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : BETAMETHASONE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. GLUCOCORTICOIDE (principale certaine)
      30 fois plus actif que le cortisol.

    2. ANTIINFLAMMATOIRE (principale certaine)
      25 fois plus actif que le cortisol.

    3. ANTIINFLAMMATOIRE STEROIDIEN (principale certaine)
      25 fois plus actif que le cortisol.

    4. IMMUNOSUPPRESSEUR (secondaire certaine)

    5. DERMOCORTICOIDE (principale certaine)
      Activité forte à 0,05% (classe II de la classification européenne des dermocorticoïdes)

    6. ANTIALLERGIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Anti-inflammatoire mixte agissant dans l'inflammation primaire et secondaire au stade aigü de l'inflammation: stabilise la membrane lysosomiale, pendant la phase catabolique protéolytique et augmente le tonus capillaire pendant la phase vasculaire exsudative.
      Agit au stade du granulome pendant la phase anabolique proliférative de réparation: inhibition de la prolifération des fibroblastes, de la synthèse des mucopolysaccharides, de la formation du collagène.

    2. secondaire
      Methyl -16, fluor-9 entrainent une augmentation de l'activité anti-inflammatoire et une diminution de l'activité minéralocorticoïde.
      Fluor-9 donne une affinité dermatrope.

    Effets Recherchés

    1. ANTIINFLAMMATOIRE LOCAL (principal)

    2. ANTIALLERGIQUE LOCAL (principal)

    3. ANTIPRURIGINEUX LOCAL (principal)

    4. RALENTISSEMENT DU RENOUVELLEMENT EXCESSIF DES CELLULES EPIDE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DERMATITE DE CONTACT (principale)

    2. ECZEMA ATOPIQUE (principale)

    3. ECZEMA SEBORRHEIQUE (principale)

    4. PRURIT ANAL (principale)

    5. PRURIT VULVAIRE (principale)

    6. NEVRODERMITE (principale)

    7. LICHEN CIRCONSCRIT (principale)

    8. BURSITE (principale)

    9. PHIMOSIS (à confirmer)
      L'application sous forme de crème entraîne une réponse partielle ou totale en 5 semaines dans 94% des cas. Pas de rechute à 6 mois dans 90% des cas :
      - Urology 2000;56:307-310.

    10. TENDINITE (principale)

    11. KYSTE SYNOVIAL (principale)
      En intra-synoviale.

    Effets secondaires

    1. ATROPHIE CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    2. INFECTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Virales, bactétiennes ou mycosiques.
      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    3. RETARD DE CICATRISATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    4. TELANGIECTASIE (CERTAIN )
      Conséquence de l'atrophie cutanée.

    5. PURPURA (CERTAIN )
      Conséquence de l'atrophie cutanée.

    6. VERGETURE (CERTAIN )
      Conséquence de l'atrophie cutanée.

    7. ULCERE DE JAMBE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TERRAIN PREDISPOSE
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    8. PHENOMENE DE REBOND (CERTAIN )
      Surtout au niveau du visage et des aires génitoanales, se manifeste par une exacerbation des lésions cutanées à l'arrêt brutal du traitement.

    9. DERMATITE ROSACEE-LIKE (CERTAIN )
      Synonyme : phénomène de rebond.

    10. HYPERTRICHOSE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés androgéniques de certains métabolites.

    11. ACNE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux proprétés androgéniques de certains métabolites.

    12. FOLLICULITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux proprétés androgéniques de certains métabolites.

    13. ALLERGIE DE CONTACT (CERTAIN TRES RARE)
      Serait dûe aux excipients ou à d'autres principes actifs de la préparation.

    14. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    15. ULCERE GASTRODUODENAL (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    16. HEMORRAGIE DIGESTIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    17. ULCERATION DIGESTIVE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Avec risque de perforation digestive.
      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    18. PANCREATITE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.
      La corticothérapie prolongée induit une hypersecrétion protéïque pancréatique qui est peut-être à l'origine de ces lésions :
      - Gastroenterol Clin Biol 1978;2:139.

    19. HYPERTRIGLYCERIDEMIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    20. CALCIURIE(AUGMENTATION) (CERTAIN FREQUENT)

    21. HYPERCOAGULABILITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    22. MYCOSE CUTANEE (A CONFIRMER )
      Un cas de mycose cutanée (à Alternaria), après deux ans de traitement en lavement rectal (sel de bêtaméthasone non précisé) :
      - Acta Derm Venereol 1995;75:328-329.

    23. INSUFFISANCE SURRENALE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ARRET BRUTAL DU TRAITEMENT

      Avec atrophie surrénalienne.

    24. GOITRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    25. RETARD DE CROISSANCE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    26. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    27. DIABETE STEROIDIEN (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    28. OSTEOPOROSE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    29. FRACTURE PATHOLOGIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    30. OSTEONECROSE ASEPTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    31. RESISTANCE AUX INFECTIONS(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    32. ARTHRITE SEPTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    33. MYOPATHIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    34. AMENORRHEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Effet lié aux propriétés glucocoticoïdes.

    35. CATABOLISME AZOTE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    36. SYNDROME CUSHINGOIDE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE

      Un cas, après utilisation sous forme de gouttes nasales pendant un an (sel de béthaméthasone non précisé) :
      - Postgrad Med J 1995;71:231-232.

    37. CEPHALEE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE
      ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      FORTE DOSE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    38. TROUBLE PSYCHIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE
      ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      FORTE DOSE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    39. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT CONTINU
      TRAITEMENT PROLONGE
      RESORPTION IMPORTANTE
      ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      FORTE DOSE

      Lié aux propriétés glucocorticoïdes.

    40. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN )
      Un cas, avec oedème de quincke et infarctus du myocarde immédiatement après injection intramusculaire (sel de bêtaméthasone non précisé) :
      - Ann Emerg Med 1996;27:674-675.

    41. HOQUET (A CONFIRMER )
      Un cas, à 2 reprises après une injection intraarticulaire:
      - J Rheumatol 1999;26:760.

    Précautions d'emploi

    1. ENFANT
      Si traitement prolongé envisagé.

    2. ADOLESCENTES
      Si traitement prolongé envisagé.

    3. GROSSESSE
      Si traitement prolongé envisagé.

    4. GLAUCOME
      En raison de l'augmentation de la pression intra-oculaire.
      Terrain : sujets génétiquement prédisposés.
      Surveillance ophtalmologique régulière en cas de traitement prolongé, surtout chez les sujets âgés:
      - Lancet 1997;350:979-982.

    5. HYPERSENSIBILITE
      En cas de réaction d'hypersensibilité, interrompre immédiatement le traitement.

    6. INFECTION LOCALE

    Contre-Indications

    1. ULCERE GASTRODUODENAL
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet (diffusion systémique du topique).

    2. ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet (diffusion systémique du topique).

    3. DIABETE
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet (diffusion systémique du topique).

    4. HYPERTENSION ARTERIELLE SEVERE
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet (diffusion systémique du topique).

    5. TUBERCULOSE
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet (diffusion systémique du topique).

    6. INSUFFISANCE RENALE SEVERE
      Contre-indication relative ou absolue selon l'état pathologique du sujet (diffusion systémique du topique).

    7. KERATITE HERPETIQUE

    8. INFECTION VIRALE

    9. DERMATOSE INFECTIEUSE
      Les dermatoses virales, mycosiques, bactériennes ou parasitaires sont une contre-indication de la corticothérapie locale cutanée.

    10. ACNE ROSACEE
      D'une manière générale, contre-indication des dérivés fluorés en application locale cutanée.

    11. DERMATOSE DU VISAGE
      D'une manière générale, contre-indication des dérivés fluorés en application locale cutanée.

    12. DERMITE FESSIERE DU NOURRISSON
      D'une manière générale, contre-indication des dérivés fluorés en application locale cutanée.

    Voies d'administration

    - 1 - APPLICATION CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    Applications cutanées 2 fois par jour:

    - crème à 0,05%: lésions relativement aiguës, suintantes, ou dermatoses des plis.
    - pommade à 0,05%: lésions subaiguës ou chroniques.
    - lotion à 0,05%: lésions du cuir chevelu et des oreilles.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale
    - 3 - ELIMINATION voie biliaire

    Absorption
    Résorption cutanée non négligeable, liée à l'halogénation de la molécule.
    Augmentée par l'utilisation de pansements occlusifs, ou par une atrophie cutanee, ou si la couche épidermique est abrasée, érodée ou absente.
    Proportionnelle à la surface cutanée recouverte, et au rythme des applications; plus importante pour les pommades que pour les crèmes.
    Répartition
    Lié à 90% aux protéines plasmatiques.
    A faible concentration, liaison avec la transcortine.
    A forte concentration, liaison avec l'albumine et augmentation de la forme libre.
    Métabolisme
    Hépatique:
    Réduction sur les doubels liaisons du cycle A.
    Réduction des groupes carbonyles en 3 et 20, donnant des composés inactifs.
    Elimination
    Voie rénale.
    Sous forme de métabolites sulfoconjugués et glucuroconjugués hydrosolubles.
    Voie biliaire:
    Pour une faible partie.
    Voie fécale:
    Pour une faible partie.

    Bibliographie

    - Drugs 1976;11:193-199.
    - Drugs 1974;8:70-77.
    - Rev Prat 1975;25:2993-3000.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil