NICERGOLINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/11/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    BROMO-5 NICOTINATE DE(METHOXY-10ALPHA DIMETHYL-1,6 ERGOLINYL- 8BETA).METHYLE

    Ensemble des dénominations

    DCF : NICERGOLINE
    DCIR : NICERGOLINE
    autre dénomination : F1 6714
    bordereau : 1703

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ADRENOLYTIQUE ALPHA (principale certaine)
      BR. J. PHARMACOL. 1968, 34 : 700.
      J. CARDIOVASC. PHARMACOL. 1981, 3 : 677-691.

    2. VASODILATATEUR (principale certaine)
      EFFET RELAXANT SUR LE MUSCLE LISSE DES ARTERES CEREBRALES ET PERIPHERIQUES.
      PAS D'EFFET VASODILATATEUR CORONARIEN.

    3. VASODILATATEUR CEREBRAL (principale certaine)
      J. NEUROL. NEUROSURG. PSYCHIATR. 1977, 40 : 746-747.
      LYON MED. 1984, 252 : 357-361

    4. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)
      THERAPIE. 1974, 29 : 925-932.
      J. PHARMACOL. 1979, 10: 455-460.

    5. ANTIANOXIQUE CEREBRAL (principale certaine)
      J. PHARMACOL. 1982, 13 : 192-193.

    6. ANTIAGREGANT PLAQUETTAIRE (principale certaine)
      - Actual Chim Ther 1977;5:31-48.

    7. ANTIHYPERTENSEUR (secondaire certaine)
      REV. MED. INTERN. 1980, 1 : 123-126.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR CEREBRAL (principal)

    2. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principal)

    3. ANTIAGREGANT PLAQUETTAIRE (accessoire)

    4. ANTIHYPERTENSEUR (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE CIRCULATOIRE CEREBRALE (principale)
      Certaines études mettent en évidence un effet bénéfique sur les troubles psycho-comportementaux et neuro-sensoriels :
      - Ann Med Psychol 1975;1:499-510.
      - Int J Clin Pharm Res 1982;2:33-41.
      - Nevenarzt 1980;51:368-372.
      - Arzneim Forsch 1979;29,8N:1251-1261.

    2. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (secondaire)
      L'effet bénéfique sur certaines manifestations de l'artérite (périmètre de marche, douleurs de décubitus, troubles trophiques) n'a pas été confirmé par des essais cliniques contrôlés:
      - Arch Med Normandie 1981;12:451-455.

    3. HYPERTENSION ARTERIELLE (secondaire)
      Traitement de l'hypertension artérielle essentielle du sujet âgé à la dose de 30 mg/jour.
      - Nouv Presse Med 1980;9:3685-3688.
      - Sem Hop Paris 1988;64:211-214.

    Effets secondaires

    1. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      VOIE INTRAVEINEUSE

    2. HYPERSUDATION (CERTAIN TRES RARE)

    3. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)
      La baisse artérielle est plus importante chez les sujets préalablement hypertendus.

    4. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    5. BRADYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    6. NAUSEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    7. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    8. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    9. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. VERTIGE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    11. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    12. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    Précautions d'emploi

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE

    Contre-Indications

    1. HYPERTENSION INTRACRANIENNE

    2. HYPOTENSION ARTERIELLE
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle chez l'adulte:
    - par voie orale:
    Quinze à trente milligrammes par jour en plusieurs prises.
    - par voie intramusculaire ou intraveineuse:
    Dix à trente milligrammes par jour en plusieurs injections.
    Ne pas utiliser la voie intraveineuse directe mais administrer en perfusion lente.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Plus de 90% de la dose administrée sont résorbés par le tractus gastro-intestinal.

    Répartition
    Taux plasmatique maximal 1,5 heure après administration per os.
    Demi-Vie
    1 h.
    Elimination
    Voie rénale.
    Principalement.

    Bibliographie

    - Arzneimittelforschung 1979;29:1203-1316.
    - CNS Drugs 2000;14:267-287. (Revue générale)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil