LOSARTAN POTASSIQUE

Introduction dans BIAM : 23/6/1995
Dernière mise à jour : 13/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [2-butyl-4-chloro-1-[4-[2-(1H-tétrazol-5-yl)phényl]benzyl]-1H-imidazol-5-yl]méthanol potassique

    Ensemble des dénominations

    BANM : LOSARTAN POTASSIUM
    CAS : 124750-99-8
    DCIMr : LOSARTAN POTASSIQUE
    USAN : LOSARTAN POTASSIUM
    autre dénomination : LOSARTAN POTASSIUM
    bordereau : 2998
    code expérimentation : DuP-753
    code expérimentation : E-3340
    code expérimentation : MK -954
    dcim : losartan potassique
    rINNM : LOSARTAN POTASSIUM
    sel ou dérivé : IRBESARTAN
    sel ou dérivé : VALSARTAN

    Molécule(s) de base : LOSARTAN
    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 14/02/2001

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principale certaine)

    2. ANTAGONISTE DE L'ANGIOTENSINE II (principale certaine)

    3. SUBSTRAT DU CYTOCHROME P450 2C9 (principale certaine)

    4. SUBSTRAT DU CYP 2C9 (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'activité antihypertensive est la conséquence du blocage spécifique et compétitif des récepteurs AT1 de l'angiotensine II impliqués dans la vasoconstriction, la sécrétion d'aldostérone et la libération de noradrénaline. Le blocage de ces récepteurs réduirait également l'hypertrophie myocardique par un mécanisme direct mais aussi par une réduction de la production d'endothéline 1 par le ventricule :
      - Eur J Pharmacol 1995;280:11-17.

    2. secondaire
      Inhiberait l'agrégation plaquettaire. Etude de 10 hypertendus modérés :
      - Am J Cardiol 2000;86:1188-1192.

    Effets Recherchés

    1. ANTIHYPERTENSEUR (principal)

    2. VASODILATATEUR (accessoire)

    Indications Thérapeutiques

    1. MALADIE DE BERGER (à confirmer)
      En association à un IEC, réduit la protéinurie :
      - Am J Kidney Dis 1999;33:851-856.

    2. HYPERTENSION ARTERIELLE (principale)
      Revue générale de cette indication (36 références) :
      - Lancet 1995;345:1403-1407.
      Autres références :
      - Am J Cardiol 1995;75:793-795.
      - Med Hyg 1996;54:96-98.
      - Med Hyg 1996;54:1480-1486.
      Serait inefficace en cas d'atteinte rénale aiguë au cours de la sclérodermie systémique :
      - Lancet 1997;349:620.

    3. INSUFFISANCE CARDIAQUE CONGESTIVE (à confirmer)
      Pourrait avoir sur la mortalité une activité supérieure au captopril (étude ELITE I sur 722 patients) :
      - Lancet 1997;349:747-752.
      L'étude ELITE II sur plus de 3000 patients âgés de plus de 60 ans n'a pas montré une efficacité supérieure à celle du captopril mais une meilleure tolérance :
      - Circulation 1999;100,Suppl:782.
      Autre publication sur ELITE II :
      - Lancet 2000;355:1582-1587.

    4. POLYGLOBULIE DES TRANSPLANTES RENAUX (à confirmer)
      Normalisation de l'hématocrite et de l'hémoglobinémie chez la totalité des transplantés hypertendus traités :
      - Transplant Proc 1999;31:2321.

    Effets secondaires

    1. CEPHALEE (CERTAIN RARE)

    2. NAUSEE (CERTAIN RARE)

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN RARE)

    4. TOUX (CERTAIN )
      Chez 29% des sujets ayant des antécédents de toux aux IEC (avec une prévalence féminine) :
      - J Hypertens 1994;12:1387-1393.
      Controverse, ne provoquerait pas de toux :
      - J Hum Hypertens 1995;9,Suppl9:51-54.
      Atteindrait 3,1% des patients traités:
      - Am J Cardiol 1995;75:793-795.
      37 cas rapportés à la pharmacovigilance australienne pour l'ensemble losartan- ibesartan (le nombre por chacun n'est pas mentionné):
      - ADRAC Bulletin 1999;18:2.
      Deux cas chez des patients qui toussaient déja sous lisinopril. Cessation deux semaines après l'arrêt:
      - Am J Health Syst Pharm 2000;57:886

    5. CREATININEMIE(AUGMEN