TENIPOSIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 20/7/1998
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (0-thène-2 ylidène-4,6 bêta-D-glucopyrannoside)-9 de déméthyl-4' épipodophyllotoxine

    Ensemble des dénominations

    BAN : TENIPOSIDE
    CAS : 29767-20-2
    DCF : TENIPOSIDE
    DCIR : TENIPOSIDE
    USAN : TENIPOSIDE
    autre dénomination : EPT
    bordereau : 2040
    code expérimentation : NSC-122819
    code expérimentation : VM-26
    dci : téniposide
    rINN : TENIPOSIDE
    sel ou dérivé : ETOPOSIDE

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIMITOTIQUE (principale certaine)

    2. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    3. INHIBITEUR DE LA TOPOISOMERASE II (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Se lie à la tubuline et inhibe la formation des microtubules, provoque la cassure des simples et doubles brins d'ADN, forme un complexe tertiaire stable avec le DNA et la topoisomérase II :
      - Mol Pharmacol 1988;34:467.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    2. ANTIMETABOLIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANCER DU POUMON A PETITES CELLULES (principale)
      Faible efficacité en monothérapie (60 mg/m2 pendant 5 jours toutes les 3 semaines.): étude pilote chez 45 malades:
      - Cancer 1997;80:1029-1033.
      Etude de phase II dans le cancer bronchopulmonaire à petites cellules :
      - Cancer 1998;82:993.

    2. LYMPHOME NON HODGKINIEN (principale)

    3. GLIOME MALIN CEREBRAL (principale)
      Etude pilote de l'association carboplatine+ teniposide+ radiothérapie:
      - Cancer 1998;82:355-361.

    4. LEUCEMIE AIGUE LYMPHOBLASTIQUE (principale)
      Leucémie aiguë lymploblastique de l'enfant.

    5. MALADIE DE HODGKIN (secondaire)

    6. NEUROBLASTOME (secondaire)
      Neuroblastome de l'enfant.

    7. CANCER DU SEIN (secondaire)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    3. DIARRHEE (CERTAIN RARE)

    4. STOMATITE (CERTAIN RARE)

    5. ALOPECIE (CERTAIN FREQUENT)
      Réversible.

    6. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN )

    7. REACTION ALLERGIQUE (CERTAIN )
      Crises d'asthme sévères :
      - Sem Hop Paris 1993;69:879-880.

    8. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN )
      - Lancet 1989;18:394.
      Souvent attribué à l'excipient (cremophor).

    9. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      DES LA PREMIERE INJECTION

    10. ANEMIE (CERTAIN RARE)

    11. LEUCOPENIE (CERTAIN RARE)

    12. THROMBOPENIE (CERTAIN RARE)

    13. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    14. NECROSE CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    15. INSUFFISANCE RENALE AIGUE (A CONFIRMER )
      - Pathol Biol 1986;34:1013-1028.

    16. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )
      - Cancer Chemother Rep 1971;55:575.

    17. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN RARE)

    18. LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE (CERTAIN )
      - N Engl J Med 1991;325:1682-1687.
      - Cancer 1991;68:600-604.

    19. MALADIE DES MEMBRANES HYALINES (A CONFIRMER )
      Un cas rapporté.

    Effets sur la descendance

    1. PAS D'EFFET SIGNALE CHEZ L'HOMME

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. REACTIONS ALLERGIQUES

    Contre-Indications

    1. LEUCOPENIE

    2. THROMBOPENIE

    3. INFECTION BACTERIENNE
      En évolution.

    4. GROSSESSE

    5. ALLAITEMENT

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles chez l'adulte et l'enfant :
    - Monothérapie : cycle thérapeutique de 5 jours en perfusion intraveineuse :
    Trente milligrammes par mètre carré et par jour (en 45 minutes).
    Faire 4 ou 5 cycles avec un intervalle de 5 à 10 jours entre chaque cycle thérapeutique selon la tolérance hématologique.
    Administration hébdomadaire à la dose de trente à soixante milligrammes par mètre carré comme chimiothérapie complémentaire cytoréductrice.
    - Poplychimiothérapie :
    En tant qu'agent synchronisant : soixante milligrammes par mètre carré et par jour, le ou les deux premiers jours de chaque cycle.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 11 à 38 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION 45 % voie rénale
    - 3 - ELIMINATION 0.10 à 10 % voie fécale

    Répartition
    Le taux de de fixation aux protéines plasmatiques est important : 99,4 %.
    Le produit est retrouvé à l'état de traces dans le liquide céphalorachidien.
    Demi-Vie
    La demi-vie varie entre 11 et 38 heures.
    Elimination
    (VOIE RENALE)
    45 % de la dose administrée par voie intraveineuse sont éliminés en 72 heures dont 79 % sous forme de métabolites.
    (VOIE FECALE)
    Moins de 10 % de la dose administrée sont retrouvés dans les fèces.

    Bibliographie

    - Clin Pharmacokinet 1987;12:223-252. (PHARMACOCINETIQUE)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil