VILOXAZINE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 27/7/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 2-[(2-éthoxyphénoxy)méthyl]morpholine

    Ensemble des dénominations

    BANM : VILOXAZINE HYDROCHLORIDE
    CAS : 35604-67-2
    DCIMr : CHLORHYDRATE DE VILOXAZINE
    USAN : VILOXAZINE HYDROCHLORIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE VILOXAZINE
    bordereau : 2319
    code expérimentation : ICI-58834
    rINNM : VILOXAZINE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : VILOXAZINE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PSYCHOANALEPTIQUE (principale certaine)

    2. ANTIDEPRESSEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Molécule chimiquement distincte des antidépresseurs tri- et tétracycliques.
      Le mécanisme de l'activité antidépressive n'est pas complètement élucidé.
      Inhibiteur du recaptage de la noradrénaline, de la dopamine, de la sérotonine.

    2. secondaire
      Pratiquement dépourvue de composante anticholinergique et antihistaminique aux doses antidépressives.

    Effets Recherchés

    1. ANTIDEPRESSEUR (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DEPRESSION (principale)
      Etats dépressifs psychotiques, névrotiques ou réactionnels.

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    3. TROUBLE DU SOMMEIL (CERTAIN RARE)

    4. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    5. ANOREXIE (CERTAIN RARE)

    6. VITESSE DE SEDIMENTATION(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    7. ELECTROENCEPHALOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN TRES RARE)

    8. ELECTROCARDIOGRAMME(ANOMALIE) (CERTAIN TRES RARE)

    9. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      ANTECEDENTS DE DOULEURS GASTRIQUES

    10. DIARRHEE (CERTAIN TRES RARE)

    11. CONSTIPATION (CERTAIN TRES RARE)

    12. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    13. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    14. OEDEME DES MEMBRES INFERIEURS (CERTAIN TRES RARE)

    15. DYSARTHRIE (CERTAIN TRES RARE)
      Disparition 24 heures après l'arrêt du traitement.

    16. TREMBLEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    17. EXCITATION PSYCHOMOTRICE (CERTAIN RARE)

    18. CONFUSION MENTALE (CERTAIN TRES RARE)

    19. SECRETION INAPPROPRIEE D'ADH (CERTAIN )
      Aggravation des troubles de l'humeur chez une patiente déprimée, âgée, avec des troubles confusionnels et une hyponatrémie. La restriction hydrique entraîne une amélioration de la symptomatologie, l'épreuve de réintroduction est positive sans aucune autre cause, (revue des psychotropes impliqués) :
      - Ann Med Interne 1989;140:322-323.

    20. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    21. CRISE CONVULSIVE (A CONFIRMER )
      Trois cas, à doses thérapeutiques.
      Publication sur les convulsions sous antidépresseurs :
      - J Clin Psychiatry 1993;54:289-299.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE(TROIS PREMIERS MOIS)

    2. ENFANT DE MOINS DE 15 ANS

    3. ANESTHESIE GENERALE
      Arrêt recommandé 48 heures avant.

    4. EPILEPSIE
      La viloxazine abaisse peu le seuil épileptogène, moins que les antidépresseurs tricycliques, néanmoins il peut être nécessaire d'adapter la posologie du traitement anticomitial.

    5. CONDUCTEUR DE VEHICULE

    6. UTILISATEUR DE MACHINE

    7. ASSOCIATION A L'ALCOOL

    Contre-Indications

    1. ETAT MANIAQUE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. INFARCTUS DU MYOCARDE RECENT

    4. ULCERE PEPTIQUE

    5. ALLAITEMENT

    6. IMAO(TRAITEMENT RECENT)
      Respecter un intervalle suffisant (2 semaines) entre la fin d'un traitement par les IMAO et le début d'un traitement par viloxazine.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale chez l'adulte : cent à trois cents milligrammes par jour en 2 à 3 prises, la dernière avant 17 heures, posologie à atteindre en quelques jours.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 2 à 5 heure(s)
    - 2 - REPARTITION lait
    - 3 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Absorption rapide et presque complète par le tractus gastro-intestinal.
    Répartition
    Taux sanguin maximal voisin de 1 microgramme par ml après ingestion de 100mg.
    Passe dans le lait.
    Demi-Vie
    La demi-vie se situe entre 2 et 5 heures.
    Métabolisme
    Hydroxylation des noyaux aromatiques et hétérocycliques.
    Elimination
    *Voie rénale : sous forme de métabolite glycuroconjugué.
    90% de la dose administrée sont éliminés dans les urines en 24 heures.

    Bibliographie

    - Br J Clin Pharmacol 1975;2:209-214. (PHARMACOCINETIQUE)
    - Encephale 1983;9:137-144.
    - Drugs 1987;13:401-421.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil