SUFENTANIL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 4/5/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N-[4-(METHOXYMETHYL)-1-[2-(2-THIENYL)ETHYL]-4-PIPERIDYL]-N-PHENYL- PROPANAMIDE.

    Ensemble des dénominations


    CAS : 56030-54-7
    bordereau : 2870 sel ou dérivé : FENTANYL CITRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : 56030-54-7
    Regime : stupéfiants
    Remarque sur le regime : JO 07/06/90

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANALGESIQUE (principale certaine)

    2. ANALGESIQUE CENTRAL (principale certaine)

    3. MORPHINIQUE (principale certaine)

    4. SEDATIF (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Analogue du fentanyl de puissance équivalente mais de durée d'action plus brève.
      Possède une affinité et une sélectivité élevées pour les récepteurs morphiniques de type mû.
      N'entraîne que peu de perturbations hémodynamiques.

    Effets Recherchés

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principal)

    2. ANALGESIQUE CENTRAL (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANESTHESIE GENERALE (principale)

    2. ANESTHESIE PERIDURALE (principale)
      Lors de l'utilisation obstétricale, n'administrer qu'après que le cordon ait été clampé, afin d'éviter un éventuel effet dépresseur respiratoire chez le nouveau-né.

    3. ANALGESIE POST-CHIRURGICALE (principale)

    Effets secondaires

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)

    2. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)

    3. BRADYCARDIE (CERTAIN RARE)

    4. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    5. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    6. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    7. PRURIT (CERTAIN RARE)

    8. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)

    9. DEPRESSION RESPIRATOIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Un cas après injection intrathécale:
      - Anesthesia and Analgesia 1997;85:1688-1690.

    10. APNEE (A CONFIRMER )
      Un cas après injection épidurale :
      - Anesthesiology 1989;71:993-994.
      Un cas d'arrêt respiratoire après administration intrathécale en l'absence de surdosage et d'autre morphinique associé:
      - Can J Anaesthesia 1998;45:880-883.

    11. MYOCLONIE (CERTAIN TRES RARE)

    12. RIGIDITE MUSCULAIRE (CERTAIN )

    13. SPASME (A CONFIRMER )
      Un cas de spasme musculaire après injection intrathécale par erreur de 40 microgrammes chez un sujet âgé :
      - Anesthesiology 1996;84:1513-1515.

    14. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    15. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    16. RETENTION D'URINE (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MAJEUR

    Précautions d'emploi

    1. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    2. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

    3. SUJET AGE
      Réduire la posologie.

    4. ENFANT
      Pas d'étude controlées chez l'enfant.

    5. OBESITE
      Réduire la posologie.

    6. MYASTHENIE

    7. HYPERTENSION INTRACRANIENNE

    8. TRAUMATISME CRANIEN

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante, innocuité non établie, risque de dépression respiratoire chez le nouveau-né si administration pendant le travail.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.
      Seule exception: l'administration de doses faibles par voie épidurale en analgésie post-césarienne ne contre-indiquerait pas l'allaitement.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE
      Hypersensibilité connue aux morphiniques.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE
    - 2 - EPIDURALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intraveineuse :
    Deux à cinquante microgrammes par kilo selon le type de chirurgie.

    Dose usuelle par voie epidurale:
    Trente à cinquante microgrammes par kilo , pouvant être répétés en cas de besoin.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 2 heure(s)

    Absorption
    Administré par voie intraveineuse.
    Lors de l'administration par voie épidurale, pic plasmatique atteint en 10 mns.
    Répartition
    Très rapidement distribué au niveau cérébral.
    Liaison aux protéines plasmatiques:92,5%.
    Demi-Vie
    2 heures.
    Allongée chez le sujet âgé.

    Bibliographie

    - Drugs 1988;36:286-313.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil