VINYLBITAL

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    acide 5-(1-méthylbutyl)-5-vinyl barbiturique

    Ensemble des dénominations

    BAN : VINYLBITONE
    CAS : 2430-49-1
    DCF : VINYLBITAL
    DCIR : VINYLBITAL
    autre dénomination : BUTYVINAL
    autre dénomination : VINYLBITONE
    autre dénomination : VINYLNAL
    autre dénomination : VINYMAL
    bordereau : 356
    code expérimentation : JD-96
    rINN : VINYLBITAL

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 21/11/91 : durée max de prescription : 4 semaines.

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOLEPTIQUE (principale certaine)

    2. HYPNOGENE (principale certaine)

    3. SEDATIF (principale certaine)

    4. ANTICONVULSIVANT (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action dépressive au niveau du cortex cérébral et de la substance réticulée résultant de l'élévation du seuil d'excitation des neurones et prolongation du temps de récupération après excitation.
      Inhibe la phosphatase des cellules nerveuses et ainsi la synthèse des nucléoprotéines, des phospholipides cérébraux, de la phosphate coenzyme A et de l'acétylphosphate qui précèdent la synthèse de l'acétylcholine.
      Stabilisant de la membrane nerveuse.

    2. secondaire
      Augmente l'activité des enzymes hépatocytaires par biosynthèse accrue (induction enzymatique).
      Accélère le métabolisme des médicaments, en particulier diminution de la toxicité de la strychnine.
      Activité antivitamines K.
      Augmentation de la glucuroconjugaison : accélère l'élimination biliaire de la bilirubine et épuration plasmatique de la BSP.
      A dose toxique provoque la diminution de la consommation en oxygène cérébral.

    Effets Recherchés

    1. HYPNOTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. INSOMNIE (principale)

    Effets secondaires

    1. DYSCHROMATOPSIE (CERTAIN )
      - Lettre du Pharmacologue 1989;9,3:265-266.

    2. PRURIT (CERTAIN RARE)

    3. ERUPTION SCARLATINIFORME (CERTAIN TRES RARE)

    4. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    5. ERYTHEME PIGMENTE FIXE (CERTAIN TRES RARE)

    6. ERYTHEME POLYMORPHE (CERTAIN TRES RARE)

    7. SYNDROME DE STEVENS-JOHNSON (CERTAIN TRES RARE)

    8. SYNDROME DE LYELL (CERTAIN TRES RARE)

    9. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    11. DOULEUR MUSCULAIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      Diffuses, touchant principalement les épaules et les coudes.

    12. SYNDROME EPAULE-MAIN (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES
      TRAITEMENT PROLONGE

      Associant une capsulite rétractile de l'épaule et une algodystrophie de la main, il peut survenir après 3 ou 4 semaines de traitement. Il affecte plus fréquemment la femme, est souvent bilatéral et peut régresser spontanément malgré la poursuite du traitement :
      - Rev Prat 1972;22:1963-1967.
      - Concours Med 1978;100:7279-7291.

    13. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    14. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT
      SUJET AGE

      Soit effet paradoxal, soit intervenant dans le cadre d'un syndrome de sevrage.

    15. INSOMNIE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ENFANT
      SUJET AGE

      Soit par effet paradoxal, soit dans le cadre d'un syndrome de sevrage.

    16. CONFUSION MENTALE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE

    17. DELIRE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE

    18. HALLUCINATION VISUELLE (CERTAIN TRES RARE)

    19. ATAXIE (CERTAIN RARE)

    20. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    21. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    22. DYSARTHRIE (CERTAIN RARE)

    23. SYNDROME DE SEVRAGE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      ARRET BRUTAL

      Survient 8 à 12 heures après l'arrêt du traitement et associe : anxiété avec sueurs, tremblements, nausées, vomissements, vertiges, hyperthermie, crises convulsives. Un tableau hallucinatoire évoquant un delirium tremens peut se constituer.

    24. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE(AGGRAVATION) (CERTAIN TRES RARE)

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MODERE
      VOIR ALLOBARBITAL

    Précautions d'emploi

    1. SUJET AGE

    2. INSUFFISANCE RENALE

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    4. CONDUCTEUR DE VEHICULE

    5. UTILISATEUR DE MACHINE

    6. ALCOOLISME CHRONIQUE

    7. SENSIBILISATION

    Contre-Indications

    1. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE

    2. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    4. PORPHYRIE

    5. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    6. PORPHYRIE CUTANEE

    7. HYPERSENSIBILITE AUX BARBITURIQUES

    8. ALCOOLISME AIGU

    9. GROSSESSE(DERNIER MOIS)

    10. ALLAITEMENT

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - RECTALE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles :
    *Voie orale :
    - Adulte : cent à deux cents milligrammes par jour le soir au coucher.
    - Enfant de six mois à deux ans : vingt-cinq milligrammes par jour.
    - Enfant de deux ans à huit ans : cinquante milligrammes par jour.
    - Enfant de huit ans à quinze ans : cinquante à cent milligrammes par jour.
    *Voie rectale :
    - Adulte : cent milligrammes par jour.

    Surveillance du traitement : diminuer la posologie progressivement en raison du risque de syndrome de sevrage à l'arrêt brutal.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - REPARTITION lait

    Absorption
    Résorption rapide par le tube digestif et la muqueuse rectale: temps de latence: 1 à 2 heures; action prolongée 7 à 8 heures.
    Répartition
    Dans tous les tissus et liquides de l'organisme: liquide céphalorachidien, lait maternel.
    Franchit la barrière placentaire.
    Fixation aux protéines plasmatiques et tissulaires.
    Métabolisme
    Hépatique.
    Elimination
    Rein.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil