THIAMAZOLE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 13/1/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    (METHYL-1 IMIDAZOLE)THIOL-2

    Ensemble des dénominations

    DCF : THIAMAZOLE
    DCIR : THIAMAZOLE
    autre dénomination : MERCAZOLYL
    autre dénomination : METHIMAZOLE
    autre dénomination : THIAMAZOL
    bordereau : 1385

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTITHYROIDIEN (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Blocage de la biosynthèse des hormones thyroïdiennes, probablement par inhibition de l'oxydation de l'iodure bloquant son incorporation à la tyrosine.
      Possibilité d'inhibition des peroxydases thyroïdiennes ou d'une réduction de l'iode libre avant iodation.
      La diminution de la secrétion des hormones thyroïdiennes stimule la secrétion de TSH.

    Effets Recherchés

    1. ANTITHYROIDIEN (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. MALADIE DE BASEDOW (principale)

    2. HYPERTHYROIDIE (principale)

    3. THYREOTOXICOSE (principale)
      Dont la crise aigüe thyréotoxique.

    4. THYROIDECTOMIE(PREPARATION) (principale)

    5. TRAITEMENT PAR L'IODE RADIOACTIF(ADJUVANT) (principale)
      Pour prévenir les effets de la libération des hormones thyroïdiennes.

    Effets secondaires

    1. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    2. DOULEUR ARTICULAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    3. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Le plus souvent papuleuse et prurigineuse.

    4. URTICAIRE (CERTAIN RARE)

    5. ALOPECIE (CERTAIN TRES RARE)

    6. PRURIT (CERTAIN RARE)

    7. SYNDROME NEPHROTIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Trois cas rapportés, réversibles à l'arrêt du traitement :
      - Arch Intern Med 1979;139:236-237.

    8. PROTEINURIE (CERTAIN TRES RARE)
      Trois cas rapportés, réversibles à l'arrêt du traitement :
      - Arch Intern Med 1979;139:236-237.

    9. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    10. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    11. LEUCOPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Nécessite l'arrêt du traitement.
      Habituellement réversible à l'arrêt du traitement.

    12. NEUTROPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Nécessite l'arrêt du traitement.
      Habituellement réversible à l'arrêt du traitement.

    13. AGRANULOCYTOSE (CERTAIN TRES RARE)
      Condition(s) Favorisante(s) :
      SUJET AGE
      FORTES DOSES

      De mécanisme discuté, des phénomènes immuno-allergiques et toxiques semblent s'imbriquer; survient habituellement dans les deux premiers mois du traitement et impose son arrêt définitif :
      - Ann Intern Med 1983;98:26-29.
      Sept cas après 23 à 55 jours de traitement :
      - J Endocrinol Invest 1994;17:29-36.

    14. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Peut être associée à une neutropénie.

    15. APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    16. EOSINOPHILIE (CERTAIN TRES RARE)
      Réversible à l'arrêt du traitement.

    17. HEPATITE CHOLESTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      L'ictère peut mettre plusieurs semaines à régresser après l'arrêt du traitement.

    18. ICTERE (CERTAIN TRES RARE)

    19. BILIRUBINEMIE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    20. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)

    21. SYNDROME LUPIQUE (CERTAIN TRES RARE)
      Quelques cas rapportés :
      - J Pediatr 1970;76:64.
      - J Rheumatol 1981;8:498.

    22. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    23. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    24. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    25. AGUEUSIE (CERTAIN TRES RARE)
      Par complexation du cuivre :
      - Lancet 1975; I:929.

    26. HYPERTROPHIE PAROTIDIENNE (CERTAIN TRES RARE)
      - JAMA 1969;209:1224.

    27. REACTION D'HYPERSENSIBILITE (CERTAIN TRES RARE)
      A type d'éruption cutanée, d'arthralgie, de fièvre.

    28. ANTICORPS ANTI-INSULINE (CERTAIN TRES RARE)
      Anticorps spontanés :
      - Presse Med 1984;13:2755-2760.

    29. LIBIDO(DIMINUTION) (A CONFIRMER )
      Chez une femme de 34 ans, diminution réversible avec épreuve de réintroduction positive :
      - Dtsch Gesundheitw 1976;31:2157.

    30. ANEMIE HEMOLYTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas rapporté, réversible à l'arrêt du traitement :
      - N Engl J Med 1971;285:252.

    31. HEPATITE CYTOLYTIQUE (A CONFIRMER )
      - JAMA 1973;233:1028.

    32. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (A CONFIRMER )

    33. PARESTHESIE (A CONFIRMER )

    34. TAUX DE PROTHROMBINE(DIMINUTION) (A CONFIRMER )
      Imputabilité douteuse.

    Effets sur la descendance

    1. MYXOEDEME CONGENITAL
      Très rarement.

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE
      A PARTIR DE LA DIXIEME SEMAINE.

    2. GOITRE VOLUMINEUX
      ENTRAINANT UN RISQUE DE COMPRESSION .

    3. INSUFFISANCE RENALE
      NECESSITE D'ADAPTER LA POSOLOGIE.

    Contre-Indications

    1. CANCER THYROIDIEN
      TSH dépendant.

    2. ALLAITEMENT
      Risque d'hypothyroïdie et d'agranulocytose chez le nourrisson.

    3. HYPERSENSIBILITE
      Hypersensibilité connue aux thioimidazoles.

    4. INSUFFISANCE MEDULLAIRE

    5. LEUCOPENIE
      Grave et/ou d'origine iatrogène.

    6. GOITRE INTRATHORACIQUE
      Risque de compression.

    Posologie et mode d'administration

    Non commercialisé en France.
    Dose usuelle par voie orale:
    - chez l'adulte:
    *traitement d'attaque: Quinze à soixante milligrammes par jour répartis en 3 prises durant 2 mois environ; posologie en fonction de l'importance de la thyréotoxicose.
    *traitement d'entretien: Cinq à quinze milligrammes par jour en 3 prises.
    .* Crise thyréotoxique aiguë:
    Soixante à cent vingt milligrammes par jour en 3 prises.

    - chez l'enfant:
    Traitement d'attaque: QUatre cents microgrammes par kilo et par jour en 3 prises.
    Traitement d'entretien: Deux cents microgrammes par kilo et par jour en 3 prises.

    - chez l'insuffisant rénal:
    * clairance de la créatinine e 10 à 50 millilitres par mn: réduire la posologie de 25%.
    * clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/mn: réduire de 50%.

    Surveillance: hémogramme avant traitement, tous les 10 jours pendant les 2 premiers mois, puis tous les mois.
    Prévenir le patient que l'apparition de fièvre, d'angine, ou d'une autre infection doit faire pratiquer un hémogramme.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - REPARTITION lait

    Absorption
    Résorption par le tube digestif.
    Répartition
    Franchit la barrière placentaire.
    Passe dans le lait.
    Elimination
    Voie rénale.

    Bibliographie

    - Annu Rev Phramacol 1971:113.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil