DIISOPROPYLAMINE DICHLORACETATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 23/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    DICHLORO-2,2 ACETATE DE DIISOPROPYLAMINE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : DICHLOROACETATE DE DIISOPROPYLAMINE
    autre dénomination : DICHLOROETHANOATE DE DIISOPROPYLAMINE
    autre dénomination : DIISOPROPYLAMINE DICHLOROETHANOATE
    autre dénomination : DIPA
    bordereau : 454

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : DIISOPROPYLAMINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VASODILATATEUR (principale certaine)
      PAR EFFET MUSCULOTROPE SUR LES ARTERES DE PETIT CALIBRE.

    2. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)

    3. ANTIANOXIQUE (principale certaine)

    4. GANGLIOPLEGIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action directe au niveau de la fibre lisse artériolaire.
      Augmente les oxydations cellulaires et le rétablissement des échanges respiratoires au niveau des tissus en état d'anoxie.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR CEREBRAL (principal)

    2. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principal)

    3. ANTIANOXIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (principale)
      Proposé dans les troubles liés à l'insuffisance circulatoire périphérique à partir d'essais cliniques et paracliniques non contrôlés.

    2. INSUFFISANCE CIRCULATOIRE CEREBRALE (principale)
      Est proposé dans les troubles psycho-comportementaux et neuro-sensoriels liés à l'insuffisance circulatoire cérébrale, à partir d'essais cliniques non contrôlés.

    Effets secondaires

    1. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    Précautions d'emploi

    1. DIABETE
      EN RAISON DE L'EFFET HYPOGLYCEMIANT OBSERVE DANS LE DIABETE EXPERIMENTAL;

    2. HYPOTENSION ARTERIELLE

    Posologie et mode d'administration

    N'est plus commercialisé en France.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Cent cinquante à trois cents milligrammes par jour en plusieurs prises.
    Le traitment sera poursuivi pendant plusieurs mois.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil