ALUMINIUM HYDROXYDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 8/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    Al(OH)3

    Ensemble des dénominations


    CAS : 21645-51-2 (hydroxyde d'aluminium)
    CAS : 1330-44-5 (hydroxyde d'aluminium hydraté=algeldrate) DCIp : ALGELDRATE
    USAN : ALGELDRATE
    autre dénomination : ALGELDRATE
    autre dénomination : ALUMINE COLLOIDALE
    autre dénomination : ALUMINE HYDRATE
    autre dénomination : ALUMINE HYDRATEE
    autre dénomination : HYDRATE D'ALUMINE
    autre dénomination : HYDRATE D'ALUMINIUM
    autre dénomination : HYDROXYDE D'ALUMINE
    autre dénomination : HYDROXYDE D'ALUMINIUM
    bordereau : 1402
    pINN : ALGELDRATE
    sel ou dérivé : ALUMINIUM ACETOTARTRATE
    sel ou dérivé : ALUMINIUM AMINOACETATE
    sel ou dérivé : ALUMINIUM PENTASILICATE
    sel ou dérivé : ALUMINIUM PHOSPHATE
    sel ou dérivé : ALUMINIUM ACETATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ALUMINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIACIDE PAR VOIE ORALE (principale certaine)

    2. ANTI-ACIDE (principale certaine)

    3. ADSORBANT (principale certaine)

    4. HYPOCHOLESTEROLEMIANT (à confirmer)
      Ceci pourrait être dû à la complexation des acides biliaires dans la lumière du tube digestif :
      - Am J Med 1991;91:597-604.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      * Action neutralisante sans effet sur l'équilibre acido-basique (trente mEq d'ion H par gramme environ).
      * Action inhibitrice de l'activité peptidique sans diminution du volume secrété.
      * Action astringente.
      * Action adsorbante en particulier des sels biliaires.
      * En association avec l'hydroxyde de MG, possèderait une activité cytoprotectrice au niveau de la muqueuse duodénale, notamment vis à vis de l'alcool , qui pourrait être médiée par une libération de prostaglandines vasodilatatrices :
      - Scand J Gastroenterol 1990;25,Suppl174:9-14.
      Une stimulation de la production de monoxyde d'azote pourrait participer à l'amélioration du débit sanguin de la muqueuse gastrique et à l'effet gastroprotecteur :
      - Eur J Pharmacol 1992;229:155-162.

    2. secondaire
      Formation dans l'intestin de phosphate d'aluminium insoluble éliminé par les fécès, d'où diminution de l'absorption intestinale des phosphates provoquant une diminution de leur élimination par le rein.

    Effets Recherchés

    1. PROTECTEUR GASTRIQUE (principal)

    2. PROTECTEUR INTESTINAL (principal)

    3. ANTIACIDE (principal)

    4. ADSORBANT (principal)

    5. HYPOPHOSPHOREMIANT (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. ULCERE GASTRIQUE (principale)

    2. ULCERE DUODENAL (principale)

    3. COLITE (principale)
      Adsorption des sels biliaires.

    4. OESOPHAGITE (principale)

    5. HYPERPHOSPHOREMIE (secondaire)
      En particulier dans l'insuffisance rénale. Indication tendant à disparaître en raison du risque d'intoxication aluminique (notammant osteopathie)
      - Actual Néphrol 1991;:234-300.

    Effets secondaires

    1. LITHIASE URINAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Faite d'urate d'aluminium et de magnésium :
      - Actual Nephrol 1985;203:24.

    2. CONSTIPATION (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

    3. BEZOARD DIGESTIF (CERTAIN TRES RARE)
      Localisé au grêle:
      - Prescrire 1998;18:201-202.

    4. CARENCE EN PHOSPHORE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

    5. CARENCE EN CALCIUM (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

    6. OSTEOPOROSE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

    7. ENCEPHALOPATHIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE
      HEMODIALYSE PERIODIQUE
      INSUFFISANCE RENALE SEVERE

      Décrit chez les dialysés à qui l'on donne de l'aluminium pour réduire l'absorption des phosphates :
      - N Engl J Med 1976;294:184.

    8. OSTEOMALACIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      - Am J Med 1984;76:1137-1143.

    9. OCCLUSION INTESTINALE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      USAGE PROLONGE
      FORTE DOSE

      Chez l'enfant :
      - Inpharma 1978.
      - N Engl J Med 1970;283:134.

    10. MYOPATHIE (CERTAIN )
      Dû à une déplétion en phosphates :
      - JAMA 1979;236:1380.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale :
    -chez l'adulte:
    Trois cents milligrammes à deux grammes par jour , administrés une heure à une heure et demi après les repas.
    Il est souhaitable de respecter un délai d'1 à 2 heures entre l'administration des antiacides et d'autres médicaments per os.
    - chez l'enfant:
    L'hydroxyde d'aluminium pourrait être fortement résorbé par le tube digestif chez le jeune enfant:
    - Ped 1991;87:148-151.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Chez l'adulte, non résorbé par le tube digestif.
    pourrait être fortement résorbé par le tube digestif chez le jeune enfant:
    - Ped 1991;87:148-151.
    Métabolisme
    Dans le tube digestif, formation de phosphate d'aluminium insoluble éliminé par les fécès.
    Elimination
    Voie fécale.

    Bibliographie

    - Eur J Gastroenterol Hepatol 1993;5:165-171. * A propos de Supralox.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil