BENFURODIL HEMISUCCINATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 30/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Précautions d'emploi
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    2-[1-(succinyloxy)éthyl]-3-méthyl-5-(2-oxo-2,5-dihydro-4-furyl)benzo[b]furanne

    Ensemble des dénominations


    CAS : 3447-95-8 DCF : HEMISUCCINATE DE BENFURODIL
    DCIR : HEMISUCCINATE DE BENFURODIL
    autre dénomination : BENZOFURODIL
    bordereau : 453
    code expérimentation : CB 4091
    rINN : BENFURODIL HEMISUCCINATE

    Classes Chimiques


    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. VASODILATATEUR (principale certaine)
      RELACHEMENT DU MUSCLE LISSE ARTERIOLAIRE AU NIVEAU CORONAIRE, CEREBRAL ET PERIPHERIQUE.

    2. VASODILATATEUR MUSCULOTROPE (principale certaine)
      EFFET DIRECT DE TYPE `PAPAVERINIQUE`.

    3. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action directe au niveau de la fibre lisse artériolaire;
      Diminue les résistances vasculaires.
      Améliore l'irrigation périphérique par augmentation du débit sanguin.

    Effets Recherchés

    1. VASODILATATEUR PERIPHERIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (principale)
      L'effet bénéfique sur certaines manifestations de l'artérite n'a pas été confirmé par des essais cliniques contrôlés:
      - Bordeaux Med 1978;11:1267-1284.

    2. TROUBLE VASOMOTEUR PERIPHERIQUE (principale)

    Effets secondaires

    1. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    Précautions d'emploi

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE
    - 3 - INTRAVEINEUSE
    - 4 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Trois à quatre cents milligrammes par jour en plusieurs prises.
    dose maximale:
    Neuf cents milligrammes par jour.

    Dose usuelle par voie parentérale (intramusculaire, intraveineuse directe ou en perfusion):
    Deux à trois cents milligrammes par jour.
    Dose maximale: Cinq à six cents milligrammes par jour.

    Bibliographie

    - Rev Med Toulouse 1979;14:625-628.
    - Therapie 1979;34:611-618.
    - Acta Therapeutica 1981;7:5-18.
    - Phlebologie 1983;36:219-229.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil