CYCLOSERINE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 15/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    D-AMINO-4 ISOXAZOLIDINONE-3

    Ensemble des dénominations

    BAN : CYCLOSERINE
    CAS : 68-41-7
    DCF : CYCLOSERINE
    DCIR : CYCLOSERINE
    autre dénomination : D-CYCLOSERINE
    autre dénomination : OXAMYCINE
    bordereau : 1288
    code expérimentation : MK 65
    code expérimentation : PA 94
    dci : cyclosérine
    rINN : CYCLOSERINE

    Classes Chimiques


    Regime : liste I

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    2. ANTIBIOTIQUE ANTIBACTERIEN (principale certaine)

    3. ANTIBIOTIQUE ANTITUBERCULEUX (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Action bactériostatique par inhibition compétitivede l'alanine racemase et de la D-alanine synthétase nécessaires à l'élaboration du mucopeptide de la paroi bactérienne.
      L'action serait dûe à une analogie de structure entre la cycloserine et l'alanine.

    Effets Recherchés

    1. MYCOBACTERIUM TUBERCULOSIS (principal)

    2. MYCOBACTERIES ATYPIQUES (accessoire)

    3. MYCOBACTERIUM LEPRAE (accessoire)

    4. ESCHERICHIA COLI (accessoire)
      SENSIBILITE VARIABLE.

    5. ENTEROBACTER (accessoire)
      SENSIBILITE VARIABLE.

    6. STAPHYLOCOCCUS AUREUS (accessoire)
      SENSIBILITE VARIABLE

    7. NOCARDIA (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. TUBERCULOSE (principale)
      En association à d'autres antituberculeux.
      Médicament de deuxième intention.
      S'utilise après échec des antituberculeux majeurs.

    2. INFECTION URINAIRE (secondaire)
      Parfois utilisée pour les infections urinaires à Escherichia coli en cas d'échec aux autres traitements.

    3. LEPRE (secondaire)
      En association.

    4. NOCARDIOSE (secondaire)
      En association.

    5. INFECTION A MYCOBACTERIES ATYPIQUES (secondaire)
      En association.

    Effets secondaires

    1. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)
      Par hypersensibilité.

    2. TOXICITE CUTANEOMUQUEUSE (CERTAIN TRES RARE)

    3. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Par hypersensibilité.

    4. ERUPTION LICHENOIDE (A CONFIRMER )
      Un cas :
      - Dermatology 1995;191:142-144.