PROFENAMINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 5/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (DIETHYLAMINO-2 PROPYL)-10 PHENOTHIAZINE CHLORHYDRATE

    Ensemble des dénominations

    DCIR : PROFENAMINE CHLORHYDRATE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE PROFENAMINE
    autre dénomination : RP 3356
    autre dénomination : SC2538
    bordereau : 206

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIPARKINSONIEN (principale certaine)

    2. PARASYMPATHOLYTIQUE (principale certaine)

    3. ANTICHOLINERGIQUE CENTRAL (principale certaine)

    4. ANTIHISTAMINIQUE (secondaire certaine)

    5. ANESTHESIQUE LOCAL (secondaire certaine)

    6. GANGLIOPLEGIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action anticholinergique centrale (agit surtout sur la rigidité musculaire, tremblements, hypersialorrhée).
      Action atropinique : peut engendrer une sécheresse de la bouche, des troubles de la vision.

    2. secondaire
      Action sédative sur le système nerveux central.

    Effets Recherchés

    1. ANTIPARKINSONIEN (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. SYNDROME PARKINSONIEN (principale)

    Effets secondaires

    1. GYNECOMASTIE (CERTAIN )
      - Concours Med 1989;111:1171-1176.

    2. DYSURIE (CERTAIN RARE)

    3. RETENTION AIGUE D'URINE (CERTAIN RARE)

    4. SECHERESSE DE LA BOUCHE (CERTAIN FREQUENT)

    5. MYDRIASE (CERTAIN TRES RARE)

    6. TACHYCARDIE (CERTAIN FREQUENT)

    7. CONSTIPATION (CERTAIN FREQUENT)

    8. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN TRES RARE)

    9. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    10. TROUBLE DE L'ACCOMMODATION (CERTAIN TRES RARE)

    11. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    12. BOURDONNEMENT D'OREILLE (CERTAIN TRES RARE)

    13. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    14. ICTERE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    15. PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (CERTAIN )

    16. GLAUCOME AIGU(CRISE DE) (CERTAIN )
      Très fréquent chez les sujets anatomiquement prédisposés à la fermeture de l'angle iridocornéen.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE CORONARIENNE

    2. TACHYCARDIE

    3. ILEUS PARALYTIQUE

    4. ANESTHESIE GENERALE

    5. ALLAITEMENT
      Bien qu'aucun accident n'ait été décrit.

    Contre-Indications

    1. ADENOME PROSTATIQUE

    2. GLAUCOME A ANGLE FERME

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte:
    Dose initiale: de cinquante à deux cents milligrammes par jour, puis augmenter progressivement, jusqu'à cinq cents milligrammes par jour au maximum. Fractionner la dose en 5 prises, celles du matin étatn plus fortes que celles du soir.
    En cas de somnolence, associer une amphétamine.
    en cas de paresthésies nocturnes, associer de la nicotinamide.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - REPARTITION lait

    Absorption
    Après administration par voie orale, l'effet se manifeste au bout d'une heure environ et dure généralement pendant 4 heures.
    Répartition
    Passe dans le lait.
    Elimination
    Voie rénale:
    Sous forme libre ou conjuguée.

    Bibliographie

    - Rev Prat 1970;20:5233-5245.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil