TROPATEPINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 18/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 3-(dibenzo[b,e]thiépin-11(6H)-ylidène)tropane

    Ensemble des dénominations


    CAS : 27574-25-0 DCIMr : CHLORHYDRATE DE TROPATEPINE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE TROPATEPINE
    bordereau : 2019
    code expérimentation : SD-1248-17
    rINNM : TROPATEPINE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : TROPATEPINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTICHOLINERGIQUE CENTRAL (principale certaine)

    2. PARASYMPATHOLYTIQUE (principale certaine)

    3. ANTIPARKINSONIEN (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Présenterait une activité anticholinergique centrale à es doses inférieures à celles provoquant une action anticholinergique périphérique.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPARKINSONIEN (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SYNDROME EXTRAPYRAMIDAL DES NEUROLEPTIQUES (principale)

    Effets secondaires

    1. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN FREQUENT)

    2. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN RARE)

    3. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    4. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    5. TROUBLE DE LA MICTION (CERTAIN TRES RARE)

    6. RETENTION D'URINE (CERTAIN TRES RARE)

    7. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    8. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)

    9. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    10. MYDRIASE (CERTAIN TRES RARE)

    11. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    12. TACHYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    13. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (CERTAIN )
      Très fréquent chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l'angle iridocornéen.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    2. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez le rat, le lapin.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE
      Information manquante dans l'espèce humaine.

    Contre-Indications

    1. ADENOME PROSTATIQUE

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE
    - 3 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles chez l'adulte :
    - Voie orale : dix à vingt milligrammes par jour en une ou deux prises.
    - Voie intramusculaire ou intraveineuse lente : dix à vingt milligrammes par jour.
    Ne pas dépasser trente milligrammes par jour.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil