CODEINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    méthoxy-3 N-méthyl époxy-4,5 morphinène-7 ol-6

    Ensemble des dénominations

    BAN : CODEINE
    CAS : 76-57-3 (codéine anhydre)
    CAS : 6059-47-8 (codéine monohydratée)
    autre dénomination : METHYLMORPHINE
    autre dénomination : MORPHINE METHYL ETHER
    bordereau : 765
    sel ou dérivé : CODEINE BROMHYDRATE
    sel ou dérivé : CODEINE CAMSILATE
    sel ou dérivé : CODEINE CATIORESINE SULFONATE
    sel ou dérivé : CODEINE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : CODEINE IODHYDRATE
    sel ou dérivé : CODEINE PHOSPHATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : CODEINE
    Regime : stupéfiants

    Proprietés Pharmacologiques

    1. MORPHINIQUE (principale certaine)

    2. ANTITUSSIF (principale certaine)

    3. ANALGESIQUE (principale certaine)

    4. SEDATIF (secondaire certaine)

    5. HISTAMINOLIBERATEUR (secondaire certaine)

    6. SUBSTRAT DU CYTOCHROME P450 2D6 (principale certaine)

    7. SUBSTRAT DU CYP 2D6 (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Antitussif par inhibition du passage du stimulus tussigène au niveau des neurones de la medulla oblongata (décrite comme centre de la toux), dans la partie dorsolatérale du bulbe.
      Diminue les sécrétions trachéobronchiques.

    2. secondaire
      Possède par ailleurs à dose élevée certaines autres propriétés de la morphine:
      action analgésique, dépression du centre respiratoire, action spasmogène au niveau du tube digestif et des voies biliaires, augmentation du tonus des fibres musculaires lisses, action émétisante.

    Effets Recherchés

    1. ANTITUSSIF (principal)

    2. ANALGESIQUE (principal)

    3. ANTIDIARRHEIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. TOUX (principale)
      Traitement symptomatique des toux non productives.

    2. DOULEUR (principale)
      Petit effet additif à celui du paracétamol (méta-analyse, sel de codéine non précisé) :
      - BMJ 1996;313:321-325.

    3. DOULEUR SPASMODIQUE (principale)

    4. DIARRHEE (secondaire)
      Traitement symptomatique.

    Effets secondaires

    1. BOUFFEE VASOMOTRICE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Secondaire à l'effet histaminolibérateur.

    2. HYPERSUDATION (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Lié à l'effet histaminolibérateur.

    3. ASTHENIE (CERTAIN RARE)

    4. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    5. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    6. TACHYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    7. PALPITATION (CERTAIN TRES RARE)

    8. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN RARE)
      De type variable : exanthème, urticaire.
      Un cas de dermatite généralisée (sel de codéïne non précisé) :
      - Contact Dermatitis 1995;32:120.

    9. URTICAIRE (CERTAIN RARE)
      Le plus souvent dû à l'effet histaminolibérateur, plus rarement par hypersensibilité.

    10. PRURIT (CERTAIN RARE)

    11. ERYTHRODERMIE (CERTAIN TRES