AMIDOTRIZOATE DE MEGLUMINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 19/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DIACETAMIDO-3,5 TRIIODO-2,4,6 BENZOATE DE DESOXY-1 METHYLAMINO- 1 D-GLUCITOL

    Ensemble des dénominations

    BANM : MEGLUMINE DIATRIZOATE
    CAS : 131-49-7
    autre dénomination : AMIDOTRIZOATE DE METHYLGLUCAMINE
    autre dénomination : DIATRIZOATE DE MEGLUMINE
    autre dénomination : DIATRIZOATE DE METHYLGLUCAMINE
    autre dénomination : DIATRIZOATE MEGLUMINE
    autre dénomination : MEGLUMINE DIATRIZOATE
    bordereau : 982
    sel ou dérivé : AMIDOTRIZOATE DE SODIUM

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ACIDE DIATRIZOIQUE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PRODUIT DE CONTRASTE (principale certaine)
      Produit de contraste monomère triiodé ionique.

    2. PRODUIT DE CONTRASTE IODE (principale certaine)

    3. AGENT DIAGNOSTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Molécule hydrosoluble iodée opaque aux rayons X.
      L'opacité observée est proportionnelle à la teneur en iode.

    Effets Recherchés

    1. OPACIFICATION DES VOIES URINAIRES (principal)

    2. OPACIFICATION DES VAISSEAUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. UROGRAPHIE INTRAVEINEUSE (principale)

    Effets secondaires

    1. MALAISE (CERTAIN )

    2. URTICAIRE (CERTAIN )

    3. ERYTHEME (CERTAIN )

    4. TACHYCARDIE (CERTAIN )

    5. PETECHIE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      ANGIOGRAPHIE

    6. NAUSEE (CERTAIN )

    7. VOMISSEMENT (CERTAIN )

    8. FIEVRE (CERTAIN )

    9. PROTEINURIE (CERTAIN )

    10. INSUFFISANCE RENALE(AGGRAVATION) (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      AORTOGRAPHIE

      Chez les diabétiques subissant une coronarographie, le risque d'insuffisance rénale est augmenté par l'association de dopamine, facteur natriurétique atrial ou mannitol, médicaments administrés justement pour prévenir l'insuffisance rénale. Mécanisme hémodynamique probable :
      - Kidney Int 1994;45:259-265.

    11. INSUFFISANCE RENALE AIGUE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DIABETE SUCRE
      DESHYDRATATION
      DEPLETION SODEE
      MYELOME MULTIPLE
      HYPOTENSION ARTERIELLE
      INSUFFISANCE RENALE PREEXISTANTE
      SUJET AGE

      - Arch Intern Med 1978;138:381.
      - Néphrologie 1986;7:41-46.
      - N Engl J Med 1979;300:46.

    12. MORT SUBITE (CERTAIN )

    13. SYNCOPE (CERTAIN )

    14. ARRET CARDIAQUE (CERTAIN )

    15. APNEE (CERTAIN )

    16. CHOC (CERTAIN )

    17. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN )

    18. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN )

    19. DYSPNEE (CERTAIN )

    20. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (CERTAIN )

    21. COMA (CERTAIN )

    22. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN )

    23. CONFUSION MENTALE (CERTAIN )

    24. ETAT DE MAL EPILEPTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas à la suite d'un CT Scan cranien chez un patient ayant une tumeur cérébrale :
      - Epilepsia 1996;37:1117-1120.

    25. SYNDROME DE LYELL (A CONFIRMER )
      Un cas après l'administration per os de la substance associée à l'amidotrizoate de sodium:
      - Am J Roentgenology 1998;171:1215-1216.

    Précautions d'emploi

    1. ALLERGIE A L'IODE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. INSUFFISANCE RENALE
      Les phénomènes de néphrotoxicité ont une fréquence supérieure à ceux observés avec l'iohexol :
      - Radiology 1992;182:649-655.

    4. SUJET AGE
      Le risque de néphrotoxicité est supérieure à celui observé avec l'iohexol :
      - J Am Coll Cardiol 1992;19:SupplA:189.

    5. DIABETE INSULINODEPENDANT
      Augmente le risque de néphrotoxicité :
      - Radiology 1992;182:649-655.

    Contre-Indications

    1. MYELOME

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Associé, à la concentration de 18% à l'amidotrizoate de sodium à 40%.
    Dose usuelle de l'association par voie intraveineuse dans les urographies:
    - chez l'adulte:
    Injection IV lente de vingt cinq millilitres de l'association.
    - chez le nourrisson:
    Injection IV lente de douze millilitres de l'association.

    S'il existe un terrain allergique, ou des antécédents d'intolérance mineure à l'iode, examen sous antihistaminique et surveillance clinique rigoureuse, avec matériel de réanimation disponible.

    Si manifestation d'intolérance en cours d'examen:
    - Interrompre l'injection du produit de contraste.
    - antihistaminique et /ou corticoïde de synthèse par voie parentérale.
    - Acide aminocaproïque IV éventuellement.
    - Lutte symptomatique contre le choc si nécessaire.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil