IOMEPROL

Introduction dans BIAM : 7/3/1996
Dernière mise à jour : 17/11/2000
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    N-N'-bis(2,3-dihydroxypropyl)-2,4,6-triiodo-5-(N-méthylglycolamido)-isophtalamide

    Ensemble des dénominations

    BAN : IOMEPROL
    CAS : 78649-41-9
    DCIR : IOMEPROL
    USAN : IOMEPROL
    bordereau : 3030
    rINN : IOMEPROL

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. PRODUIT DE CONTRASTE (principale certaine)
      Produit de contraste triiodé, non ionique, de basse osmolalité.

    2. PRODUIT DE CONTRASTE IODE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Produit de contraste non ionique contenant 49% de son poids en iode, se caractérisant par une très grande solubilité, par des solutions de faible viscosité et de très basse osmolalité et par une tolérance systémique élevée (très faible neurotoxicité, faible activité épileptogène).

    Effets Recherchés

    1. PRODUIT DE CONTRASTE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. UROGRAPHIE INTRAVEINEUSE (principale)

    2. TOMODENSITOMETRIE (principale)

    3. ANGIOGRAPHIE (principale)

    4. CHOLANGIOGRAPHIE RETROGRADE (principale)

    5. URETRO-CYSTOGRAPHIE (principale)

    6. ARTHROGRAPHIE (principale)

    7. HYSTEROSALPINGOGRAPHIE (principale)

    Effets secondaires

    1. NAUSEE (CERTAIN TRES RARE)

    2. VOMISSEMENT (CERTAIN TRES RARE)

    3. SENSATION DE CHALEUR (CERTAIN RARE)

    4. ERYTHEME CUTANE (CERTAIN RARE)

    5. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE
      Maintenir une diurèse abondante.

    2. DIABETE
      Maintenir une diurèse abondante.

    3. HYPERURICEMIE
      Maintenir une diurèse abondante.

    4. MYELOME
      Maintenir une diurèse abondante.

    5. ANTECEDENTS ALLERGIQUES
      Risque accru d'hypersensibilité à la substance. Traitement anti-allergique préalable.

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    2. ALLERGIE A L'IODE

    3. GROSSESSE
      Information manquante.

    4. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAARTERIELLE
    - 2 - INTRAVEINEUSE

    Posologie et mode d'administration

    Utilisé en solution contenant de cent cinquante à quatre cents milligrammes d'iode par litre, injectée par voie veineuse ou artérielle sous des volumes adaptés à l'examen.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - REPARTITION lait
    - 2 - DEMI VIE 2 heure(s)
    - 3 - ELIMINATION 90 %/24 heures voie rénale

    Absorption
    Administration par voie vasculaire.
    Répartition
    Se répartit dans l'espace intravasculaire et l'espace interstitiel.
    Ne franchit pas la barrière hématoencéphalique intacte.
    Franchit la barrière placentaire.
    Passe dans le lait à de faibles concentrations.
    Demi-Vie
    La demi-vie est en moyenne de 2 heures.
    Elle est allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Métabolisme
    Non métabolisé.
    Elimination
    *Voie rénale : 90% de la dose administrée sont émilinés dans les urines en 24 heures sous forme inchangée.

    Bibliographie

    - Eur J Radiol 1994;18,Suppl1:S1-S136.
    - Brochure produit IOMERON, Laboratoire BYK FRANCE (Création)
    - Drugs 2000;59:1169-1186.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil