DIPHENHYDRAMINE MESILATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 8/8/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    méthanesulfonate de alpha-(2-diméthylaminoéthoxy)diphénylméthane

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : DIPHENHYDRAMINE MESYLATE
    autre dénomination : DIPHENHYDRAMINE METHANESULFONATE
    autre dénomination : MESILATE DE DIPHENHYDRAMINE
    autre dénomination : METHANESULFONATE DE DIPHENHYDRAMINE
    bordereau : 2272
    sel ou dérivé : AMOXYDRAMINE CAMSILATE
    sel ou dérivé : DI(ACEFYLLINE)DIPHENHYDRAMINE
    sel ou dérivé : DIMENHYDRINATE
    sel ou dérivé : DIPHENHYDRAMINE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : DIPHENHYDRAMINE METHYL SULFOMETHYLATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : DIPHENHYDRAMINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principale certaine)

    2. ANTIHISTAMINIQUE H1 (principale certaine)

    3. ANTIEMETIQUE (secondaire certaine)

    4. ANTICHOLINERGIQUE CENTRAL (secondaire certaine)

    5. PARASYMPATHOLYTIQUE (secondaire certaine)

    6. ANESTHESIQUE LOCAL (secondaire certaine)

    7. ANTIINFLAMMATOIRE (secondaire certaine)

    8. HISTAMINOLIBERATEUR (secondaire certaine)

    9. HYPNOGENE (secondaire certaine)

    10. SEDATIF (secondaire certaine)

    11. INHIBITEUR DU CYP 2D6 (principale certaine)
      - Clin Pharmacol Ther 2000;67:466-477.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action antihistaminique par antagonisme compétitif de l'histamine au niveau des récepteurs, d'où inhibition de la plupart des actions de l'histamine: hypotension, action sur les fibres lisses intestinales et bronchiques, action sur la perméabilité capillaire, effet stimulant sur la médullosurrénale, phénomènes allergiques et anaphylactiques.
      L'action antihistaminique est plus marquée en usage préventif qu'en usage curatif.
      Ne modifie pas l'action de l'histamine sur les glandes exocrines.
      Action sur le système nerveux autonome: semble inhiber les phénomènes de capture des catécholamines.

    2. secondaire
      Acton dépressive sur le système nerveux central, de mécanisme inconnu.
      Action hypnotique avec diminution du sommeil paradoxal.
      Action antiémétique par inhibition au niveau des chemorécepteurs de la Trigger Zone, de mécanisme inconnu.
      Action anesthésique locale : stabilisant de la membrane cellulaire.
      Action anti-inflammatoire pendant la phase exsudative de l'inflammation.

    Effets Recherchés

    1. ANTIHISTAMINIQUE (principal)

    2. ANTIPRURIGINEUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. REACTION ALLERGIQUE (principale)

    2. URTICAIRE (principale)

    Effets secondaires

    1. PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN )
      - Arch Dermatol 1974;110:249-252.

    2. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    3. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      PLAIE

      Des sensibilisations sévères ont été observées lors de l'utilisation externe de diphénhydramine, surtout en cas d'érosions cutanées.
      Il existe un risque de sensibilisation croisée avec les autre phénothiazines et les sulfamides.

    4. ERYTHEME (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      PLAIE

    5. ECZEMA (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      PLAIE

    6. URTICAIRE (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      PLAIE

      L'activité histaminolibératrice de la diphénhydramine pourrait être impliquée dans cette réaction.

    7. DERMATITE DE CONTACT (CERTAIN )
      Condition(s) Favorisante(s) :
      PLAIE

      Par hypersensibilité retardée, de type cellulaire.

    8. HALLUCINATION (CERTAIN )
      Trois cas chez des enfants ayant une varicelle et recevant de la diphénhydramine sous forme de pommade appliquée sur une grande partie de la surface corporelle :
      - DICP 1991;25:130-132.

    9. ERUPTION CUTANEE (A CONFIRMER )
      Un cas d'éruption fixe (sel de diphenhydramine non précisé) :
      - J Am Acad Dermatol 1993;29:496-497.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. DEFICIT EN G6PD
      Risque d'anémie hémolytique :
      - N Engl J Med 1991;324:169-174.

    Contre-Indications

    1. LESIONS CUTANEES

    2. SENSIBILISATION CONNUE

    Posologie et mode d'administration

    N'est commercialisé en France que sous forme d'association.
    Usage local sous forme de crème dermique.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil