NOREPINEPHRINE BITARTRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 19/4/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (-)-AMINO-2(DIHYDROXY-3,4 PHENYL)-1 ETHANOL DI-D-TARTRATE

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : D-BITARTRATE DE NORADRENALINE
    autre dénomination : LEVARTERENOL D BITARTRATE
    autre dénomination : LEVARTERENOL D-BITARTRATE
    bordereau : 439
    sel ou dérivé : NOREPINEPHRINE CHLORHYDRATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. SYMPATHOMIMETIQUE (principale certaine)

    2. SYMPATHOMIMETIQUE DIRECT (principale certaine)

    3. ALPHA STIMULANT (principale certaine)

    4. VASOCONSTRICTEUR (principale certaine)

    5. MYDRIATIQUE (secondaire certaine)

    6. CORONARODILATATEUR (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action prédominante sur les récepteurs alpha.
      Action sur les récepteurs bêta moins marquée car absence d'un méthyl sur l'azote.
      L'hypertension est principalement dûe à la vasoconstriction périphérique et secondairement à l'augmentation du débit cardiaque.
      Elévation du débit coronaire par coronarodilatation et augmentation de la consommation d'oxygène.

    Effets Recherchés

    1. SYMPATHOMIMETIQUE (principal)

    2. VASOCONSTRICTEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. COLLAPSUS CARDIOVASCULAIRE (principale)

    2. CHOC (principale)

    3. CHOC ANAPHYLACTIQUE (principale)

    4. CHOC SEPTIQUE (principale)
      Mise au point sur son intérêt en cas d'inefficacité de la dopamine :
      - DCIPAnn Pharmacother 1990;24:153-156.

    Effets secondaires

    1. HYPERTENSION ARTERIELLE (CERTAIN FREQUENT)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      SURDOSAGE
      HYPERSENSIBILITE

    2. TACHYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)

    3. BRADYCARDIE (CERTAIN TRES RARE)

    4. INSUFFISANCE CARDIAQUE AIGUE (CERTAIN TRES RARE)

    5. INSUFFISANCE RESPIRATOIRE (CERTAIN TRES RARE)

    6. DYSPNEE (CERTAIN )

    7. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    8. ANXIETE (CERTAIN FREQUENT)

    9. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    10. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (CERTAIN )
      Très fréquent chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l'angle iridocornéen.

    11. BAISSE DE LA VIGILANCE (CERTAIN )

    12. PALPITATION (CERTAIN )

    13. STEATOSE HEPATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    14. HEPATOMEGALIE (CERTAIN TRES RARE)

    15. PHOTOPHOBIE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      HYPERSENSIBILITE
      SURDOSAGE

    16. DOULEUR RETROSTERNALE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      HYPERSENSIBILITE
      SURDOSAGE

    17. DOULEUR PHARYNGEE (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      HYPERSENSIBILITE
      SURDOSAGE

    18. PALEUR (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      HYPERSENSIBILITE
      SURDOSAGE

    19. HYPERSUDATION (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      HYPERSENSIBILITE
      SURDOSAGE

    20. VOMISSEMENT (CERTAIN )
      Condition(s) Exclusive(s) :
      HYPERSENSIBILITE
      SURDOSAGE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPERTHYROIDIE

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE

    3. DIABETE

    4. INSUFFISANCE CARDIAQUE

    5. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    Contre-Indications

    1. EXTRASYSTOLES VENTRICULAIRES
      En salves ou polymorphes.

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME

    3. GROSSESSE
      Augmentation de la fréquence des contractions de l'utérus gravide.

    Posologie et mode d'administration

    Perfusion intraveineuse en dilution dans un soluté injectable isotonique glucosé (deux à vingt microgrammes par mn).
    Nécessité d'un contrôle de la pression artérielle.
    Voie strictement intraveineuse: si extravasation dans le tissu cellulaire sous-cutané: arrêt immédiat et infiltration locale par phentolamine.
    A n'utiliser qu'en milieu hospitalier.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    N'est pas résorbé par le tube digestif.
    Répartition
    Disparait rapidement de la circulation sanguine après administration parentérale.
    Métabolisme
    Désaminiation oxydative par la monoamine oxydase (MAO) et O-méthylation par la catechol-O-Méthyl transférase (COMT).
    Elimination
    Voie rénale:
    4 à 16 % (selon les auteurs) de la dose administrée sont éliminés sous forme inchangée dans les urines, le reste sous fomre de métabolites : acide vanylmandélique, normetanéphrine, acide dihydroxymandélique.

    Bibliographie

    - Annu Rev Pharmacol 1969;9:119.
    - Physiol Rev 1959;39:751.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil