DEFIBROTIDE

Introduction dans BIAM : 20/9/1995
Dernière mise à jour : 5/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    sel sodique de polydésoxyribonucléotides produits par hydrolyse contrôlée d'ADN de poumons de mammifères de poids moléculaire compris entre 15 et 30 kd

    Ensemble des dénominations

    BAN : DEFIBROTIDE
    CAS : 83712-60-1
    DCIR : DEFIBROTIDE
    autre dénomination : DFT
    bordereau : 2999
    dci : défibrotide
    rINN : DEFIBROTIDE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTIISCHEMIQUE MYOCARDIQUE (principale certaine)

    2. ANTITHROMBOTIQUE (principale certaine)

    3. FIBRINOLYTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      L'activité antiischémique myocardique pourrait être due à une production accrue de PGI2 et PGE2 ainsi qu'à une réduction de la production de LTB4.
      Favoriserait la production de monoxyde d'azote.
      Augmente l'activité de l'activateur tissulaire du plasminogène.
      Réduirait la libération d'histamine par les mastocytes au cours de l'ischémie-reperfusion.
      S'opposerait à l'activation des leucocytes et à leur libération de radicaux libres.
      Possède une affinité pour les récepteurs adrénosinergiques.

    Effets Recherchés

    1. ANTITHROMBOTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. ARTERITE DES MEMBRES INFERIEURS (principale)
      Artérite oblitérante.

    2. THROMBOSE VEINEUSE (principale)

    3. PHLEBITE(PREVENTION) (secondaire)
      En post-opératoire, ne paraît pas supérieur à l'héparine.

    4. INFARCTUS DU MYOCARDE (à confirmer)

    5. SYNDROME DE RAYNAUD (à confirmer)

    6. MICROANGIOPATHIE THROMBOTIQUE (à confirmer)

    7. REJET DE GREFFE DE REIN(PREVENTION) (à confirmer)

    8. HEMODIALYSE(ADJUVANT) (à confirmer)
      Chez les sujets ayant une contre-indication à l'héparine.

    9. MALADIE VEINO-OCCLUSIVE HEPATIQUE (à confirmer)
      Etude pilote chez 19 malades après greffe de moëlle :
      - Blood 1998;92:737-744.
      Un cas réfractaire aux traitements usuels (héparine et RTPA) traité avec succès :
      - Bone Marrow Transplant 1999;23:843-846.
      Un cas traité avec succès par l'association défibrotide et RTPA après transplantation de moelle osseuse :
      - Med Oncol 2000;17:333-336.

    Effets secondaires

    1. TACHYCARDIE (CERTAIN RARE)

    2. RASH (CERTAIN RARE)

    3. PRURIT (CERTAIN RARE)

    4. VEINITE AU POINT D'INJECTION (CERTAIN RARE)
      Au point d'injection.

    5. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    6. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    7. DOULEUR EPIGASTRIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    8. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    9. PALPITATION (CERTAIN TRES RARE)

    10. DOULEUR THORACIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    11. VERTIGE (CERTAIN TRES RARE)

    12. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    13. HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    14. HYPERSUDATION (CERTAIN RARE)

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - ORALE
    - 2 - INTRAMUSCULAIRE
    - 3 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie orale, intramusculaire ou intraveineuse : quatre cents à douze cents milligrammes par jour en deux à quatre prises.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION voie fécale

    Absorption
    Administré par voie orale, intramusculaire ou intraveineuse.
    Métabolisme
    Rapidement dégradé.
    Elimination
    Voie renale.
    Voie fecale.

    Bibliographie

    - Drugs 1993;45:259-294.
    - Br J Pharmacol 1995;115:629-635.

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil