TRIFLURIDINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 15/7/1997
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    5-trifluorométhyl-1-(2-désoxy-B-D-ribofuranosyl)pyrimidine-2-4-1H 3H)-dione

    Ensemble des dénominations


    CAS : 70-00-8 DCIR : TRIFLURIDINE
    USAN : TRIFLURIDINE
    autre dénomination : F3T
    autre dénomination : F3TDR
    autre dénomination : TFT
    autre dénomination : TRIFLUOROTHYMIDINE
    bordereau : 2966
    code expérimentation : NSC-75520
    rINN : TRIFLURIDINE

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIVIRAL (principale certaine)
      Activité antivirale vis-à-vis du virus Herpes simplex (HSV) type 1 et 2.
      Il a été signalé que la TFT a un effet bénéfique chez des patients porteurs d'une kératoconjonctivite à adénovirus type 19.

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'incorporation de TFT dans l'ADN du virus aboutirait à la production de virions morphologiquement défectueux et non infectieux, et à la production d'un ARNm défectueux; il a été suggéré que ceci était dû à la formation de protéines virales anormales.

    Effets Recherchés

    1. ANTIVIRAL (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. KERATITE HERPETIQUE (principale)

    2. HERPES CUTANEOMUQUEUX (à confirmer)
      Application locale en cas de résistance à l'aciclovir :
      - Lancet 1992;340:1040.

    Effets secondaires

    1. SENSATION DE BRULURE OCULAIRE (CERTAIN RARE)

    2. KERATITE PONCTUEE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      TRAITEMENT PROLONGE

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    2. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      La trifluridine n'a pas provoqué d'effet tératogène chez le lapin même administré à des doses 10 fois supérieures aux doses tératogènes de l'idoxuridine.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. LENTILLES DE CONTACT
      Au cours du traitement, le port des lentilles de contact est déconseillé en raison du risque d'adsorption sur la lentille de certains composants.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    Voies d'administration

    - 1 - OCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    A utiliser sous forme de collyre à 1 %, à instiller toutes les deux heures durant les poussées d'herpès cornéen (maximum 9 fois par jour) jusqu'à complète réépithélialisation cornéenne, puis 5 instillations par jour pendant 7 jours. Habituellement la durée du traitement ne dépasse pas 21 jours.

    Pharmaco-Cinétique


    Absorption
    Après instillation oculaire, la TFT est retrouvée dans le stroma cornéen et dans l'humeur aqueuse à un pourcentage d'autant plus élevé que les lésions épithéliales sont plus importantes. Aux doses thérapeutiques recommandées, ni la TFT, ni son métabolite n'ont été décelés dans le sérum.

    Bibliographie

    - Dossier technique produit VIROPHTA 1984 à l'usage des pharmaciens hospitaliers, Laboratoires ALLERGAN FRANCE SA. (CREATION)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil