DANAPAROIDE SODIQUE

Introduction dans BIAM : 30/4/1997
Dernière mise à jour : 13/4/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    mélange de : mucopolysaccharides extraits de la muqueuse intestinale de porc, constitué par les sels de sodium du sulfate d'héparan (principal composant), du sulfate de dermatan et du sulfate de chondroïtine

    Ensemble des dénominations

    DCIR : DANAPAROIDE SODIQUE
    bordereau : 3064
    rINN : DANAPAROID SODIUM

    Classes Chimiques


    Regime : liste I
    Remarque sur le regime : JO 14/02/2001

    Proprietés Pharmacologiques

    1. ANTITHROMBOTIQUE (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Possède un rapport d'activité anti-Xa/activité anti-IIa élevé ne permettant qu'une faible augmentation du risque hémorragique aux doses thérapeutiques antithrombotiques.
      N'exerce qu'un effet minime sur l'agrégabilité plaquettaire et la formation du clou hémostatique.

    Effets Recherchés

    1. ANTITHROMBOTIQUE (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. MALADIE THROMBOEMBOLIQUE(PREVENTION) (principale)
      - Ann Intern Med 1995;123:1-9.
      En chirurgie oncologique et orthopédique.

    2. RETINOPATHIE DIABETIQUE (à confirmer)
      Indication controversée, étude chez 9 malades:
      - Lancet 1997;350:1743-1745.

    3. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (à confirmer)
      Efficacité modérée dans les ictus ischémiques; essai randomisé sur 1280 malades, traités dans les 24 premières heures: bénéfice modéré à 7 jours, mais ce bénéfice disparaitrait à 3 mois.
      - JAMA 1998;279:1265-1272.

    Effets secondaires

    1. HEMORRAGIE (CERTAIN TRES RARE)
      Au niveau du point d'injection ou du site opératoire.

    2. DOULEUR AU POINT D'INJECTION (CERTAIN TRES RARE)

    3. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)
      Générale ou au point d'injection.

    4. THROMBOPENIE (CERTAIN TRES RARE)
      Surtout en cas de réactivité croisée avec l'héparine (test d'agrégation plaquettaire in vitro).
      Un cas fatal par thrombose coronaire et cérébrale:
      - Thrombosis and Haemostasis 1998;80:530.

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etude chez le rat, le lapin.

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. INSUFFISANCE RENALE

    2. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    3. ULCERE GASTRODUODENAL(ANTECEDENT)

    4. RETINOPATHIE DIABETIQUE

    5. THROMBOPENIE
      Antécédent de thrombopénie à l'héparine : vérifier préalablement l'absence de réactivité croisée (test d'agrégation plaquettaire in vitro), surveillance quotidienne de la numération plaquettaire.

    Contre-Indications

    1. GROSSESSE
      Information manquante.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    4. TROUBLE DE L'HEMOSTASE

    5. ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL

    6. HEMORRAGIE ACTIVE

    7. HYPERTENSION ARTERIELLE NON CONTROLEE

    8. ULCERE GASTRODUODENAL

    9. ENDOCARDITE BACTERIENNE AIGUE

    Voies d'administration

    - 1 - SOUS-CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    Dose usuelle par voie sous-cutanée :
    - Adulte : mille cinq cents unités anti-Xa en 2 prises par jour pendant 7 à 10 jours ou jusqu'à ce que le risque thromo-embolique ait diminué.
    Le traitement sera institué en pré-opératoire en veillant à ce que la dernière dose soit administrée 1 à 4 heures avant l'intervention chirurgicale.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 25 %
    - 2 - ELIMINATION voie rénale

    Absorption
    Biodisponibilité absolue après administration sous-cutanée voisine de 100%.
    Une activité anti-Xa maximale est observée 4 à 5 heures après l'injection.
    Répartition
    Un état d'équilibre de l'activité anti-Xa plasmatique est atteint après 4 à 5 jours de traitement.
    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination liée à l'activité anti-Xa est de 25 heures.
    Elle peut être allongée en cas d'insuffisance rénale sévère.
    Elimination
    *Voie rénale : principale voie d'élimination.

    Bibliographie

    - Drugs 1997;54:903-924.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr

    Principe actif présent en constituant unique dans les spécialités étrangères suivantes :


    Retour à la page d'accueil