INSULINE LISPRO

Introduction dans BIAM : 20/8/1997
Dernière mise à jour : 4/1/2001
Etat : validée

  • Identification de la substance
  • Propriétés Pharmacologiques
  • Mécanismes d'action
  • Effets Recherchés
  • Indications thérapeutiques
  • Effets secondaires
  • Effets sur la descendance
  • Pharmaco-Dépendance
  • Précautions d'emploi
  • Contre-Indications
  • Voies d'administration
  • Posologie & mode d'administration
  • Pharmaco-Cinétique
  • Bibliographie
  • Spécialités contenant la substance

    Identification de la substance

    Formule Chimique :
    [28B-L-lysine-29B-L-proline]insuline humaine

    Ensemble des dénominations


    CAS : 133107-64-9 DCIp : INSULINE LISPRO
    bordereau : 3096
    pINN : INSULIN LISPRO

    Classes Chimiques

    Molécule(s) de base : INSULINE
    Regime : liste II

    Proprietés Pharmacologiques

    1. HYPOGLYCEMIANT (principale certaine)

    Mécanismes d'action

    1. principal
      Analogue biogénétique de l'insuline humaine dans lequel ont été inversés la proline en 28 et la lysine en 29 dans la partie terminale de la chaîne bêta.
      Cette inversion, en éliminant des interactions hydrophobes, permet une dissociation plus rapide des hexamères en monomères d'insuline. Cela se traduit par une absorption beaucoup plus rapide à partir des sites d'injection sous-cutanés, à l'origine d'un délai d'action et d'une durée d'action plus brefs.

    Effets Recherchés

    1. HYPOGLYCEMIANT (principal)

    Indications Thérapeutiques

    1. DIABETE INSULINODEPENDANT (principale)
      - Pediatrics 1997;100:968-972.
      La glycémie est mieux contrôlée par l'injection SC continue à la pompe :
      - Diabetes Care 2000;23:1232-1235.
      La combinaison insuline lispro-insuline glargine est aussi efficace que la combinaison insuline lispro -insuline NPH:
      - Diabetes Care 2000;23:1666-1671

    2. DIABETE INSULINONECESSITANT (principale)

    Effets secondaires

    1. GLYCEMIE(DIMINUTION) (CERTAIN RARE)
      Les épisodes d'hypoglycémie seraient moins fréquents qu'avec les insulines habituelles:
      - Diabetes Care 1997;20:1827-1832.

    2. REACTION AU POINT D'INJECTION (CERTAIN RARE)
      Habituellement transitoire, disparaîssant en quelques jours ou quelques semaines.

    3. LIPODYSTROPHIE (CERTAIN RARE)
      Au point d'injection.

    4. ERUPTION CUTANEE (CERTAIN TRES RARE)

    5. OEDEME ANGIONEUROTIQUE (CERTAIN TRES RARE)

    Effets sur la descendance

    1. NON TERATOGENE CHEZ L'ANIMAL
      Etudes chez les rongeurs (rat, lapin).

    2. INFORMATION MANQUANTE DANS L'ESPECE HUMAINE
      Deux cas d'anomalie congénitale, d'imputabilité non établie :
      - N Engl J Med 1997;337:1009-1010.

    Pharmaco-Dépendance

    1. NON

    Précautions d'emploi

    1. GROSSESSE
      Deux cas d'anomalie congénitale, d'imputabilité non établie :
      - N Engl J Med 1997;337:1009-1010.
      Ne devrait être utilisée au cours de la grossesse qu'en cas de nécessité.

    2. ALLAITEMENT
      Information manquante.

    3. INSUFFISANCE RENALE

    4. INSUFFISANCE HEPATOCELLULAIRE

    5. SPORTIFS
      Substance interdite :
      - Journal Officiel du 7 Mars 2000.
      Sauf lorsqu'elle est administrée pour traiter les diabètes insulino-dépendants. Une notification écrite des diabètes insulino-dépendants par un endocrinologue ou un médecin d'équipe est nécessaire.

    Contre-Indications

    1. HYPOGLYCEMIE

    2. HYPERSENSIBILITE A CETTE SUBSTANCE

    Voies d'administration

    - 1 - SOUS-CUTANEE

    Posologie et mode d'administration

    La posologie est individualisée selon les patients.
    L'injection est faite par voie sous-cutanée, en variant les points d'injection et sans masser le point d'injection.
    Peut être injectée à la pompe de façon continue par voie SC :
    - Diabetes Care 2000;23:1232-1235.

    Pharmaco-Cinétique

    - 1 - DEMI VIE 45 à 60 minute(s)

    Absorption
    Pic plasmatique compris entre 0,8 et 4 microgrammes par litre, 30 à 90 minutes après une injection sous-cutanée de 10 U.
    Ces pics sont supérieurs et plus précoces que ceux obtenus après injection d'insuline humaine régulière.
    Biodisponibilité comprise entre 55 et 77%, ne diffère pas de celle de l'insuline humaine régulière.

    Demi-Vie
    La demi-vie d'élimination varie de 45 à 60 minutes (contre 82 à 90 minutes pour l'insuline humaine régulière).

    Bibliographie

    - Drugs 1997;54:597-614.
    - Clin Pharmacokinet 1997;33:285-301.
    - N Engl J Med 1997;337:176-183.

    Spécialités

    Pour rechercher les spécialités contenant cette substance, consultez le site www.vidal.fr


    Retour à la page d'accueil