NOSCAPINE CATIORESINECARBOXYLATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 2/6/1997
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    catiorésinate de (3S)-6,7-diméthoxy-3-[(5R)-5,6,7,8-tétrahydro-4-méthoxy-6-méthyl-1,3-dioxolol [4,5-g]isoquinolin-5-yl] phtalide

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : NARCOSINE CATIORESINATE
    autre dénomination : NARCOTINE CATIORESINATE
    autre dénomination : NOSCAPINE CATIORESINATE
    bordereau : 799
    sel ou dérivé : NOSCAPINE
    sel ou dérivé : NOSCAPINE CAMSILATE
    sel ou dérivé : NOSCAPINE CHLORHYDRATE
    sel ou dérivé : NOSCAPINE EMBONATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : NOSCAPINE
    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTITUSSIF (principale certaine)

    2. SPASMOLYTIQUE (principale certaine)

    3. BRONCHODILATATEUR (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Inhibition du passage du stimulus tussigène au niveau des neurones de la medulla oblongata (décrite comme centre de la toux) dans la partie dorso-latérale du bulbe.

    2. secondaire
      Possède par ailleurs les actions spasmolytiques de la papavérine au niveau des fibres lisses.
      Ne possède pas d'action analgésique.

    Effets Recherchés

    1. ANTITUSSIF (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. TOUX SECHE (principale)
      Traitement symptomatique des toux non productives.

    Effets secondaires

    1. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    2. NAUSEE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    3. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

    4. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      FORTES DOSES

      Modérée le plus souvent.

    5. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    6. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    7. CONJONCTIVITE (CERTAIN TRES RARE)
      D'origine allergique.

    8. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN TRES RARE)
      A type de conjonctivite et de rhinite allergique.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. CONDUCTEUR DE VEHICULE
      En raison du risque de somnolence.

    2. GROSSESSE

    3. ALLAITEMENT

    Contre-Indications

    1. ENFANT DE MOINS DE 30 MOIS

    2. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

    3. TOUX DE L'ASTHMATIQUE

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    N'est spécialisée en France qu'en association.
    Doses usuelles par voie orale :
    - Adulte : trente à soixante milligrammes par jour en 3 ou 4 prises.
    - Enfant au-dessus de 30 mois : un milligramme par kilogramme de poids corporel et par jour en 3 ou 4 prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Bonne résorption par le tube digestif.
    Pic plasmatique obtenu en une heure.
    Métabolisme
    Mécanisme hépatique : inactivation par conjugaison.
    Elimination
    * Voie rénale : sous forme libre et conjuguée.

    Bibliographie

    - Produits Probl Pharm 1956;11.867;1957.12.33;1967.21. 514 .
    - Pharmacol Rev 1958.10.43.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil