ALLYLESTRENOL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 18/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    17-allylestr-4-èn-17 bêta-ol

    Ensemble des dénominations

    BAN : ALLYLOESTRENOL
    CAS : 432-60-0
    DCF : ALLYLESTRENOL
    DCIR : ALLYLESTRENOL
    autre dénomination : ALLYLOESTRENOL
    bordereau : 2593
    rINN : ALLYLESTRENOL

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PROGESTATIF (principale certaine)

    2. CONTRACEPTIF ORAL (principale certaine)
      PAR EFFET CENTRAL ET PERIPHERIQUE.

    3. INHIBITEUR DE L'OVULATION (principale certaine)

    4. ANTIGONADOTROPE (principale certaine)

    5. ANTI-ESTROGENE (principale certaine)

    6. ANDROGENE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'activité protectrice sur la grossesse provient d'une stimulation de la production de progestérone et de l'ocytocinase produites par le placenta; augmente les taux d'oestrogènes dans les urines (en particulier l'estriol), les gonadotrophines chorioniques, l'hormone lactogène placentaire et l'histaminase placentaire.
      Ne possèderait qu'une faible activité androgène.

    Effets Recherchés

    1. ANTICONCEPTIONNEL (principal)

    2. PROGESTATIF (principal)

    3. ANTIOESTROGENE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSUFFISANCE LUTEALE (principale)

    2. METRORRAGIE FONCTIONNELLE (principale)
      Par insuffisance lutéale.

    3. DYSMENORRHEE (principale)

    4. SYNDROME PREMENSTRUEL (principale)

    5. STERILITE (principale)
      Par insuffisance lutéale.

    6. ENDOMETRIOSE (principale)

    7. CONTRACEPTION ORALE (principale)

    Effets secondaires

    1. POIDS(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    2. ACCIDENT THROMBOEMBOLIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES
      DIABETE
      HYPERLIPIDEMIE
      HYPERTENSION ARTERIELLE
      OBESITE
      TABAGISME

    3. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (CERTAIN TRES RARE)

    4. INSUFFISANCE VEINEUSE(AGGRAVATION) (CERTAIN RARE)

    5. ACNE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Due à l'effet androgénique, elle survient surtout chez les femmes prédisposées.

    6. SEBORRHEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Due à l'effet androgénique, elle survient surtout chez les femmes prédisposées.

    7. ALOPECIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Due à l'effet androgénique, elle survient surtout chez les femmes prédisposées.

    8. CHLOASMA (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      EXPOSITION SOLAIRE

    9. PORPHYRIE CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. NAUSEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    11. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    12. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    13. HIRSUTISME (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    14. RAUCITE DE LA VOIX (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    15. TROUBLE MENSTRUEL (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

      A type d'irrégularités du cycle menstruel, de modifications du volume des règles, de saignements intermenstruels.

    16. SPOTTING (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      DEBUT DE TRAITEMENT
      MICROPILULE

    17. METRORRAGIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

    18. MASTOPATHIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

    19. MASTODYNIE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

    20. GROSSESSE EXTRA-UTERINE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      MICROPILULE

      Par diminution de la motilité tubaire.

    21. TOXICITE HEPATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES

    22. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      En cas de terrain prédisposé.
      - Br Med J 1968;2:281.

    23. BSP(RETENTION) (CERTAIN RARE)

    24. PHOSPHATASES ALCALINES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Le plus souvent modérée.

    25. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)
      Le plus souvent modérée et transitoire.

    26. ADENOME HEPATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ASSOCIATION AUX OESTROGENES
      TRAITEMENT PROLONGE

    27. NERVOSITE (CERTAIN RARE)
      Surtout en début de traitement.

    28. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    29. CEPHALEE (CERTAIN RARE)
      Peuvent être le premier signe d'un accident thromboembolique.

    30. DEPRESSION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANTECEDENTS DE DEPRESSION

      Surtout en cas de terrain prédisposé.

    31. LIBIDO(DIMINUTION) (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Rat, lapin: anomalies de différenciation sexuelle aux très fortes doses.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. DIABETE

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE

    3. INSUFFISANCE VEINEUSE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Risque de masculinisation d'un foetus femelle lors de l'utilisation de fortes doses.
      Risque d'hypospadias.

    2. ANTECEDENTS THROMBOEMBOLIQUES

    3. MALADIE HEPATIQUE PREEXISTANTE
      Récente ou chronique. Antécédent d'ictère gravidique.

    4. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    5. HYPERANDROGENIE

    6. ALLAITEMENT

    7. PORPHYRIE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale dans la menace d'avortement:
    Cinq à quinze milligrammes par jour.
    dans les menaces d'accouchement prématuré, la posologie journalière peut atteindre quarante milligrammes .

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil