AMYLONIAZIDE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 9/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    ISONICOTINOYLHYDRAZONE DE PRODUITS POLYALDEHYDIQUES OBTENUS PAR OXYDATION DE L'AMIDON

    Ensemble des dénominations

    DCF : AMYLONIAZIDE
    bordereau : 1293

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    2. ANTIBIOTIQUE ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    3. ANTIBIOTIQUE ANTITUBERCULEUX (principale certaine)

    4. THYMERETIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Le mécanisme reste à préciser: l'action se manifeste par des altérations du métabolisme des protéines, des acides nucléiques, des glucides et des lipides.

    Effets Recherchés

    1. MYCOBACTERIUM TUBERCULOSIS (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. TUBERCULOSE (principale)
      En association à d'autres antituberculeux.

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE(TROIS PREMIERS MOIS)

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. MALADIE HEPATIQUE PREEXISTANTE

    4. ALCOOLISME CHRONIQUE

    5. DIABETE

    6. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE

    7. COMITIALITE

    8. ANTECEDENTS PSYCHIATRIQUES
      SEVERES

    9. SUJET AGE

    10. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE
      A l'isoniazide.

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE SEVERE

    3. ALLAITEMENT

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    N'est plus commercialisé en France.
    Dose usuelle anciennement utilisée par voie orale chez l'adulte et chez l'enfant:
    Vingt milligrammes par kilo et par 24 heures.
    Adapter la posologie en cas d'insuffisance hépatique ou rénale.

    Le plus souvent utilisé en association à d'autres antituberculeux.
    Associer une vitaminothérapie B6 en cas de grossesse, de dénutrition, d'alcoolisme, de diabète.
    Bilan hépatique avant traitement.
    Surveillance: bilan hépatique toutes les semaines le premier mois puis tous les mois; un taux de transaminases supérieur à 10 fois la normale nécessite l'arrêt du traitement.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil