ERGOCALCIFEROL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    9,10-secoergosta-5,7,10(19),22-tétraèn-3-ol

    Ensemble des dénominations


    CAS : 50-14-6 DCIR : ERGOCALCIFEROL
    autre dénomination : CALCIFEROL
    autre dénomination : CALCIFEROL CRISTALLISE
    autre dénomination : ERGOSTEROL IRRADIE
    autre dénomination : VIOSTEROL
    autre dénomination : VITAMINE D2
    bordereau : 881 et 2350
    dci : ergocalciférol
    rINN : ERGOCALCIFEROL
    sel ou dérivé : ALFACALCIDOL
    sel ou dérivé : CALCITRIOL

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : VITAMINE D
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VITAMINE (principale certaine)

    2. ACTIVITE VITAMINIQUE D (principale certaine)

    3. HORMONE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Au niveau intestinal, déclenche l'absorption du calcium et du phosphore en augmentatn la synthèse d'une protéine transporteuse du calcium.
      Synergie d'effet avec la parathormone.
      Intervient dans la régulation homeostasique du calcium plasmatique.
      Sur l'os normal, favorise la résorption osseuse, synergie d'effet avec la vitamine C et la parathormone.
      Sur l'os rachitique, provoque la minéralisation.
      A fortes doses, il existe une mobilisation du calcium osseux provoquant une osteolyse avec hypercalcémie.
      Sur le rein, augmentation de la réabsorption tubulaire du calcium et du phosphore.

    2. secondaire
      Augmente la citratémie et la citraturie.
      Augmentation du taux de cholesterol sanguin lors de l'emploi prolongé.

    Effets Recherchés

    1. VITAMINIQUE D (principal)

    2. ANTIRACHITIQUE (principal)

    3. HYPERCALCEMIANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. HYPOCALCEMIE (principale)

    2. OSTEOMALACIE (principale)
      Dans les fractures du sujets âgé, une supplémentation en vitamine D par voie orale ne réduirait pas l'incidence des fractures (essai randomisé négatif portant sur 2518 sujets de plus de 70 ans aux Pays Bas) :
      - Ann Intern Med 1996;124:400.

    3. HYPOPARATHYROIDIE (principale)

    4. OSTEOPOROMALACIE (principale)

    5. TETANIE HYPOCALCEMIQUE (principale)

    6. RACHITISME (principale)
      Prévention ou traitement du rachitisme vitamino-résistant.

    7. RACHITISME HYPOPHOSPHATEMIQUE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. ANOREXIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    2. ASTHENIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    4. NAUSEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    5. DIARRHEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    6. CONSTIPATION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    7. CALCEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    8. POLYDIPSIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    9. POLYURIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    10. CEPHALEE (CERTAIN )

    11. VERTIGE (CERTAIN )

    12. DESHYDRATATION (CERTAIN TRES RARE)

    13. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)

    14. CALCINOSE DIFFUSE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    15. CALCIFICATION DE LA CORNEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    16. NEPHROCALCINOSE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    17. LITHIASE URINAIRE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    18. INSOMNIE (CERTAIN RARE)

    19. ALTERATION DES DENTS (CERTAIN TRES RARE)

    20. OSSIFICATION PREMATUREE (CERTAIN TRES RARE)
      Ossification metaphysaire

    21. INSUFFISANCE RENALE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    22. INSUFFISANCE CORONARIENNE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      FORTES DOSES

    23. PARALYSIE FACIALE (CERTAIN TRES RARE)

    24. ATAXIE (CERTAIN TRES RARE)

    25. DERMATITE (CERTAIN TRES RARE)
      Exudative.

    26. PROTEINURIE (CERTAIN )

    27. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN )

    28. PANCREATITE AIGUE (A CONFIRMER )

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. INSUFFISANCE CARDIAQUE SEVERE

    3. BLOC AURICULOVENTRICULAIRE

    4. SARCOIDOSE

    5. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      ALLONGEMENT DE LA DEMI-VIE PLASMATIQUE .
      NOUV.PRESSE MED.1977,6:3209

    6. GROSSESSE

    Contre-Indications

    1. HYPERCALCEMIE

    2. ALLAITEMENT
      A proscrire en période d'allaitement ou nécessitant de différerer celui-ci car risque d'hypercalcémie.

    3. HYPERPHOSPHOREMIE SEVERE

    4. LITHIASE RENALE CALCIQUE

    Posologie et mode d'administration

    Un milligramme égale quarante mille unités internationales: 1mg = 40 000 UI.
    Besoins journaliers:
    - chez le nourrisson: Quatre cents à trois mille unités par jour.
    - chez le prématuré: deux mille à quatre mille unités par jour.
    - chez l'enfant de 1 à 3 ans: Quatre cents à deux mille unités par jour.
    - chez l'enfant de plus de 3 ans: Quatre cents à mille unités par jour.
    - chez l'adulte: Cent à quatre cents unités par jour.
    - chez la femme enceinte: Quatorze cents à mille unités par jour.

    Ces doses varient en fonction de la saison, du mode de vie, du lieu d'habitation et de facteurs individuels.
    Les petites doses quotidiennes sont préférables aux fortes doses espacées, qui ne devront pas dépasser 15 milligrammes (600 000 U) tous les 6 mois.

    Les doses thérapeutiques sont très variables en fonction des indications:
    - traitement du rachitisme:
    - chez le nourrisson et l'enfant:
    Cent à quatre cents microgrammes par jour pendant 3 à 4 semaines.
    - chez l'adulte:
    Quinze milligrammes per os 1 fois par semaine jusqu'à normalisation de la calcémie.
    Les doses fortes nécessitent toujours une surveillance régulière, notamment de la calcémie et de la calciurie.

    - dans la prophylaxie du rachitisme:
    * par voie orale:
    - chez le prématuré: Quarante microgrammes par jour à partir du 8ème jour de vie.
    - chez le nourrisson: Trente à quarante microgrammes par jour à partir de la 7ème semaine ou quinze milligrammes en 1 seule prise orale tous les mois.
    * par voie intramusculaire chez le nourrisson:
    Quinze milligrammes en une injection tous les 6 mois.UN MILLIGRAMME EGALE QUARANTE MILLE UNITES INTERNATIONALES

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 960 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie fécale
    - 3 - ELIMINATION voie rénale
    - 4 - REPARTITION lait

    Absorption
    Absorption rapide par le tractus digestif (85% au niveau du jejunum et de l'iléon); la présence de bile facilite l'absorption.
    Répartition
    Diffusion tissulaire importante, notamment dans le tissu adipeux, au niveau du fois où il s'accumule, et aussi au niveau des os, des reins, de l'intestin.
    Liaison spécifique à l'alphaglobuline plasmatique.
    Traverse la barrière foetoplacentaire.
    Passe dans le lait.
    Demi-Vie
    960 h.
    En cas d'insuffisance hépatocellulaire, allongement de la demi-vie .
    Métabolisme
    Hépatique: transformation par une enzyme non inductible en métabolite hydroxyle, le 25-OH- cholécalciférol peu actif.
    Passe dans le rein et est transformé en 1,25-OH-Cholécalciférol par hydroxylation, c'est le métabolite pharmacologiquement actif.
    Enfin transformation hépatique par des enzymes inductible en métabolites inactifs.
    Elimination
    Voie fécale:
    95% sous forme de métabolites inactifs;
    Voie rénale:
    5% sous forme de 1,25-dihydroxycholecalciférol; métabolite actif.

    Bibliographie

    - Ann Rev Biochem 1971;40:501.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil