OXALIPLATINE

Introduction dans BIAM : 23/9/1996
Dernière mise à jour : 26/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [(1R,2R)-1,2-cyclohexanediamine-N,N'][oxalato (2-)-O,O']platine (II)

    Ensemble des dénominations


    CAS : 61825-94-3 DCF : OXALIPLATINE
    DCIR : OXALIPLATINE
    autre dénomination : L-OHP
    autre dénomination : OXALATOPLATINE
    bordereau : 3050
    code expérimentation : NSC-266046
    code expérimentation : RP-54780
    dci : oxaliplatine
    rINN : OXALIPLATIN
    sel ou dérivé : CARBOPLATINE
    sel ou dérivé : CISPLATINE

    Classes Chimiques


    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTINEOPLASIQUE (principale certaine)

    2. AGENT ALKYLANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Se fixe en 15 mn sur l'ADN par formation de ponts intrabrins entre 2 guanine adjacentes par leur site N7:
      - Chemistry letters 1984;171-174.

    Effets Recherchés

    1. ANTICANCEREUX (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. CANCER DU RECTUM (principale)
      Traitement des formes métastasées après échec de l'association 5FU-acide folinique.
      - Eur J Cancer 1997;Part A33:214-219.
      - J Clin Oncol 1996;14:2950-2958.
      L'oxaliplatine associé au -5 FU et au folinate calcique chronomodulés permet une importante amélioration des résultats. Etude randomisée de 200 patients atteints de cancer colorectal métastasé et non encore traités :
      - J Clin Oncol 2000;18:136-147.

    2. CANCER DU COLON (principale)
      Traitement des formes métastasées après échec de l'association 5FU-acide folinique.
      - Eur J Cancer 1997;Part A33:214-219.
      - J Clin Oncol 1996;14:2950-2958.
      L'oxaliplatine associé au -5 FU et au folinate calcique chronomodulés permet une importante amélioration des résultats. Etude randomisée de 200 patients atteints de cancer colorectal métastasé et non encore traités :
      - J Clin Oncol 2000;18:136-147.

    Effets secondaires

    1. ANEMIE (CERTAIN RARE)

    2. LEUCOPENIE (CERTAIN RARE)

    3. THROMBOPENIE (CERTAIN RARE)

    4. NAUSEE (CERTAIN FREQUENT)

    5. VOMISSEMENT (CERTAIN FREQUENT)

    6. DIARRHEE (CERTAIN FREQUENT)

    7. NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN FREQUENT)

    8. PARESTHESIE (CERTAIN FREQUENT)
      Entre autres, possibilité d'un signe de Lhermitte.

    9. CRAMPE (CERTAIN FREQUENT)

    10. FIEVRE (CERTAIN TRES RARE)

    11. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    12. TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (CERTAIN RARE)

    13. CHOC ANAPHYLACTIQUE (CERTAIN )
      Un cas à 2 reprises chez un même patient:
      - Eur J Cancer 1998;A34:1297-1298.
      Un cas au cours d'une 2ème cure :
      - Ann Oncol 1999;10:610.
      Un cas décrit :
      - Am J Gastroenterol 1999;94:3387-3388.

    Effets sur la descendance

    1. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. LEUCOPENIE

    2. THROMBOPENIE

    Contre-Indications

    1. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE
      Et aux dérivés du platine.

    2. GROSSESSE
      Information manquante.

    3. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    Voies d'administration

    - 1 - INTRAVEINEUSE(EN PERFUSION)

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle en perfusion intraveineuse : cent trente milligrammes par mètre carré de surface corporelle toutes les 3 semaines.
    La perfusion est réalisée en 2 à 6 heures dans 250 à 500 ml de glucosé isotonique.
    Ne pas mélanger avec un autre médicament.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - ELIMINATION voie rénale
    - 2 - ELIMINATION 5 % voie fécale

    Absorption
    Administration en perfusion veineuse.
    Répartition
    Fixation sur les protéines plasmatiques.
    Forte concentration érythrocytaire d'où elle s'élimine lentement.
    Demi-Vie
    La demi-vie est en moyenne de 24 heures.
    Elle n'est pas allongée en cas d'insuffisance rénale.
    Métabolisme
    Libère lentement le platine.
    Elimination
    *Voie rénale : 50% de la dose sont éliminés dans les urines en 48 heures.
    *Voie fécale : très faible élimination dans les fèces (environ 5%).

    Bibliographie

    - Monographie produit ELOXATINE 1996, SANOFI WINTHROP (Création).
    - Semin Oncol 1999;26:589-605.
    - Drugs 2000;59,Suppl 4: 1-38
    - Drug Saf 2000;23:255-278. (Effets secondaires)
    - Drugs 2000;60:895-924.
    - Dossier du CNHIM 2001;22:280

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil