PENTAMETHONIUM BROMURE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 9/9/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N,N-PENTAMETHYLENE DI(TRIMETHYLAMMONIUM)DIBROMURE

    Ensemble des dénominations

    DCIR : PENTAMETHONIUM BROMURE
    autre dénomination : DIBROMURE DE PENTAMETHONIUM
    autre dénomination : PENTAMETHONIUM DIBROMURE
    bordereau : 192

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : PENTAMETHONIUM
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. GANGLIOPLEGIQUE (principale certaine)

    2. ANTIHYPERTENSEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      S'oppose à la dépolarisation de la membrane post-synaptique par compétition avec l'acétylcholine au niveau des récepteurs.
      L'action sur chaque organe est fonction de la prédominance du tonus sympathique ou parasympathique.
      Chez l'homme, tachycardie habituelle, chute du tonus sympathique entrainant une dilatation des vaisseaux avec réduction du retour veineux et diminution du débit cardiaque.
      Effet hypotenseur.
      Importance du changement de posture: en cas d'orthostatisme, accumulation sanguine dans les parties déclives de l'organisme, d'où chute tensionnelle importante.
      Augmente le débit cardiaque chez l'insuffisant cardiaque, car la chute du retour veineux diminue les pressions auriculaires et pulmonaires.
      Diminution de la pression ventriculaire systolique et télédiastolique, sans effet dépresseur direct.
      Diminution de la pression pulmonaire d'autant plus nette queles pressions étaient initialement élevées.
      Diminution du débit sanguin coronaire et du travoil cardiaque .
      Pas de modification du contenu en oxygène du sang veineux coronaire.
      Diminution de la secrétion de rénine et s'oppose à l'augmentation consécutive à une chute tensionnelle.

    Effets Recherchés

    1. GANGLIOPLEGIQUE (principal)

    2. HYPOTENSEUR (principal)

    3. VASODILATATEUR (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPOTENSION CONTROLEE (principale)

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE (principale)

    3. SYNDROME RADICULAIRE (secondaire)

    4. ACROPARESTHESIE (secondaire)

    5. ALGODYSTROPHIE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN )

    2. CONSTIPATION (CERTAIN )

    3. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN )

    4. TROUBLE DE LA VISION (CERTAIN )

    5. SOMNOLENCE (CERTAIN )

    6. DYSURIE (CERTAIN )

    7. DIARRHEE (CERTAIN )

    8. ASTHENIE (CERTAIN )

    9. NAUSEE (CERTAIN )

    10. MYDRIASE (CERTAIN )

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    2. MALADIE D'ADDISON

    3. HYPERTENSION ARTERIELLE

    4. CACHEXIE

    5. SUJET AGE

    6. INSUFFISANCE CIRCULATOIRE CEREBRALE

    Contre-Indications

    1. ARTERIOSCLEROSE

    2. ANEMIE

    3. ANOXIE

    4. SYNDROME HEMORRAGIQUE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    Cent à cinq cents milligrammes par jour.
    Dose d'entretien à adapter selon les cas.
    La voie parentérale est réservée au milieu hospitalier.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Très mal résorbé par le tractus gastro-intestinal.
    Nécessité d'utiliser la voie parentérale.
    Répartition
    Diffuse dans les espacesextracellulaires.
    Passe la barrière placentaire.
    Ne passe pas la barrière hématoencéphalique.

    Bibliographie

    - Ganglion blocking and ganglion stimulating Agents; Pergamon Press 1967.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil