TISOPURINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 14/4/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    1H-pyrazolol[3,4-d]pyrimidine-4-thiol

    Ensemble des dénominations


    CAS : 5334-23-6 DCF : TISOPURINE
    DCIR : TISOPURINE
    autre dénomination : MERCAPTOPYRAZOLOPYRIMIDINE
    autre dénomination : MPP
    autre dénomination : THIOPURINOL
    dci : tisopurine
    rINN : TISOPURINE
    sel ou dérivé : ALLOPURINOL

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. HYPOURICEMIANT (principale certaine)

    2. INHIBITEUR DE L'URICOSYNTHESE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Réduction de la concentraion en acide urique urinaire et plasmatique, sans augmentation de l'élimination de la xanthine et de l'hypoxanthine.

    Effets Recherchés

    1. HYPOURICEMIANT (principal)

    2. INHIBITEUR DE LA BIOSYNTHESE DE L'ACIDE URIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. GOUTTE (principale)

    Effets secondaires

    1. PRURIT (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    2. URTICAIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    3. DIARRHEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    4. RASH (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      INSUFFISANCE RENALE

    5. PYROSIS (CERTAIN RARE)

    6. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    7. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    8. CRISE DE GOUTTE (CERTAIN )
      Dûe à la mobilisation massive des sels d'acide urique.
      Peut être évitée en associant sytématiquement de la colchicine au cours des deux ou trois premiers mois de traitement.

    9. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    10. CEPHALEE (A CONFIRMER )

    11. PHOTOSENSIBILISATION (A CONFIRMER )

    12. AGUEUSIE (A CONFIRMER )

    13. ANOSMIE (A CONFIRMER )

    14. AGRANULOCYTOSE (A CONFIRMER )
      - Nouv Presse Med 1980;9:2351.

    15. HEPATITE CYTOLYTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas décrit :
      - Gastroenterol Clin Biol 1997;21:342.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      LES EFFETS SECONDAIRES INDESIRABLES SONT PLUS FREQUENTS

    Contre-Indications

    1. SYNDROME DE LESCH-NYHAN

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    Deux cents à quatre cents milligrammes par jour.
    Au début du traitement, associer systématiquement un milligramme de colchicine.
    contrôler régulièrement l'uricémie.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil