DIETHYLDITHIOCARBAMATE SODIQUE

Introduction dans BIAM : 18/2/1992
Dernière mise à jour : 10/12/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Contre-Indications
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Ensemble des dénominations

    autre dénomination : DIETHYLDITHIOCARBAMATE DE SODIUM
    autre dénomination : DITHIOCARB
    autre dénomination : DTC
    autre dénomination : IMUTHIOL
    autre dénomination : U-14624
    bordereau : 2812

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : DIETHYLDITHIOCARBAMATE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIDOTE (principale certaine)

    2. CHELATEUR (principale certaine)

    3. IMMUNOMODULATEUR (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Recrute des lymphocytes T fonctionnels à partir des précurseurs indifférenciés; accroit le nombre de lymphocytes T cytotoxiques vis-à-vis des cellules néoplasiques; augmente la réponse des lymphocytes T.
      Induirait la formation d'interleukine 1.
      Ne modifie ni le nombre, ni la réponse des lymphocytes B.
      Exerce un pouvoir complexant vis-à-vis de certains métaux (cuivre, zinc, nickel).
      Inhibition de l'aldéhyde deshydrogénase provoquant en cas de prise d'alcool un effet antabuse; inhibition de la dopamine bêta hydroxylase ebtraiant une accumulation de dopamine pouvant être à l'origine de troubles du comportement.
      Inhibition de certaines superoxydes dismutases ainsi que de nombreuses enzymes impliquées dans le métabolisme de certains médicaments.

    Effets Recherchés

    1. IMMUNOMODULATEUR (principal)
      AUGMENTATION DU NOMBRE DES LYMPHOCYTES T4

    Indications Thérapeutiques

    1. INFECTION A VIH (principale)
      Retard de l'évolution vers le SIDA, principalement après traitement IV:
      -- Lancet 1990;1:679-682.

    Effets secondaires

    1. EFFET ANTABUSE (CERTAIN )

    2. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    3. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale:
    Dix milligrammes par kilo en prise unique toutes les semaines.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 0.33 heure(s)

    Absorption
    Résorbé par le tractus digestif.

    Répartition
    Importante fixation au niveau du foie, du thymus et du cortex cérébral.
    Demi-Vie
    20 mn.
    Métabolisme
    Dégradation par voie non enzymatique et diethylamine et sulfure de carbone.
    Méthylation conduisant à la formation de méthylmercaptan , puis de sulfates.
    Formation de dérivés glycuroconjugués.

    Bibliographie

    - Lancet 1985;2:1066, 1246 ET 1423.
    - Presse Med 1988;17:166-167.
    - Lancet 1988;2:702-705.
    - JAMA 1991;265,12:1538-1544.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil