DORZOLAMIDE CHLORHYDRATE

Introduction dans BIAM : 4/1/1996
Dernière mise à jour : 8/12/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    chlorhydrate de (4S,6S)-4-(éthylamino)-6-méthyl-5,6-dihydro-4H-thiéno[2,3-b]thiopyrane-2-sulfonamide 7,7-dioxyde

    Ensemble des dénominations

    DCIMr : CHLORHYDRATE DE DORZOLAMIDE
    autre dénomination : CHLORHYDRATE DE DORZOLAMIDE
    bordereau : 3018
    code expérimentation : L-671152
    code expérimentation : MK-507
    rINNM : DORZOLAMIDE HYDROCHLORIDE

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : DORZOLAMIDE

    Proprietés Pharmacologiques

    1. INHIBITEUR DE L'ANHYDRASE CARBONIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Utilisé en collyre, permet d'inhiber préférentiellement l'anhydrase carbonique de type II présente au niveau des procès ciliaires de l'oeil, et donc de réduire la sécrétion d'humeur aqueuse en n'exerçant que peu d'effets systémiques.

    Effets Recherchés

    1. ANTIGLAUCOMATEUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. GLAUCOME CHRONIQUE (principale)

    2. HYPERTENSION OCULAIRE (principale)

    Effets secondaires

    1. CONJONCTIVITE (CERTAIN RARE)

    2. BLEPHARITE (CERTAIN RARE)

    3. SENSATION DE BRULURE OCULAIRE (CERTAIN RARE)

    4. DERMATITE DE CONTACT (A CONFIRMER )
      2 cas au niveau des paupières lors de l'utilisation en collyre:
      - Contact Dermatitis 1998;39:206.

    5. FLOU VISUEL (CERTAIN RARE)

    6. CEPHALEE (CERTAIN TRES RARE)

    7. IRIDOCYCLITE (CERTAIN TRES RARE)

    8. DYSGUEUSIE (CERTAIN TRES RARE)
      Sensation de goût amer.

    9. DEMENCE (A CONFIRMER )
      Un cas cité :
      - Rev Prescr 2000;20:756-757.

    Effets sur la descendance

    1. TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Malformations des corps vertébraux chez le lapin en cas d'utilisation à doses materno-toxiques.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      Information manquante.

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE
      Information manquante.

    3. INFECTION OCULAIRE

    4. CHIRURGIE OCULAIRE
      Récente.

    5. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante dans l'espèce humaine.
      Des malformations des corps vertébraux ont été observées chez le lapin.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    4. INSUFFISANCE RENALE SEVERE

    5. ACIDOSE HYPERCHLOREMIQUE

    6. LENTILLES DE CONTACT
      Eviter l'administration de dorzolamide lors du port de lentilles de contact souples hydrophiles (adsorption du conservateur intervenant dans la préparation sur les lentilles).

    Voies d'administration

    - 1 - OCULAIRE

    Posologie et mode d'administration

    Utilisé en collyre à deux pour cent.
    En monothérapie : une goutte dans l'oeil trois fois par jour.
    En association avec un collyre bêtabloquant : une goutte dans l'oeil deux fois par jour.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION 33 % lien protéines plasmatiques
    - 2 - DEMI VIE 120 à 150 jour(s)
    - 3 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Après administation locale en collyre, se fixe lentement dans les érythrocytes d'où il sera très lentement éliminé.
    Répartition
    Liaison aux protéines plasmatiques : environ 33%.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination dans les hématies se situe entre 120 et 150 jours.
    Métabolisme
    Une fraction est transformée au niveau du foie en N-déséthyl dorzolamide concervant une activité inhibitrice de l'anhydrase carbonique.
    Elimination
    *Voie rénale : élimination principalement sous forme inchangée et une faible fraction sous forme de N-déséthyl dorzolamide.

    Bibliographie

    - J Glaucoma 1995;4:306-313.
    - Arch Ophtalmol 1995;113:1009-1016.
    - Monographie produit TRUSOPT, Laboratoires Merck Sharp & Dohme-Chibret (CREATION).
    - Drugs and Aging 1997;10:384-403. (revue générale)

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :

    Principe actif présent en association dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil