RIMANTADINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 22/11/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    METHYL-1-ADAMANTANEMETHYLAMINE CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    bordereau : 2815

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : RIMANTADINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIVIRAL (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibe la replication de myxovirus influenzae A (pas d'action sur le type B), probablement en s'opposant à la décapsidation du virus à l'interieur de la cellule hôte;
      Pourrait également agir au niveau membranaire sur le processus d'endocytose qui intervient au moment de la pénétration du virus dans les cellules.

    2. secondaire
      Etude 'in vitro' sur le virus de l'hépatite C: pas d'effet inhibiteur sur les enzymes virales:
      - J Infect Dis 2000;181:331-334

    Effets Recherchés

    1. ANTIVIRAL (principal)

    2. MYXOVIRUS INFLUENZAE A (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. GRIPPE (principale)
      Prophylaxie de la grippe à myxovirus influenzae A chez les adultes et enfants à risque.
      Essai randomisé chez des volontaires infectés par le virus influenza 1: pas d'effet préventif sur les manifestations otologiques:
      - J Infect Did 1998;177:1260-1265.

    2. GRIPPE(PREVENTION) (à confirmer)

    3. INFECTION BRONCHOPULMONAIRE (principale)
      Dûes exclusivement au virus influenza A.

    4. MALADIE DE PARKINSON (à confirmer)
      Etude pilote: effet favorable sur les symptomes moteurs:
      - Clin Neuropharmacol 1999;21:30-32.

    5. HEPATITE CHRONIQUE A VIRUS C (information négative)
      Etude chez 9 malades après transplantation hépatique; pas d'effet détecté:
      - Liver Transplant Surg 1999;5:25-28.
      Etude pilote: pas d'activité antivirale décelée:
      - Am J Gastroenterol 1999;94:990-993.
      Efficacité contestée que le produit soit utilisé seul ou en association à l'interferon alpha:
      -Semin Liver Dis 1999;19:95-102

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    2. DYSPNEE (CERTAIN TRES RARE)

    3. TOUX (CERTAIN TRES RARE)

    4. RASH (CERTAIN TRES RARE)

    5. ANOREXIE (CERTAIN TRES RARE)

    6. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN RARE)

    7. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    8. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    9. DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN RARE)

    10. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    11. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    12. TOXICITE NEUROLOGIQUE (CERTAIN RARE)
      Dans un essai de prévention de la grippe chez des sujets âgés, les effets sur le système nerveux central ont été moins fréquents avec la rimantadine (environ 2%) qu'avec l'amantadine (environ 20%) :
      - Arch Intern Med;160:1485-1488.

    13. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    14. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    15. NERVOSITE (CERTAIN RARE)

    16. INSOMNIE (CERTAIN RARE)

    17. TROUBLE COGNITIF (A CONFIRMER )
      Difficulté de concentration

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez le rat, le lapin.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    3. TOXICITE PERINATALE CHEZ L'ANIMAL
      Augmentation de la mortalité et de la morbidité périnatales à fortes doses.

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      REDUIRE LA POSOLOGIE

    2. SUJET AGE
      REDUIRE LA POSOLOGIE

    3. EPILEPSIE

    4. CONDUCTEUR DE VEHICULE

    5. UTILISATEUR DE MACHINE

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE AUX ADAMANTANE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    3. NOUVEAU-NE
      En l'absence d'études contrôlées.

    4. ENFANT DE MOINS DE 1 AN
      Absence d'études.

    5. GROSSESSE

    6. ALLAITEMENT
      Passe dans le lait.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie roale:
    - chez l'adulte et l'enfant de plus de 10 ans:
    Deux cents milligrammes par jour en 1 à 2 prises.
    - chez l'enfant de 1 à 10 ans:
    Cinq milligrammes par kilo et par jour sans excéder cents cinquante milligrammes par jour, en 1 à 2 prsies.
    - chez le sujet âgé:
    Cent milligrammes par jour en 1 ou 2 prises.
    - chez l'insuffisant rénal:
    Clairance entre 50 et 30 ml/mn: réduire la dose de 50%.
    Le trtaitement sera instauré dès le début du risque épidémique et pendant toute sa durée.

    Bibliographie

    - N Engl J Med 1982;307:580-584.
    - Antimicrob Agents Chemother 1984;26:101-103.
    - Antimicrob Agents Chemother 1985;28:216-221.
    - Antimicrob Agents Chemother 1987;31:826-828.
    - Antimicrob Agents Chemother 1987;31:1140-1142.
    - Pediatrics 1987;80:275-282.
    - Ann Pharmacother 1995;29:299-310. (87 références)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil