BISMUTH GALLATE BASIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 27/4/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    GALLATE BASIQUE DE BISMUTH

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : BISMUTH GALLATE
    autre dénomination : BISMUTH OXYGALLATE
    autre dénomination : BISMUTH SOUS GALLATE
    autre dénomination : BISMUTH SOUS-GALLATE
    autre dénomination : BISMUTH SUBGALLATE
    autre dénomination : GALLATE BASIQUE DE BISMUTH
    autre dénomination : SOUS GALLATE DE BISMUTH
    autre dénomination : SOUS-GALLATE DE BISMUTH
    bordereau : 1412
    sel ou dérivé : BISMUTH CITRATE
    sel ou dérivé : BISMUTH OXYIODURE
    sel ou dérivé : BISMUTH SUCCINATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : BISMUTH
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PROTECTEUR GASTRO-INTESTINAL (principale certaine)

    2. ANTISEPTIQUE EXTERNE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Sel de bismuth insoluble.
      Constitution à la surface de la muqueuse d'une pellicule protectrice.

    2. secondaire
      Utilisation en usage externe comme topique astringent.

    Effets Recherchés

    1. PROTECTEUR GASTRIQUE (principal)

    2. PROTECTEUR INTESTINAL (principal)

    3. TOPIQUE CUTANE ASTRINGENT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ULCERE GASTRIQUE (principale)

    2. ULCERE DUODENAL (principale)

    3. GASTRITE (principale)

    4. COLITE (principale)

    5. DIARRHEE (principale)

    Effets secondaires

    1. ENCEPHALOPATHIE (CERTAIN TRES RARE)
      Un cas en Allemagne, après 15 ans d'utilisation, lentement réversible à l'arrêt du traitement :
      - Deutsch Med Wochenschr 1993;118:221-224.

    2. ENCEPHALOPATHIE TOXIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    3. MYOCLONIE (CERTAIN TRES RARE)

    4. TROUBLE DE L'EQUILIBRE (CERTAIN TRES RARE)

    5. TROUBLE PSYCHIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    6. CRISE CONVULSIVE (CERTAIN TRES RARE)

    7. CONFUSION MENTALE (CERTAIN TRES RARE)

    8. TROUBLE SPHINCTERIEN (CERTAIN TRES RARE)

    9. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)

    10. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    11. DYSARTHRIE (CERTAIN TRES RARE)

    12. OSTEONECROSE ASEPTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Uniquement de la tête humérale.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - APPLICATION CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    N'est commercialisé en France que sous forme d'association.
    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    deux à quatre grammes par jour.

    Usage externe en poudre ou en pommade.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Normalement, non résorbé par le tube digestif.
    Elimination
    Voie fécale.

    Bibliographie

    - Eur J Gastroenterol Hepatol 1992;4:S41-S47.*

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil