SALBUTAMOL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 21/3/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (TERT-BUTYLAMINO)-2(HYDROXY-4 HYDROXYMETHYL-3 PHENYL)-1 ETHANOL

    Ensemble des dénominations

    BAN : SALBUTAMOL
    CAS : 18559-94-9
    DCF : SALBUTAMOL
    DCIR : SALBUTAMOL
    USAN : ALBUTEROL
    autre dénomination : ALBUTEROL
    bordereau : 1721
    code expérimentation : AH-3365
    code expérimentation : Sch-13949W
    dci : salbutamol
    rINN : SALBUTAMOL

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : SALBUTAMOL
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    2. SYMPATHOMIMETIQUE BETA (principale certaine)

    3. BETA-2 STIMULANT (principale certaine)

    4. BRONCHODILATATEUR (principale certaine)

    5. TOCOLYTIQUE (principale certaine)

    6. VASODILATATEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agoniste préférentiel des récepteurs adrénergiques bêta 2.
      Provoque un relâchement de la musculature bronchique et utérine.
      A dose plus forte, se manifeste la composante stimulant bêta 1 (augmentation de la fréquence cardiaque).

    Effets Recherchés

    1. BRONCHODILATATEUR (principal)

    2. UTERORELAXANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ASTHME(TRAITEMENT DE LA CRISE) (principale)
      Essai randomisé: suggère que l'administration de 2 doses de 5 mg en aérosol à 40 mn d'intervalle serait la modalité la plus efficace:
      - Am J Med 1998;105:12-17.

    2. EXPLORATION FONCTIONNELLE RESPIRATOIRE (secondaire)

    3. HYPERKALIEMIE (secondaire)
      Dans fes formes aiguës notamment chez les hémodialysés en aérosol :
      - Ann Intern Med 1989;110:426-429.
      Au cours de l'insuffisance rénale aiguë :
      - Nephrologie 1989;10:212-214.
      Efficace chez dix des quinze insuffisants rénaux traités par voie intraveineuse ou aérosol (sel de salbutamol non précisé) :
      - Am J Kidney Dis 1994;23:266-271.
      Efficace en cas d'urgence en nébulisation, associée à l'insuline-glucose IV:
      - Ann Pharmacother 1999; 33:103-106.

    4. PARALYSIE PERIODIQUE FAMILIALE HYPERKALIEMIQUE (à confirmer)
      Lancet 1976, 1 : 221.

    5. DOULEUR ANORECTALE (à confirmer)
      Le salbutamol (sel ou base non précisé) serait efficace dans les proctalgies fugaces en réduisant l'intensité des crises, le mécanisme est inconnu, essai randomisé positif :
      - Am J Gastroenterol 1996;91:686-689.

    6. DYSTROPHIE MUSCULAIRE (à confirmer)
      Résultats favorables au cours d'une étude pilote sur 15 patients atteints de dystrophie musculaire facioscapulohumérale (16 mg/j pendant 3 mois) :
      - Neurology 1998;50:1402-1406.

    Effets secondaires

    1. OEDEME PULMONAIRE (CERTAIN )
      Un cas, au cours d'un accouchement :
      - Br J Obstet Gynaecol 1989;96:1445-1448.

    2. HYPERSUDATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    3. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Secondaire à la vasodilatation périphérique.

    4. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Secondaire à la vasodilatation périphérique, il s'agit, le plus souvent, tachycardie sinusale modérée, régressive à la diminution des doses.

    5. PALPITATION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Elle régresse à la diminution des doses.

    6. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)
      Secondaire à la tachycardie, le plus souvent modérée.

    7. ARYTHMIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

      Le plus souvent extrasystoles ventriculaires régressive à l'arrêt du traitement.

    8. EXTRASYSTOLE VENTRICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    9. ELECTROCARDIOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN RARE)
      De type variable : troubles du rythme, sus ou sous-décalge du segment ST, modification de l'ondeT.

    10. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    11. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    12. PRURIT (CERTAIN TRES RARE)

    13. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    14. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    15. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    16. KALIEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Hypokaliémie le plus souvent modérée, sans conséquence clinique. Plus marquée en cas de fortes doses, elle peut alors favoriser la survenue de troubles du rythme cardiaque.
      Probablement due à une augmentation du transfert intracellulaire de potassium.

    17. GLYCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DIABETE

      - Sem Hop Paris 1994;70:100-107.

    18. HYPERINSULINISME (CERTAIN RARE)
      Secondaire à l'hyperglycémie

    19. TREMBLEMENT (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Tremblement fin prédominant aux extrémités, dû à l'effet bêta 2 stimulant.
      Il peut constituer un facteur limitant à l'instauration d'une posologie efficace et régresser à la diminution des doses.

    20. CEPHALEE (CERTAIN FREQUENT)

    21. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    22. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    23. ANXIETE (CERTAIN RARE)

    24. NERVOSITE (CERTAIN RARE)

    25. INSOMNIE (CERTAIN RARE)

    26. PSYCHOSE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES

      Un cas décrit d'aggravation, des cas de psychoses chez des patients sans antécédents ont déjà été rapportés (sel de salbutamol non précisé) :
      - J Clin Psychopharmacol 1995;15:446-447.

    27. HALLUCINATION VISUELLE (CERTAIN TRES RARE)
      - Br Med J 1986;292:1430.
      Deux nouveaux cas :
      - Presse Med 1990;19:218-219.

    28. ETAT DE MAL ASTHMATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    29. BRONCHOSPASME (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Impose l'arrêt du traitement.

    30. HYPOXIE (CERTAIN RARE)
      Peut, en cas de crise d'asthme, aggraver l'hypoxie par modification du rapport ventilation sur perfusion (effet shunt et augmentation du débit sanguin dans les territoires non ventilés) :
      - Chest 1984;86:868.

    31. INFARCTUS DU MYOCARDE (A CONFIRMER )
      - Un cas rapporté après une injection intraveineuse de 200 microgrammes de salbutamol chez un sujet de 58 ans sans antécédent coronarien :
      - South Afr Med J 1980;58:394.
      Un cas après utilisation en nébuliseur chez un asthmatique :
      - Lancet 1990;336:1258.

    32. ATONIE UTERINE (A CONFIRMER )
      Un cas rapporté, chez une asthmatique ayant inhalé du salbutamol et qui présenta une hémorragie utérine profuse après révision utérine pour fausse couche :
      - Lancet 1977;2:1355.

    33. MORT SUBITE (A CONFIRMER )
      Une augmentation du taux de mortalité a été rapportée chez les asthmatiques utilisant des sympathomimétiques en aérosol.

    34. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (A CONFIRMER )
      Traitement par aérosol, en association avec l'ipratropium bromure, un cas:
      - Presse med 1999;28:1017.

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.
      Autorisé par inhalation uniquement pour prévenir ou traiter l'asthme ou l'asthme d'effort. L'asthme ou l'asthme d'effort doivent être notifiés par écrit à l'autorité médicale compétente par un pneumologue ou un médecin d'équipe.

    2. DIABETE

    3. HYPERTHYROIDIE

    4. ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      SEVERES

    5. HYPERTENSION ARTERIELLE

    6. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    7. TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

    8. MYOCARDIOPATHIE OBSTRUCTIVE

    9. CARDIOPATHIE
      Congénitale ou acquise.

    10. ALLAITEMENT
      LE PASSAGE DANS LE LAIT N'EST PAS CONNU.

    Contre-Indications

    1. INFARCTUS DU MYOCARDE RECENT

    2. ANGINE DE POITRINE

    3. ETAT DE MAL ASTHMATIQUE

    4. ASTHME A DYSPNEE CONTINUE

    Posologie et mode d'administration

    Inhalation.
    posologie usuelle : une inhalation de cent microgrammes dès le début de la crise d'asthme peut être répétée une fois après une minute.
    attendre 4 heures pour renouveler.
    posologie maximale : six inhalations de cent microgrammes par 24 h.
    deux inhalations de cent microgrammes par crise.
    .
    l'inhalation doit se faire au cours d'une inspiration profonde suivant une expiration maximale.
    .
    ne pas utiliser plus d'un flacon tous les deux mois.
    ne pas dépasser la posologie recommandée.
    .
    la diminution de la durée de l'effet ou un mauvais contrôle nécessite un examen médical.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Rapidement, mais incomplètement résorbé par le tractus gastrointestinal.
    Elimination
    Voie rénale:
    50% d'une dose administrée par voie orale est éliminé en 4 heures.
    30% d'une dose administrée par inhalation est éliminé dans les mêmes délais.

    Bibliographie

    - Postgrad Med J 1971;47,Suppl:7.
    - Br Med J 1969;35:141.
    - Pharmacotherapy 1984;4:105-21. (REVUE GENERALE)*
    - In Pharma 1979;195:19.
    - N Engl J Med 1995;333:499-506.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil