METHADONE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 27/8/1992
Dernière mise à jour : 26/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de 6-diméthylamino-4,4-diphénylheptan-3-one

    Ensemble des dénominations

    BANM : METHADONE HYDROCHLORIDE
    CAS : 125-56-4 (+/-)
    CAS : 1095-90-5
    autre dénomination : AMIDINE CHLORHYDRATE
    autre dénomination : AMIDONE CHLORHYDRATE
    autre dénomination : PHENADONE CHLORHYDRATE
    bordereau : 2879
    rINNM : METHADONE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : METHADONE
    Regime : stupéfiants
    Remarque sur le regime : Durée maximale de prescription = 14 jours (JO 16/02/2000).

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANALGESIQUE (principale certaine)

    2. ANALGESIQUE CENTRAL (principale certaine)

    3. ANTITUSSIF (secondaire certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Agoniste des récepteurs mu.
      Activité analgésique et dépressive respiratoire proche de la morphine, mais activités sédative, euphorisante et constipante plus faibles.

    Effets Recherchés

    1. ANTALGIQUE (principal)

    2. ANTAGONISTE DES OPIACES (principal)

    3. ANTITUSSIF (accessoire)
      - Pharm Hospit 1993;28:7-12.

    Indications Thérapeutiques

    1. DOULEUR CHRONIQUE (principale)

    2. DOULEUR DES CANCEREUX (à confirmer)
      Condition(s) Exclusive(s) :
      VOIE ORALE

      Nécessité d'adaptation soigneuse et individuelle de la posologie de la méthadone par voie orale lorsque ce traitement remplace la morphine par voie orale (étude rétrospective) :
      - Cancer 1998;82:1167-1173.

    3. SEVRAGE DES OPIACES (principale)
      Notamment utilisée dans les toxicomanies à l'héroïne :
      - Ann Intern Med 1993;119:23-27.
      - Br Med J 1994;309:997-1001.
      - Med Hyg 1995;53471-480.
      - Sem Hop Paris 1996;72:5-10.
      Etude chez 400 sujets :
      - Therapie 1995;50:537-542.
      Etude de la prescription en 1995 au Royaume Uni :
      - BMJ 1996;312:270-272.
      Analyse des facteurs pharmacologiques du traitement :
      - Lettre du Pharmacologue 1996;10:158-162.
      Revue de cette indication:
      - Mt Sinai J Med 2000;67:347-364
      Les fortes doses (60 à1oo mg)sont plus efficaces que les faibles
      doses (20 mg)
      - N Engl J Med 2000;343:1290-1297

    4. CEPHALEE (à confirmer)
      Dans les céphalées chroniques réfractaires :
      - Headache Quarterly 1996;7:39-42.

    5. TOUX (à confirmer)
      Toux rebelles, après échec de la codéine :
      - Pharm Hospit 1993;28:7-12.

    Effets secondaires

    1. V