AMIFOSTINE

Introduction dans BIAM : 6/12/1995
Dernière mise à jour : 30/3/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    dihydrogénothiophosphate de S-[2-(3-aminopropylamino)éthyle]

    Ensemble des dénominations

    BAN : AMIFOSTINE
    CAS : 20537-88-6
    CAS : 63717-27-1 (amifostine monohydratée)
    DCF : AMIFOSTINE
    DCIR : AMIFOSTINE
    USAN : AMIFOSTINE
    autre dénomination : ETHIOFOS
    autre dénomination : GAMMAPHOS
    bordereau : 3015
    code expérimentation : NSC-296961
    code expérimentation : WR-2721
    dci : amifostine
    rINN : AMIFOSTINE

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. CHIMIOPROTECTEUR (principale certaine)

    2. ANTIOXYDANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Prodrogue dont la fonction thiol est protégée par un groupement phosphate. Après déphosphorylation par les phosphatases alcalines membranaires, le métabolite actif (WR 1065) pénètre préférentiellement dans les cellules non tumorales où il exerce un effet protecteur vis à vis des agents alkylants ou des dérivés du platine :
      - en captant les radicaux libres générés par les cytotoxiques,
      - en se liant aux agents alkylants ou aux dérivés du platine, réduisant ainsi leur liaison à l'ADN,
      - en participant au processus de réparation des lésions d'ADN.

    Effets Recherchés

    1. ANTIDOTE (principal)
      Prévention de la neutropénie secondaire à l'association cyclophosphamide-cisplatine.
      Préviendrait également la neurotoxicité, la néphrotoxicité et l'ototoxicité du cisplatine.

    Indications Thérapeutiques

    1. CHIMIOTHERAPIE ANTICANCEREUSE(ADJUVANT) (principale)
      Prévention des neutropénies induites par l'association cyclophosphamide-cisplatine.
      Revue générale de cette indication (101 références) :
      - Am J Health-Syst Pharm 1997;54:787-800.
      Chimiothérapie par carboplatine: essai randomisé carboplatine versus carboplatine plus amifostine: l'amifostine atténuerait la myélotoxicité du carboplatine.
      - Cancer 1997;80:1134-1140.

    2. RADIOTHERAPIE(ADJUVANT) (principale)
      Réduit la fréquence de la xérostomie après radiothérapie des cancers de la tête et du cou :
      - J Clin Oncol 200018:3339-3345.

    Effets secondaires

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE (CERTAIN RARE)
      Survient dans les minutes suivant le début de la perfusion.
      Parfois importante, nécessitant l'arrêt de la perfusion.
      Cède au remplissage vasculaire.

    2. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    3. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    4. BOUFFEE DE CHALEUR (CERTAIN RARE)

    5. FRISSON (CERTAIN RARE)

    6. SOMNOLENCE (CERTAIN RARE)

    7. VERTIGE (CERTAIN RARE)

    8. GOUT METALLIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    9. HOQUET (CERTAIN RARE)

    10. ETERNUEMENT (CERTAIN RARE)

    11. CALCEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)

    12. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    2. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. HYPOTENSION ARTERIELLE
      Risque d'aggravation.

    2. INSUFFISANCE RENALE
      Information manquante.

    3. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      Information manquante.

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle en perfusion intraveineuse de 15 minutes débutant dans les 30 minutes qui précèdent la chimiothérapie :
    - Adulte : neuf cent dix milligrammes par mètre carré de surface corporelle sous contrôle de la tension artérielle.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 1 minute(s) alpha
    - 2 - DEMI VIE 9 minute(s) bêta
    - 3 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Après perfusion veineuse, l'amifostine disparaît en quelques minutes du sang en donnant naissance à son métabolite actif à fonction thiol libre, le WR 1065.
    Répartition
    Le WR 1065 pénètre très rapidement dans les cellules de la moelle osseuse où il peut exercer son activité protectrice.
    En revanche, il n'est présent qu'à très faibles concentrations dans les cellules tumorales.
    Ne franchit pas la barrière hémato-encéphalique.
    Demi-Vie
    Modèle bicompartimental avec une demi-vie alpha (phase de diffusion) d'environ 1 minute et une demi-vie bêta (phase d'élimination) de 9 minutes.
    Plus de 90% d'amifostine disparaît du plasma en moins de 6 minutes.
    Le métabolite actif (WR 1065) persiste à des concentrations actives dans les cellules pendant 60 à 90 minutes.
    Métabolisme
    L'amifostine est métabolisée par les phosphatases alcalines en dérivé thiol libre, métabolite actif.
    Elimination
    *Voie rénale : moins de 4% de l'amifostine et de ses métabolites sont excrétés dans les urines en 15 minutes.

    Bibliographie

    - Drugs 1995;50:1001-1031.
    - Dossier technique destiné aux pharmaciens hospitaliers produit ETHYOL 1995, SCHERING-PLOUGH (CREATION).
    - FASEB J 1999:13:199-212.
    - Rev Prescr 2000;20:579-582
    - Dossier CNHIM 2001;22:100

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil