GADODIAMIDE

Introduction dans BIAM : 9/12/1994
Dernière mise à jour : 21/6/1999
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [N,N-bis[2-[(carboxyméthyl)[(méthylamino)carbonyl]méthyl]amino]éthyl]glycinato(3-)]gadolinium

    Ensemble des dénominations

    BAN : GADODIAMIDE
    CAS : 131410-48-5
    DCIR : GADODIAMIDE
    USAN : GADODIAMIDE
    autre dénomination : GdDTPA-BMA
    bordereau : 2988
    code expérimentation : S-041
    rINN : GADODIAMIDE
    sel ou dérivé : GADOPENTETATE DE MEGLUMINE
    sel ou dérivé : GADOTERATE DE MEGLUMINE
    sel ou dérivé : GADOTERIDOL

    Classes Chimiques


    Regime : liste II
    Remarque sur le regime : J.O. du 17/05/1995

    Proprietés Pharmacologiques

    1. PRODUIT DE DIAGNOSTIC (principale certaine)

    2. PRODUIT DE CONTRASTE (principale certaine)

    3. PRODUIT DE CONTRASTE POUR IRM (principale certaine)

    4. PRODUIT DE CONTRASTE NON IONIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Produit de contraste paramagnétique non ionique permettant une amplification du signal IRM en T1 par diminution du temps de relaxation des protons. La stabilité importante du chélate minimise la libération de gadolinium libre toxique.

    Effets Recherchés

    1. PRODUIT DE CONTRASTE (principal)
      En Imagerie par Résonance Magnétique.

    Indications Thérapeutiques

    1. IMAGERIE PAR RESONANCE MAGNETIQUE (principale)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    3. SOMNOLENCE (CERTAIN TRES RARE)

    4. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    5. URTICAIRE (CERTAIN TRES RARE)

    6. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN TRES RARE)

    7. DYSGUEUSIE (CERTAIN TRES RARE)
      Sensation transitoire de goût métallique.

    8. FER SERIQUE(AUGMENTATION) (CERTAIN TRES RARE)
      Minime et transitoire.

    9. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    10. ETAT DE MAL EPILEPTIQUE (A CONFIRMER )
      Un cas, 10 minutes après l'injection chez un patient ayant des antécédents de crise convulsive 8 ans auparavant (sel de gadolinium non précisé) :
      - J Epilepsy 1995;8:306-308.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez le lapin.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. HEMOLYSE CHRONIQUE
      Possibilité d'aggravation.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE
      Et aux sels de gadolinium.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie intraveineuse stricte :
    Adulte (sujets de plus de 18 ans) : cent micromoles par kilogramme de poids corporel (0,2 millilitre par kg).
    L'injection sera suivie d'un bolus de cinq millilitres de soluté de chlorure de sodium isotonique. L'examen devra être réalisé dans les 45 minutes suivant l'injection.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 80 minute(s)
    - 2 - ELIMINATION 95 à 98 % voie rénale
    - 3 - ELIMINATION 1 à 4 % voie fécale

    Répartition
    Le gadodiamide se distribue rapidement dans le secteur plasmatique et dans l'espace interstitiel.
    Ne traverse pas une barrière hémato-encéphalique intacte :
    - Invest Radiol 1993;28,Suppl1:S28-S43.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination est d'environ 80 minutes.
    Elimination
    *Voie rénale : voie principale d'élimination par filtration glomérulaire. 85 % de la dose sont éliminés dans les urines en 4 heures et 95 à 98 % après 24 à 48 heures. Le gadodiamide est éliminé sous forme inchangée, aucun métabolite n'est détecté.
    *Voie fécale : environ 1 à 4 % de la dose administrée sont éliminés dans les fèces en 24 heures.

    Bibliographie

    - Invest Radiol 1993;28,Suppl1:S28-S43. (PHARMACOCINETIQUE)
    - Dossier destiné aux pharmaciens hospitaliers Produit OMNISCAN, NYCOMED France. (CREATION)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil