TETRACOSACTIDE HEXAACETATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 22/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : BETA 1-24 TETRACOSACTIDE (PEPTIDE LIBRE)
    autre dénomination : HEXAACETATE DE TETRACOSACTIDE
    sel ou dérivé : CORTICOTROPHINE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : TETRACOSACTIDE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. CORTICOSTIMULINE (principale certaine)

    2. AGENT DIAGNOSTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Polypeptide synthétique constitué des 24 premiers des 39 amino-acides de l'ACTH naturelle.
      Mécanisme d'action probablement identique à la corticotrophine.

    2. secondaire
      L'adsorption sur un sel de zinc permet l'obtention d'une suspension à effet retard.

    Effets Recherchés

    1. CORTICOSTIMULANT (principal)
      STIMULE LA SYNTHESE ET LA LIBERATION DES HORMONES DE LA CORTICO- SURRENALE (GLUCOCORTICOIDES, ANDROGENES ET MINERALOCORTICOIDES)

    2. CORTICOSECRETOIRE (principal)

    3. AGENT DIAGNOSTIQUE (principal)
      EXPLORATION DE LA FONCTION CORTICOSURRENALIENNE

    4. ANTIINFLAMMATOIRE (principal)
      L'ACTIVITE ANTIINFLAMMATOIRE SE MANIFESTE EN ENVIRON TRENTE SIX HEURES

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE SURRENALE CHRONIQUE(DIAGNOSTIC) (principale)
      Diagnostic positif et étiologique.

    2. HYPERPLASIE SURRENALE CONGENITALE(DIAGNOSTIC) (principale)
      Diagnostic d'un bloc partiel.

    3. HYPOPITUITARISME(DIAGNOSTIC) (principale)

    4. RELANCE SURRENALIENNE (principale)
      Après arrêt d'une corticothérapie au long cours.

    5. OEDEME CEREBRAL (principale)
      - Presse Méd 1993;22:806-810.

    Effets secondaires

    1. IMMUNODEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)

    2. RESISTANCE AUX INFECTIONS(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)
      Augmentation du risque infectieux.

    3. OEDEME (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      Lié à la rétention hydrosodée.

    4. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

    5. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)
      Réaction d'hypersensibilité à type d'érythème.

    6. PRURIT (CERTAIN RARE)

    7. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANTECEDENTS ALLERGIQUES

      - Mars Med 1969;106:881.

    8. BRONCHOSPASME (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANTECEDENTS ALLERGIQUES

    9. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANTECEDENTS ALLERGIQUES

      La fréquence est estimée à 1 pour 30 000 patients :
      - Lancet 1969;2:1081.
      - Ann Med Nancy 1973;12:1419.

    10. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    11. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    12. ACNE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

    13. MELANODERMIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

    14. SYNDROME CUSHINGOIDE (CERTAIN )

    15. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)

    16. ALCALOSE METABOLIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    17. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    18. DIABETE(DESEQUILIBRE) (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      Peut parfois nécessiter d'augmenter les doses d'insuline.

    19. TROUBLE MENSTRUEL (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

    20. AMENORRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    21. PSYCHOSE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)

    22. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    2. DIABETE
      ADAPTER LA POSOLOGIE DES ANTIDIABETIQUES SI NECESSAIRE

    3. HYPERTENSION ARTERIELLE

    4. ULCERE GASTRODUODENAL(ANTECEDENT)

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE
      Hypersensibilité connu au tetracosactide et à la corticotrophine.

    2. ULCERE GASTRODUODENAL

    3. PSYCHOSE AIGUE

    4. TUBERCULOSE

    5. INFECTION VIRALE

    6. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    7. INSUFFISANCE SURRENALE
      Risque de décompensation.

    8. GROSSESSE

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil