ZINC SULFATE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/8/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    Zn SO4

    Ensemble des dénominations


    CAS : 7446-20-0 (sulfate de zinc heptahydraté)
    CAS : 7733-02-0 (sulfate de zinc anhydre)
    autre dénomination : SULFATE ZINCIQUE autre dénomination : SULFATE DE ZINC
    bordereau : 2205
    sel ou dérivé : ZINC CARBONATE
    sel ou dérivé : ZINC GLUCONATE
    sel ou dérivé : ZINC PHOSPHURE
    sel ou dérivé : ZINC VALERATE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : ZINC
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTISEPTIQUE (principale certaine)

    2. ANTISEPTIQUE EXTERNE (principale certaine)

    3. EMETIQUE (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Facilite la cicatrisation.

    Effets Recherchés

    1. ANTISEPTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DESINFECTION CUTANEOMUQUEUSE (principale)

    2. MALADIE DE WILSON (secondaire)
      - Br Med J 1984;289:274-276.
      Serait préférable à la pénicillamine au cours de la grossesse (pas d'effet tératogène) :
      - Hepatology 2000;31:364-370.
      Opinion contestée dans les cas où la pénicillamine est efficace et bien tolérée :
      - Hepatology 2000;31:531-532.

    3. DYSGUEUSIE (à confirmer)
      Essai randomisé chez des malades atteints de cancer et ayant eu une radiothérapie de la tête et du cou: l'administration de sulfate de zinc améliore les troubles et est bien tolérée:
      - Cancer 1998;82:1938-1945.

    Effets secondaires

    1. ASTHENIE (CERTAIN )
      Deux cas associant fatigue, anorexie, fièvre, douleurs articulaires, anémie, après utilisation par voie orale dans le traitement de l'acné :
      - Intern J Dermatol 1989;28:205-206.

    2. ANOREXIE (CERTAIN )
      Deux cas associant fatigue, anorexie, fièvre, douleurs articulaires, anémie, après utilisation par voie orale dans le traitement de l'acné :
      - Intern J Dermatol 1989;28:205-206.

    3. FIEVRE (CERTAIN )
      Deux cas associant fatigue, anorexie, fièvre, douleurs articulaires, anémie, après utilisation par voie orale dans le traitement de l'acné :
      - Intern J Dermatol 1989;28:205-206.

    4. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN )
      Deux cas associant fatigue, anorexie, fièvre, douleurs articulaires, anémie, après utilisation par voie orale dans le traitement de l'acné :
      - Intern J Dermatol 1989;28:205-206.

    5. ANEMIE (CERTAIN )
      Deux cas associant fatigue, anorexie, fièvre, douleurs articulaires, anémie, après utilisation par voie orale dans le traitement de l'acné :
      - Intern J Dermatol 1989;28:205-206.

    6. GASTRITE HEMORRAGIQUE (A CONFIRMER )
      - Br Med J 1978;1:754.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - APPLICATION CUTANEE
    - 3 - OCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Doses usuelles chez l'adulte :

    * Voie orale :
    - comme émétisant : six cents milligrammes à deux grammes sous forme d'une solution à un pour cent.
    - comme agent de cicatrisation : six cents milligrammes par jour en trois prises.
    - dans la polyarthrite rhumatoïde : six cents milligrammes par jour en trois prises au milieu des repas.

    * Voie locale : solutions de un à cinq pour mille.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil