THIOPENTAL SODIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    5-éthyldihydro-5-(1-méthylbutyl)-2-thioxo-4,6(1H,5H)-pyrimidinedione monosodique

    Ensemble des dénominations

    BANM : THIOPENTONE SODIUM
    CAS : 71-73-8
    DCIR : THIOPENTAL SODIQUE
    autre dénomination : PENTHIOBARBITAL SODIQUE
    autre dénomination : THIOMEBUMAL SODIQUE
    autre dénomination : THIONEMBUTAL
    autre dénomination : THIOPENTAL SODIUM
    autre dénomination : THIOPENTONE SODIQUE
    rINN : THIOPENTAL SODIUM

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Barbiturique d'action brève:
      Déprime le système nerveux central, diminue l'excitabilité corticale et thalamique, inhibe à doses faibles le système limbique, supprime les influences facilitatrices et inhibitrices que la formation réticulée bulbo-mésencéphalique exerce sur les motoneurones spinaux provoquant l'hypotonie.

    2. secondaire
      Action hypothermiante par inhibition du centre de la température de l'hypothalamus antérieur.
      hypotenseur par dépression des centres vasomoteurs.
      Provoque une dépression des centres respiratoires.
      Bloque la réponse centrale au dioxyde de carbone et aux autres drogues anesthésiques lors d'une anesthésie profonde.
      Peu d'action au niveau du système lemniscal d'où un effet analgésique peu intense.
      Dépression de la contractilité myocardique.

    Effets Recherchés

    1. ANESTHESIQUE GENERAL (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ANESTHESIE GENERALE (principale)

    2. NARCOANALYSE (secondaire)

    Effets secondaires

    1. DYSCHROMATOPSIE (CERTAIN )
      - Lettre du Pharmacologue 1989;9,3:265-266.

    2. DEPRESSION RESPIRATOIRE (CERTAIN FREQUENT)

    3. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)

    4. CYANOSE (CERTAIN )

    5. ARYTHMIE (CERTAIN )

    6. ARRET CARDIAQUE (CERTAIN )

    7. VEINITE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      INJECTION INTRA-VEINEUSE

      Dû à la précipitation du produit.

    8. GANGRENE DES EXTREMITES (CERTAIN TRES RARE)

    9. NECROSE TISSULAIRE (CERTAIN )
      Nécrose locale

    10. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    11. TOUX (CERTAIN )

    12. ETERNUEMENT (CERTAIN )

    13. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    14. OEDEME PULMONAIRE (CERTAIN )

    15. HOQUET (CERTAIN TRES RARE)

    16. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    17. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    18. BRONCHOSPASME (CERTAIN TRES RARE)

    19. LARYNGOSPASME (CERTAIN TRES RARE)

    20. CONFUSION MENTALE (CERTAIN )
      En post-anesthésie.

    21. SOMNOLENCE (CERTAIN )
      En postanesthésie.

    22. AMNESIE (CERTAIN )
      Dans les suites d'une anesthésie.

    23. CEPHALEE (CERTAIN )
      En post anesthésie.

    24. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    25. URTICAIRE (CERTAIN )

    26. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN )
      Avec hypotension, flush, bronchospasme et oedème angioneurotique :
      - Can Anaesth Soc J 1984;31:434.

    27. MYOTONIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      MYOTONIE PREEXISTANTE

    28. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    29. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    30. OEDEME DE LA FACE (CERTAIN )

    31. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (CERTAIN )

    32. ANEMIE HEMOLYTIQUE AUTOIMMUNE (CERTAIN TRES RARE)
      - N Engl J Med 1985;312: 353.

    33. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (A CONFIRMER )
      Un cas attribué à une libération d'histamine à partir des basophiles sans activation du complément :
      - Anesthesiology 1997;86:1006-1007.

    Pharmaco-Dépendance

    1. RISQUE MODERE
      Risque modéré de dépendance de type alcool-barbiturique.
      - Jama 1974;230:1440.
      - Bulletin de l'OMS 1970;Suppl 43 :dependance liability of non narcotic drugs.
      - Comité OMS d'experts de la pharmacodépendance ,OMS 1970.

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE
      Ne pas dépasser la moitié des doses habituelles.

    2. ALLAITEMENT
      Bien qu'aucun accident n'ait été décrit.

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      Diminuer les doses.

    4. INSUFFISANCE RENALE
      Diminuer les doses.

    5. TOXEMIE
      Diminuer les doses.

    6. MYXOEDEME
      Diminuer les doses.

    7. ANEMIE
      Diminuer les doses.

    8. ETAT DE CHOC
      Diminuer les doses.

    9. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    10. INSUFFISANCE CORTICOSURRENALE

    11. HYPERTENSION INTRACRANIENNE

    12. SUJET AGE

    Contre-Indications

    1. PORPHYRIE

    2. PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE

    3. PORPHYRIE CUTANEE

    4. MYASTHENIE

    5. ASTHME

    6. DYSAUTONOMIE FAMILIALE
      Entraîne un collapsus:
      OMS, rapport technique 1973;524.

    7. HYPERSENSIBILITE
      Hypersensibilité connue aux barbituriques.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE
    - 2 - RECTALE

    Posologie et mode d'administration

    Voie Intraveineuse :
    Adultes : cent à cinq cents milligrammes (100 à 500 mg) en dix à quinze secondes éventuellement renouvelé au bout de trente secondes, puis en perfusion lente à deux pour cent (2 %) .
    Maximum un gramme par 24 heures.

    Voie Intrarectale :
    Adultes : quarante milligrammes par kilo (40 mg/kg).
    Maximum deux grammes par jour.
    .
    Prémédication possible par atropine.
    Si l'anesthésie doit être refaite dans les 36 heures au thiopental les doses doivent alors êtres diminuées.
    Mélange incompatible avec les solutions acides.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 9 heure(s)
    - 2 - ELIMINATION voie rénale
    - 3 - REPARTITION lait

    Absorption
    Utilisation habituelle par voie veineuse.
    Résorption rapide par voie rectale.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques: 65%.
    La fixation diminue en PH acide.
    Concentration efficace obtenue dans le cerveau en 30 secondes.
    Diffuse dans tous les tissus (foie, rein).
    Tropisme particulier pour les tissus lipidiques.
    Traverse la barrière foetoplacentaire très rapidement: l'équilibre entre le plasma maternel et foetal est obtenu en moins de 4 minutes.
    Passe dans le lait.
    Demi-Vie
    9 heures.
    De trois à seize heures selon les auteurs.
    Métabolisme
    Hepatique:
    Oxydation du radical méthyl-1- butyle.
    Elimination
    Voie rénale:
    10 à 15% par heure , principalement sous forme métabolisée.

    Bibliographie

    - Med Hyg1986;44:2784-2787.(PHARMACOCINETIQUE)*
    - Drug Saf 1992;7:434-459. (EFFETS SECONDAIRES)*

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil